Accueil | Quartiers | Centre | 7. Les « vendanges » en fauteuil roulant ou avec des béquilles

Partager l'article

Centre | Société

7. Les « vendanges » en fauteuil roulant ou avec des béquilles

7. Les « vendanges » en fauteuil roulant ou avec des béquilles

Dans la suite de ma rétrospective des animations socioculturelles, organisées chaque année par l’Atelier d’Animation en faveur des patients séjournant à l’hôpital Beau-Séjour, l’une d’elles, proposée fin septembre/début octobre était très particulière et même assez exceptionnelle. On ne verra (malheureusement) plus jamais tel événement avec des personnes hospitalisées ! En effet, dans le cadre des sorties-excursions que nous mettions sur pied, nous offrions aux pensionnaires la possibilité d’aller faire les « vendanges » au cours d’une après-midi dans le vignoble genevois.

Dans les années 90 – 92, nous allions plutôt grappiller, dans des parcelles où le raisin avait déjà été récolté. Mais à partir de 1993, grâce aux relations d’amitié qui s’étaient créées avec plusieurs générations de la famille Barthassat, nous avons eu l’opportunité de pouvoir carrément participer à la cueillette, lors de cette sortie automnale dans le domaine de Charrot (Bardonnex).

Effectivement, le grand-père, Etienne, avait été hospitalisé chez nous: nous avons alors fait la connaissance de son fils, Pierrot, puis du petit-fils, Marc. Et pendant 19 ans, les Barthassat nous ont aimablement accueillis dans leurs vignes, nous laissant une ou deux lignes de ceps pas encore vendangés, judicieusement accessibles aux patients en fauteuils roulants et en béquilles, puisque situées en bordure d’un chemin.

Il fallait voir comment les sécateurs s’activaient, les caisses se remplissaient, dans une ambiance joyeuse et la douceur des couleurs automnales. Les bénévoles attentifs aidaient chaque patient: certains se levaient spontanément de leurs chaises roulantes, d’autres oubliaient même leurs cannes anglaises contre les sarments. Le handicap, la maladie ou les douleurs s’étaient miraculeusement « éclipsés » durant quelques heures…

Presque à chaque fois, nous ramenions en fin d’après-midi une dizaine de caisses de raisin à Beau-Séjour, ils étaient ensuite distribués dans toutes les unités de soins de l’hôpital.

Après l’activité dans les vignes, nous nous retrouvions tous vers le pressoir ou dans le carnotzet, pour un goûter convivial bien mérité: nous pouvions alors encore déguster le moût fraîchement tiré. Souvent, des amis musiciens, Danie ou Rodolphe, se joignaient à l’équipe avec leurs accordéons: chansons populaires entonnées par chacun et même quelques valses ou tangos endiablés entre patients et bénévoles, contribuaient à illuminer les visages et mettre du baume au cœur des pensionnaires de Beau-Séjour, sensations qui perduraient parfois jusqu’au retour dans leurs chambres d’hôpital.

Une patiente âgée s’est même empressée un soir de raconter à ses petits-enfants qu’elle était allée faire les vendanges avec l’Atelier d’Animation: alors que ces derniers croyaient que leur grand-maman avait définitivement perdu la tête, elle put exhiber les photos de la sortie qui témoignaient de la véracité de ses propos…

Ci-dessous les images de la sortie « vendanges » dans le vignoble de Charrot, puis au carnotzet de la famille Barthassat. Cette excursion pouvait se réaliser notamment grâce précieux concours des minibus et des chauffeurs bénévoles de la Croix-Rouge genevoise et du Centre Social Protestant.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et mesures d'économies aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation, rubrique en bas de page "Plus d'Info". Titre : "l'Atelier d'Animation ou comment offrir un 'supplément d'âme' aux patients séjournant à l'hôpital". 180 pages, 58 illustrations en couleur, format 14,9 x 21,1, broché, 24.- Frs + 4.- Frs de frais d'envoi pour 1 exemplaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription