Accueil | Quartiers | Centre | 38. Une ambiance comme sur la Plaine de Plainpalais…

Partager l'article

Centre | Société

38. Une ambiance comme sur la Plaine de Plainpalais…

38. Une ambiance comme sur la Plaine de Plainpalais…

…lors du traditionnel marché aux Puces du mercredi et du samedi : pas au centre de la cité cette fois-ci, mais dans le parc de l’hôpital Beau-Séjour !

Tous les genevois connaissent ce rendez-vous incontournable des brocanteurs de la région sur la Plaine. Ce légendaire marché – l’un des plus grands de Suisse – regorge de merveilles et d’objets parfois insolites, celui-ci représente en effet un véritable paradis pour les chineurs et les amateurs de vintage.

Sachant l’ambiance que peut créer ce genre de manifestation, les moments de partage et d’échange qui s’instaurent entre les badauds et les marchands autour des stands, l’Atelier d’Animation avait décidé de mettre sur pied ses propres « Puces » ; c’est ainsi qu’il ajouta cette prestation supplémentaire à son programme d’activités socioculturelles déjà bien riche, à raison de trois ou quatre fois par an. D’autant plus que dans les différents « réduits » de l’animation, comme au grenier du Pavillon Louis XVI, s’entassaient beaucoup de matériel, de fournitures et d’objets, de bibelots, disques ou CD, offerts gracieusement par d’anciens patients, des employés ou de généreux donateurs.

Par ailleurs, lorsque des familles ou visites devaient débarrasser les appartements de leur parent entrant en EMS, ils pensaient souvent que l’Atelier pourrait bénéficier de matériel encore en bon état, pour son usage quotidien ou justement, pour achalander des stands de brocante lors de kermesses. De cette manière, de nombreux objets et ustensiles ont retrouvé une seconde vie, plutôt que finir abandonnés dans des galetas ou mis à la déchetterie.

Le succès de cette nouvelle animation ne s’est pas fait attendre, dès la première édition de notre Marché aux Puces « hospitalier ». Il n’y avait pas que l’aspect « commercial » qui était important, bien que souvent en fin de journée on entendait des « vous avez bien vendu ? »… En effet, personne n’était obligé d’acheter quoi que ce soit : notre intention première était que cette activité remplissait une fonction sociale non négligeable, c’était assurément l’occasion de créer un premier contact avec les patients, parfois intrigués par tout cet étalage hétéroclite sous les marronniers.

Comme ils nous prenaient souvent pour des « brocanteurs », ou œuvrant pour une association caritative externe, nous leur expliquions que nous faisions partie de la « maison », leur présentions alors le rôle de l’Atelier d’Animation et le nôtre en qualité d’animateurs socioculturels. Ils découvraient alors que nous étions à leur disposition et à leur écoute en leur proposant à cet effet un espace de détente récréatif durant leur hospitalisation, que ce marché – souvent très animé – n’était qu’un prétexte ou une sorte de « vitrine sur nos activités » pour entrer en relation avec eux.

Quant aux bénéfices réalisés lors de ces marchés, ils nous ont permis d’acquérir les appareils de base qui nous faisaient défaut, et que l’on trouve pourtant dans tous les centres de loisirs ou maisons de quartier. Effectivement, les dépenses pour l’achat d’un téléviseur, lecteur DVD, sono, caméra vidéo et photo, du matériel informatique dévolu au poste internet des patients, du four à micro-ondes et même l’indispensable cuisinière électrique, nécessaire à la cuisson des gâteaux, tartes et autres biscuits de Noël, n’ont pas affecté le budget ordinaire de fonctionnement !

Retrouvez tous mes articles « rétrospective sur les belles années de l’Atelier d’Animation » en cliquant sur le lien en dessous des images.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et "mesures d'économies" aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site  http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation  rubrique en bas de page "Plus d'Info".

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription