Accueil | Quartiers | Centre | 49. Une année de rétrospective de l’Atelier d’Animation (1)

Partager l'article

Centre | Société

49. Une année de rétrospective de l’Atelier d’Animation (1)

49. Une année de rétrospective de l’Atelier d’Animation (1)

Voilà donc bientôt un an, depuis le 31 août 2014 exactement, que je tiens cette rubrique dans SIGNE GENÈVE. L’objectif principal de ce « flash-back », en récits et en images, a permis d’avoir fait vivre encore une année supplémentaire l’esprit de l’Atelier d’Animation, ancien centre de loisirs cher aux patients hospitalisés à Beau-Séjour qui a pourtant, je le rappelle, fermé ses portes en juillet 2014. Avec la 2ème partie de celui-ci, ce seront donc 50 articles qui auront tenté de retracer cette magnifique histoire, unique en son genre et riche en relations humaines – parfois même d’amitié – entre les patients de l’hôpital et des travailleurs sociaux, des bénévoles et des intervenants externes.

Celui-ci sera l’un des derniers que je consacrerai sur le thème, non sans avoir au préalable encore remercié toutes les personnes qui ont œuvré au but commun que nous nous étions fixés, à savoir offrir des instants de détente et de loisirs aux personnes hospitalisées dans cette annexe des HUG. J’aimerais surtout rendre hommage à toutes celles et ceux qui, bien au-delà d’avoir contribué à l’organisation de multiples activités récréatives et culturelles, ont porté de l’attention bienveillante aux patients séjournant dans l’institution. En leur consacrant des moments d’écoute, en partageant le quotidien pas toujours facile d’êtres humains en souffrance, les auxiliaires bénévoles de l’animation – entre autres – ont souvent tenté d’apaiser des situations difficiles, en apportant leur soutien et en offrant une oreille attentive. Grâce à leur disponibilité et leur gentillesse, leur présence et les temps d’échange ont souvent eu un impact positif dans la vie des patients, des familles et même du personnel de l’hôpital.

J’ai du respect également pour tous les autres acteurs qui ont fait l’histoire de l’Atelier : les performances artistiques ou musicales des personnes proposant régulièrement des concerts ou des spectacles – en plus de donner une ambiance plus « colorée » à l’établissement – ont permis aux pensionnaires de continuer à vivre au rythme de l’extérieur, et ainsi ne pas être privés de ses fêtes et manifestations coutumières. Le contact et les rencontres généreuses avec des intervenants ouverts au dialogue, aux conversations spontanées, ont généré beaucoup de moments de franche convivialité.

J’exprime aussi beaucoup de gratitude à ceux qui ont initié l’animation à Beau-Séjour, dès 1977, sous l’impulsion du pasteur Gilly et des bénévoles des Aumôneries, qui se préoccupaient déjà du moral des patients. Ils avaient constaté, en effet, que nombre d’entre eux avaient besoin de bénéficier d’activités parallèles aux soins, et leur ont proposé des intervalles de plaisir, de gaieté, voire de répit, entre les thérapies. Ils organisèrent donc une première ébauche d’ateliers ludiques, avec des volontaires qui venaient régulièrement dans les loggias des unités de soins pour faire des jeux de société : ils observèrent très rapidement que les patients réagissaient de manière positive à ce qui était mis en place à leur attention.

Cette initiative s’ouvrit ensuite sur la création d’un centre de loisirs intégré à l’institution, qui devint dans les années 90 « l’Atelier d’Animation ».

Offrir un lieu de détente aux patients hospitalisés et à leurs proches, un espace accessible autre que le hall d’accueil, propice à la détente, à la fois ouvert sur le parc et pourtant à l’écart de l’agitation et du stress des nombreuses personnes qui circulent journellement dans l’établissement. C’était une volonté affichée du programme de loisirs récréatifs à l’attention des usagers, une volonté traduite par les animateurs sous la forme d’une salle spacieuse et lumineuse, avec un coin cuisine, un espace lecture et d’autres pour les travaux manuels. Située dans le Pavillon Louis XVI, un lieu chargé d’histoire et d’énergies positives – elle rappelait la quiétude de la maison que les patients ont dû quitter temporairement – avec un prolongement sur une terrasse ensoleillée, entourée de verdure et de fleurs de saison.

Une large palette d’activités réjouissantes, ludiques et artistiques régulières venait renforcer l’offre des prestations d’animation destinées aux patients ; toutes les fêtes saisonnières et date importantes du calendrier étaient par ailleurs célébrées, afin d’embellir le quotidien et rythmer le temps d’hospitalisation. Alors que l’Atelier était cité en exemple par différents milieux (écoles sociales, artistes de renom, médias, familles et anciens patients) pour sa richesse en matière d’animation socioculturelle, et pour l’image positive qu’il donnait de l’institution, il est toutefois regrettable qu’actuellement aucune alternative de ce genre, dans une certaine continuité et régularité, n’est proposée aux usagers de Beau-Séjour. Une approche socioculturelle, dans un espace privilégié, convivial, hors unités de soins, n’était pas improductive : tant qu’il y aura des patients hospitalisés, les besoins de délassement, de réconfort et surtout de chaleur humaine seront toujours réels. (A suivre)

*** Retrouvez tous mes articles « rétrospective sur les belles années de l’Atelier d’Animation » en cliquant sur le lien en dessous des images ***

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et mesures d'économies aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation, rubrique en bas de page "Plus d'Info".

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription