Accueil | Quartiers | Centre | 30. Merci à Emmanuel Grange, animateur socioculturel

Partager l'article

Centre | Société

30. Merci à Emmanuel Grange, animateur socioculturel

30. Merci à Emmanuel Grange, animateur socioculturel

Cette rubrique m’a en effet permis de remercier la plupart des personnes qui ont apporté leur contribution, aide et soutien à l’Atelier d’Animation de l’hôpital Beau-Séjour durant ses belles années d’existence : bénévoles, stagiaires, écoles sociales, intervenants extérieurs, musiciens et artistes qui ont offert leurs prestations, comme les nombreux sponsors et fidèles donateurs. Il était évident que je devais aussi profiter de cette occasion pour témoigner ma reconnaissance à mon ancien collègue, lui qui a « mené la barque » seul durant une année, après mon départ en préretraite en juillet 2013. Alors oui, merci à Emmanuel ! S’il n’est plus mon collègue, il est cependant mon ami, après tout ces moments intenses et riches que nous avons partagés et vécus auprès des patients internes.

En réalité il n’a pas été complètement seul durant cette période, puisqu’il a bénéficié de la présence des auxiliaires bénévoles, qui l’ont appuyé dans certaines activités en faveur des personnes hospitalisées. Cependant, sa tâche n’a pas toujours été aisée : mon poste n’ayant pas été repourvu pour des « raisons d’économies », il était donc l’unique professionnel, à mi-temps, pour continuer à proposer des prestations socioculturelles aux pensionnaires. Il devait en plus assumer toutes les démarches administratives et organisationnelles inhérentes au fonctionnement du service, tâches dont j’avais en bonne partie la gestion durant mon activité.

Par ailleurs, il évoluait avec une « épée de Damoclès » au-dessus de sa tête, étant donné que l’animation en elle-même était menacée par des « projets institutionnels ». Il risquait d’une part de perdre la magnifique salle dans le Pavillon Louis XVI, chère aux patients pour sa situation géographique privilégiée et son accès au jardin, et d’autre part se voir relégué à un simple bureau au 2e étage des unités de soins : cette perspective ne correspondait plus à l’objectif d’offrir aux patients un cadre agréable et spacieux, rappelant la maison et la vie sociale extérieure, situé judicieusement en dehors du secteur des thérapies… et des blouses blanches.

D’autre part, l’arrivée d’une « benne » à ordure placée dans le couloir, destinée à vider l’Atelier et « se débarrasser » de matériel et d’objets « obsolètes » ayant pourtant fait les beaux moments récréatifs et de loisirs des pensionnaires durant tant d’années, n’a pas dû être un épisode réjouissant pour l’animateur. Heureusement, les albums-photos, les rapports d’activités et tous les documents importants ont été remis à l’archiviste des HUG ; les livres, bibelots et tout le matériel pour achalander les marchés et stands de brocantes ont fait le bonheur du Centre Social Protestant et de la Croix-Rouge ; les jeux et les lots offerts par les sponsors ont amorcé une seconde vie dans des EMS ou Maisons de Quartier.

Se sentant « poussé vers la sortie » et n’obtenant pas le soutien escompté de sa hiérarchie, Emmanuel a donc donné sa démission, après 14 ans dans le service. Voir l’article dans la Tribune de Genève des 19-20 juillet 2014, http://www.amge.ch/2014/07/21/lanimation-et-le-salon-de-coiffure-a-lhopital-cest-fini/ qui relate justement la suppression de l’animation à Beau-Séjour, puisque son poste n’a pas été non plus repourvu. Depuis juillet 2014, les patients ne disposent donc plus d’un lieu de ressourcement et d’activités de détente, comme cela a été le cas durant près de trois décennies. Je ne vais pas refaire ici l’historique de l’Atelier d’Animation, cependant vous pouvez consulter mes précédents articles qui relatent toute « l’aventure » de ce centre de loisirs disparu.

Puisque cela n’a semble t-il pas été fait « officiellement », j’aimerais donc exprimer toute ma gratitude à Emmanuel, « Manu », en mon nom et celui de tous ceux qui ont bénéficié de son accueil, son écoute, sa gentillesse, durant toutes ces années. Bien sûr je pense d’abord aux patients qui fréquentaient l’Atelier : ils trouvaient en lui une oreille attentive, beaucoup d’empathie et parfois le réconfort nécessaire. Combien de fois il a pu leur apporter des réponses, « démêler » des situations compliquées, expliquer des démarches à effectuer lorsque les usagers ne trouvaient pas l’interlocuteur adéquat auprès d’autres professionnels. Et puis, Manu a également été un partenaire de jeu apprécié des patients lors de mémorables parties d’échecs, de jass, de scrabble, de rummy… et même de pétanque dans le parc ! Il a pu également partager avec eux des passions communes, ou ses connaissances personnelles, dans les domaines comme la musique, la littérature, la peinture ou la sculpture sur bois, notamment.

Les bénévoles ont également profité de sa présence agréable, sa bienveillance et son attitude chaleureuse : il a parfois été perçu presque comme un « fils » pour nos volontaires aux « cheveux blancs », et pour beaucoup d’autres comme un ami. Le personnel infirmier, ainsi que nombre de collègues de diverses professions, ont également eu du plaisir à collaborer avec lui : il a toujours fait preuve de beaucoup d’égard et de respect envers chacun d’eux, se montrant serviable et complaisant.

Par ailleurs, Manu a également été l’instigateur de grands projets « durables » qui ont marqué le cours de l’histoire de l’animation et même de Beau-Séjour. La réalisation de deux sculptures monumentales dans le parc, exécutées sur de vieux marronniers encore enracinés, de même que celle d’un jeu d’échecs géant, ont été quelques unes des belles initiatives qui lui appartiennent : de nombreuses personnes qui se baladent dans le jardin, patients, visites et employés, peuvent encore profiter aujourd’hui de ces interventions culturelles, admirer ces œuvres qui resteront les témoins pérennes de l’animation qui existait autrefois…

NB: cliquer sur les images ci-dessous pour les voir dans leur intégralité et les faire défiler avec les touches « flèches » du clavier !

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et mesures d'économies aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation, rubrique en bas de page "Plus d'Info". Titre : "l'Atelier d'Animation ou comment offrir un 'supplément d'âme' aux patients séjournant à l'hôpital". 180 pages, 58 illustrations en couleur, format 14,9 x 21,1, broché, 24.- Frs + 4.- Frs de frais d'envoi pour 1 exemplaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription