Accueil | Slider actualités | Genève à travers les yeux de deux bloggeuses

Partager l'article

Actu | Centre | Culture

Genève à travers les yeux de deux bloggeuses

Nouhad Monpays et Sakura Horiguchi © Eugénie Rousak « Aimer Genève » aux éditions Mardaga © Eugénie Rousak Remor © Eugénie Rousak Page du guide "Aimer Genève" © Eugénie Rousak Page du guide "Aimer Genève" © Eugénie Rousak
<
>
« Aimer Genève » aux éditions Mardaga © Eugénie Rousak

Jet d’Eau, horloge fleurie et Cathédrale Saint-Pierre. Habitants et visiteurs connaissent ces symboles genevois à découvrir absolument. Mais Genève regorge également d’adresses insolites, de lieux intrigants un peu enfouis et d’endroits atypiques. C’est justement cette Genève, curieuse et méconnue, que deux bloggeuses et influenceuses genevoises ont voulu montrer dans le guide Aimer Genève aux éditions Mardaga. Ainsi, Nouhad Monpays du blog Choisis ton resto et Sakura Horiguchi, alias Le Petit Chou, ont recensé 200 adresses pour (re)découvrir autrement la Cité de Calvin. La sortie du guide était l’occasion de discuter avec les co-auteures de leurs parcours, de leurs débuts dans le blogging et des réseaux sociaux en général.

Publié par Mardaga, édition belge créée en 1966, le guide fait partie de la collection Aimer… . « Cette maison d’édition propose de découvrir des villes qui sont un peu moins illustrées dans les guides touristiques, même s’il y en a pas mal sur Genève, en faisant appel aux insiders locaux » explique Nouhad Monpays du site Choisis ton resto. Ayant l’habitude de travailler avec les influenceurs, l’édition a tout naturellement contacté Sakura Horiguchi, qui depuis sept ans recense sur son blog des adresses de restauration, bien-être et escapades. « Lorsque la Maison m’a fait cette proposition, il était évident pour moi, que seule, ce projet était difficilement réalisable, car le délai était assez court et je travaille à temps plein en tant qu’enseignante » explique la jeune femme. Elle en a donc parlé à Nouhad Monpays, bloggeuse spécialisée dans les restaurants, bars et cafés, qu’elle a connu il y a quelques années. « Nous sommes bien sûr amies, mais l’amitié ne suffit pas lorsque l’on travaille ensemble. J’ai aussi choisi Nouhad pour sa grande connaissance de Genève, son sens des responsabilités et sa manière de rédiger, que j’apprécie particulièrement » explique Sakura Horiguchi.
Ainsi, ont débuté les six mois de recherche, découverte, recensement, écriture et discussions avec l’éditeur pour concrétiser le projet de guide de Genève, publié le 11 octobre. « Je remercie mille fois Nouhad d’avoir co-écrit ce guide avec moi, car sans elle ce projet n’aurait pas été possible » sourit la bloggeuse.

Choix des adresses et négociations
Pour débuter, les deux influenceuses ont fait, chacune de son côté, une liste des adresses importantes pour présenter Genève et des lieux qu’elles appréciaient le plus. Les co-auteures ont ensuite revisité les différents lieux pour finaliser leur choix et faire quelques photographies manquantes à leurs archives. Pour s’éloigner du format répertoire, les adresses ont été classées par thématiques, telles que Manger un morceau, Se loger confortablement, Amuser les enfants, Flâner un dimanche ou encore Se divertir et se cultiver. Genève changeant de visage au fil des saisons, les endroits pour profiter du soleil et se baigner ont été mis en relief avec ceux qui aident à traverser la saison des foehns et pluies glaciales dans une ambiance chaude et cosy. « Habitant à Carouge, il était également important pour moi de dédier un chapitre du guide à cette ville que j’apprécie tant, même s’il a fallu expliquer à la maison d’édition la topographie de l’agglomération et l’importance de la cité sarde » se rappelle Nouhad Monpays.

Début des blogs
Les deux influenceuses ont débuté leurs blogs quand ce phénomène commençait à se développer en Europe. Au début de la culture de communication digitale, les bloggeurs genevois se rencontraient pour partager leurs expériences dans le domaine et leurs bonnes adresses. C’est ainsi que les deux co-auteures du guide se sont connues. « J’ai commencé le blog il y a presque sept ans par amour pour la nourriture. Mes amis me demandaient souvent des recommandations et j’ai commencé à lister mes restaurants préférés sur papier et sur internet par la suite » révèle Sakura Horiguchi. Quant à Nouhad Monpays, également designer freelance et styliste, elle a débuté la sphère du blog bien avant son arrivée en Suisse : « J’avais un premier blog lifestyle en habitant à Barcelone pour mettre en avant les nombreux endroits de cette ville jeune et dynamique. En déménageant à Genève j’ai poursuivi cette activité, mais avec une plus grande orientation sur la restauration ».

Monétisation à Genève
La sphère de la communication digitale grandit exponentiellement avec notamment le développement du réseau social Instagram. Comparable à Facebook, il permet de partager instantanément des photographies avec sa communauté en identifiant d’autres comptes, comme ceux des amis, des marques ou des restaurants. Ainsi, les influenceurs l’utilisent pour présenter en temps réel les nouvelles adresses par lesquelles ils sont invités et les produits qu’ils testent en ce moment. « Quand nous sommes attendus dans un restaurant, ce n’est pas la même expérience que si nous payons nous-mêmes, j’essaye donc d’y retourner en cliente normale » explique Nouhad Monpays.
Ce qui concerne la monétisation directe, les marques et enseignes sont aujourd’hui prêtes à investir de l’argent dans la communication digitale et bénéficier de la large communauté des influenceurs. « La monétisation est difficile pour le food, plus simple pour les lifestyle. A Genève certains arrivent à faire des placements de produits, mais personnellement, je suis très rarement payée car cela enlève toute crédibilité à l’expérience » conclue Nouhad Monpays.

Aimer Genève est déjà disponible dans les librairies genevoises, retrouvez cet ouvrage pour découvrir Genève sous un nouveau visage.

Nouhad Monpays – Choisis ton resto
Sakura Horiguchi – Le Petit Chou

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Eugénie Rousak
Passionnée par l’art et les tendances nouvelles, Eugénie Rousak a plus de dix ans d’expérience dans la sphère médiatique. Après avoir vécu quelques années en France et en Allemagne, elle porte un regard nouveau sur les quartiers de Plainpalais et de Versoix et sa campagne. Munie de son bloc-notes et de son reflex, elle est constamment à la recherche des évènements inédits et intrigants de Genève.

2 commentaires

  1. Photo du profil de lee

    The co-authors then revisited the different places to finalize their choice was amazing. I like it. Cole Hauser Black Jacket

    Répondre
  2. Photo du profil de

    merci beaucoup c’est utile

    Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription