Accueil | Thématique | Actu | Interview de Valérie Glasson: entre nature et poésie!

Partager l'article

Actu | Centre

Interview de Valérie Glasson: entre nature et poésie!

Le Cri (Tigre),  73 x 100 cm,  Encre de Chine et acrylique sur toile Soie, lumière, transparence (Pivoines), 60 cm x 1mètre, Acrylique sur toile
<
>
Soie, lumière, transparence (Pivoines), 60 cm x 1mètre, Acrylique sur toile

Valérie Glasson, pourriez-vous brièvement vous présenter pour nos lecteurs.trices qui ne vous connaissent pas encore ?
Je suis une artiste peintre franco-suisse qui vit et travaille à Genève. J’ai fais des études de Lettres et d’Histoire de l’Art mais ma pratique de la peinture est entièrement autodidacte. Cela fait maintenant dix ans que je vis entièrement de mon travail artistique.

Les animaux, la nature et la poésie sont souvent des composants essentiels de vos toiles. Est-ce toujours le cas dans cette exposition?
La nature est en effet mon sujet de prédilection : elle ne cesse de m’inspirer et depuis quelques années, mon travail animalier se veut un cri d’alarme contre la disparition de la biodiversité. L’exposition actuelle réunit deux séries sur lesquelles j’ai récemment travaillé : la première que j’ai intitulé le Cri, représentant les fauves en voie d’extinction en privilégiant le noir et blanc (Encre de Chine ou Acrylique) pour donner plus d’impact visuel à mes toiles.
La seconde série, « poésie végétale », est venue de mon envie de travailler couleurs, lumières et transparences. Pivoines, pavots et iris déploient leurs harmonies colorées, la soie ou le velours de leurs pétales, et pour animer ces floralies, j’ai eu envie d’y ajouter des insectes…

Vous exposez actuellement aux côtés de Philippe Marle à la Galerie Art’Monie. Que pensez-vous de son travail ?
Les oeuvres de Philippe Marle s’inscrivent dans la tradition des planches naturalistes d’un artiste tel que Jean-Jacques Audubon. C’est un très beau travail qui allie légèreté et perfection technique. J’avais découvert cet artiste grâce à la galerie l’Art’monie et j’ai eu très envie d’exposer à ses côtés.

Comment une artiste telle que vous a vécu cette période de semiconfinement?
En réalité, lorsque la décision du confinement a été prise, j’étais dans ma maison en Bourgogne; j’y suis donc resté durant les deux mois concernés et j’y ai vécu un confinement total. Au-delà de la réalité tragique de ceux qui ont été touchés par cette pandémie, j’ai vécu cette période comme un retour à la nature et à l’essentiel. Mon mode de vie étant naturellement solitaire, je n’ai pas souffert de cet isolement et cette période a été très propice à la création.

Le mot de la fin?
La crise du Coronavirus touche particulièrement les petits indépendants. La galerie l’Art’monie qui présente mon travail avec enthousiasme depuis plusieurs années traverse une période très difficile. En maintenant cette belle exposition au mois de juin à la galerie, j’espère que les amateurs seront au rendez-vous. Nous avons plus que jamais besoin de nous entourer de beauté.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Igor Rodrigues Ramos
Je suis particulièrement actif dans le monde du blog, de Youtube et de l’écriture au sens large.

Genève est bien évidemment ma ville de coeur, celle qui m'a vu grandir.

Je suis ouvert à toute rencontre humaine et artistique!

Libertinage Idéel: https://libertinageideel.home.blog/

Super NintenBoy: https://snintenboy.wordpress.com/

Le Gamosophe: https://legamosophe.com/

Gamosophy: http://gamosophy-ch.over-blog.com/

Il Était Un Livre: https://ieul.wordpress.com/

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription