Chargement Événements

« Tous les Événements

  • Cet événement est passé

Des textes sacrés à l’art abstrait

16 août | 8:59

Des textes sacrés à l’art abstrait

Ecrire fait partie de notre quotidien. Pourtant, on oublie parfois que l’écriture peut aussi devenir un art. Pour y remédier, l’espace Nouveau Vallon, à Chêne-Bougeries, présente une exposition sur la calligraphie et l’enluminure persane et orientale de Maître Towhidi Tabari. Constitué de différentes œuvres de la collection personnelle de ce maître de calligraphie, expert en art islamique et en art persan, ce rendez-vous culturel propose un voyage historique retraçant l’évolution de cet art du 8e siècle jusqu’à nos jours.

Avec l’arrivée de l’Islam en Iran au début du 8e siècle, l’écriture arabe remplace progressivement l’écriture ancienne de la Perse. A cette époque alors, la calligraphie sert à présenter des textes religieux et transmettre des messages coraniques. Toutefois, les Iraniens cherchent au cours des siècles suivant à s’affranchir des Arabes pour créer leur propre identité: cela se traduira alors par l’invention de leur propre écriture perse. Nouveaux styles d’écritures, calligraphie devenant de plus en plus belle et artistique et s’accompagnant d’une enluminure toujours plus raffinée, la calligraphie persane se transforme de manière radicale en douze siècles pour devenir un art à part entière.

Créer sa propre identité artistique

Pour Maître Towhidi Tabari, cette exposition se traduit par une volonté de présenter un art peu connu et d’«inscrire cette épopée au rang de patrimoine universel». Cet art justement, est l’engagement de toute une vie. C’est à 10 ans que Towhidi Tabari commence à apprendre la calligraphie dans sa ville natale à Babol, en Iran. Rapidement considéré comme surdoué dans les matières artistiques, il étudie les techniques de la calligraphie auprès de grands maîtres, tout en développant ses connaissances dans les beaux arts, les arts graphiques et les arts traditionnels iraniens. «Cela représentait minimum quatre heures par jours de pratique de la calligraphie», se souvient l’artiste, aujourd’hui âgé de 50 ans.

Après 12 ans de formation, il décide qu’il est temps pour lui de créer son propre style. «J’avais besoin de changement dans mes créations», raconte-t-il en présentant ses différentes œuvres exposées. Après quatre années de recherches et de rencontres d’artistes à travers le monde, il crée finalement un nouveau style qui lui est propre. «La recherche m’a permis de créer ma propre identité artistique», souligne-t-il. Désormais, c’est sur l’esthétique qu’il se concentre essentiellement. «Parfois j’oublie le sens du texte pour me concentrer sur la beauté tout autour», poursuit l’artiste, reconnaissant que les poèmes dont il se sert ne sont quelques fois qu’un prétexte. «J’utilise principalement des couleurs chaudes, ajoute-t-il. Elles représentent l’amour et la passion, des valeurs que je défends.»

Un regard sur l’humanité

Depuis le début de l’année, il a développé un nouveau style qui diffère totalement du précédent. «Il est basé sur le thème de la passion avec un regard sur l’humanité», souffle-t-il. L’une de ses dernières œuvres conclut d’ailleurs l’exposition. La toile n’a effectivement rien à voir avec les œuvres précédentes. On en oublie presque la calligraphie qui est devenue si fine et raffinée qu’elle se fond parfaitement dans la peinture tout autour. «A travers ce style, je cherche à illustrer mon souhait à ce qu’on arrive à être simplement des êtres humains, sans se préoccuper de la nationalité, de la religion ou de la couleur de peau des autres. Car finalement, nous sommes tous pareils.»

Exposition La Calligraphie et l’Enluminure Persane & Orientale de Maître Towhidi Tabari, du 3 au 26 octobre 2014, espace Nouveau Vallon, Chêne-Bougeries. 

Détails

Date :
16 août 2018
Heure :
8:59
Étiquettes Événément :
, , , , ,

Mot de passe oublié

Inscription