Chargement Événements

« Tous les Événements

  • Cet événement est passé

Pour une formation permanente des « Adultes aînés »

24 août | 5:15

Pour une formation permanente des « Adultes aînés »

Un million et demi de personnes en Suisse, âgées de 60 à 85 ans, sont ignorées des pouvoirs publics selon Roland J. Campiche, sociologue et professeur honoraire de l’Université de Lausanne qui signe un livre avec la sociologue et économiste Afi Sika Kuzeawu « Adultes aînés, les oubliés de la formation » (Ed. Antipodes 2014). Ouvrage à travers lequel les auteurs analysent la mutation fondamentale actuelle de la société qui doit compter, désormais, avec les premières cohortes des « Baby-Boomers » parvenues à l’âge de la retraite, mieux éduquées et en meilleure santé que les précédentes. Les plus de 60 ans composeront un tiers de la population en 2040 !

« Une force politique indéniable quand on sait qu’il s’agit de cette tranche d’âge qui vote le plus…d’où la nécessité impérative que ces « adultes ainés » restent connectés au monde, grâce à la formation, afin de comprendre les enjeux de la société et de garder une distance critique vis-à-vis des événements. De plus, il est largement prouvé que faire travailler son cerveau ralentit le vieillissement » souligne R.J Campiche.

Notons que la plupart désire rester active après le « passage du Rubicon » de la retraite et s’engage volontiers dans la vie associative, politique, l’éducation des petits-enfants ou se lance dans des activités créatives, ce qui requiert des demandes nouvelles de formation, de compétence et d’expérience, adaptées à chaque type d’individu.

« Comme la semelle des souliers, le savoir s’use et exige d’être entretenu ! plaisante le sociologue. Plus sérieusement et en résumé, il s’agit également de repenser la formation pédagogique des responsables des Uni3 et de l’ajuster aux conditions actuelles, sans obligatoirement avoir la verticalité du professeur à l’élève ni être purement fonctionnelle, mais en développant des séminaires basés sur un partage de connaissances et de rechercher ensemble des solutions ».

Une adaptation qui a un coût, mais modeste, en regard du gain précieux dont peut bénéficier la société de la part des adultes aînés.

« Je demande, tout d’abord, à la Confédération une reconnaissance légale des Uni3 afin de valoriser ceux qui les fréquentent ainsi qu’une subvention de 500.000 francs pour mettre sur pied ces programmes. »

« Continuer à se former au-delà de l’âge de la retraite répond au besoin fondamental d’appartenance à une société mais nourrit aussi le sens de la vie, de chaque vie. » Roland J.Campiche

Conférence le vendredi 27 février 2015 à 14h30 « Après la retraite : les cahiers au feu ? »  – UNI DUFOUR, auditoire Rouiller

Détails

Date :
24 août 2019
Heure :
5:15
Étiquettes Événément :
, , , , ,

Mot de passe oublié

Inscription