Accueil | Thématique | Actu | Interdit de photographier

Partager l'article

Actu | Centre | Société

Interdit de photographier

Interdit de photographier

Nous nous promenions aux Pâquis, un soir d’hiver particulièrement frais, avec un ami amateur-photographe. Vous vous en doutez, nous prenions quelques photos de mon quartier afin que je puisse les envoyer à la rédaction de Signé Genève.

Tout allait pour le mieux, nous divaguions en quête de points de vues intéressants et photogéniques ; du bord du lac jusqu’au sommet des immeubles gris, notre pellicule s’inspirait. Les Pâquis étant un quartier magnifique malgré certaines apparences trompeuses, nos yeux n’avaient pas le temps de trouver l’ennui.

Malheureusement, arrivés à un croisement, nous fûmes stoppés net dans notre lancée photographique. En effet, nous avions décidé d’aller au milieu du carrefour pour prendre des photos et capter ainsi la longueur des rues l’entourant. Mais certaines filles du coin nous ont arrêté. Évidemment, ce ne sont pas elles que l’on tentait de photographier mais plutôt les rues dans leur intégralité.

Tout d’abord, l’une d’elles s’approcha bien gentiment de nous, elle nous conseilla de ne pas prendre de clichés dans ces directions. Étonnés, nous lui avons demandé pourquoi et elle nous répondit que cela ne la dérangeait pas vraiment mais qu’il y avait des gens ici qui pouvaient ne pas apprécier. Qui ça ? Des personnes qui gardaient les maisons closes du coin. Selon elle, ces mêmes personnes risqueraient de venir nous causer des problèmes et pourraient même détruire notre appareil de force.

Au même moment, une seconde fille s’avança vers nous tout en discutant en espagnole avec la première, mais celle-ci était bien moins agréable et amène. Elle a voulu vérifier nos photos. Nous avons refusé. Elle nous a bousculés. Ne souhaitant pas causer plus de problèmes, nous nous sommes éloignés. C’est leur lieu de travail et nous le respectons.

La question est : pourquoi des gens voudraient interdire de prendre des photos dans une rue publique comme celle-ci alors même que l’on ne vise rien de particulier? Une rue pourtant sensé attirer du monde et les regards. Pour ne pas déranger les clients ? Certaines filles ? Certains macs ? Au bout du compte nous n’avons pas eu de réponses.

Une chose est sûre. Il y en a certains qui ne seront pas enchantés si des caméras sont aménagées dans tout le quartier…

Partager l'article

J'écris un article

3 commentaires

  1. Elles étaient mal habillées ou mal coiffées…ou mal b…

    Répondre
  2. Chers Amis Photographes,
    Je vous soutient entièrement, tant que l’on ne shoot pas la vie privée, tout est permis !!!
    Assez d’interdit, je rappelle « il est interdit d’interdire ».
    Reporter sans frontière et d’autres ONG on encore beaucoup de travail.
    je vous souhaite de belle photos !!!
    Bonne journée, Frank (un photographe qui vous veut du bien).

    Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription