Accueil | Quartiers | Centre | L’après Fêtes…

Partager l'article

Centre | Société

L’après Fêtes…

Les restes du Marché de Noël des Bastions 1 Lors du Marché de Noël du Parc des Bastions La patinoire éphémère de Carouge sur la Place de Sardaigne La patinoire saisonnière des Bastions, déserte en ce lundi de rentrée... Les vestiges du grand Chalet à Fondue Spark Ballet PITAYA, illuminations dans les arbres lors du "Geneva Lux" à la Promenade Saint-Antoine Certains ski-lifts n'ont pas fonctionné durant les fêtes par manque de neige. Ici au Col des Mosses alt. 1450 m. Ce stupide anglicisme qui ne signifie pourtant pas SOLDES mais VENTE... Des sapins de Noël trônent encore dans certains salons, surtout s'ils sont synthétiques... Les restes du Marché de Noël des Bastions 2 Bonne et heureuse année 2019 à chacun d'entre vous !
<
>
Certains ski-lifts n'ont pas fonctionné durant les fêtes par manque de neige. Ici au Col des Mosses alt. 1450 m.

Les festivités de Noël et Nouvel An sont maintenant derrière nous, il faut s’apprêter à aborder une nouvelle année l’âme sereine. La belle vaisselle et les services en argent utilisés lors des différents réveillons sont maintenant rangés, le sapin de Noël a peut-être encore rayonné dans le salon jusqu’à l’Epiphanie ou au-delà (s’il est synthétique), les vacances sont terminées pour la plupart d’entre nous et nos chères têtes blondes ont regagné les bancs d’école, avec probablement un peu de déception car la neige n’était pas partout au rendez-vous.

Pour certains d’entre nous, les bonnes résolutions s’accumulent avec notamment un désir de retour à l’équilibre, question alimentaire je veux dire : pour éviter de craquer sur les éventuels restes de bûche glacée ou de foie gras, il vaut mieux faire le tri dans son frigo pour ne garder que les produits qui sont réellement bons pour nous et commencer doucement et sainement…

Durant cet hiver qui se poursuit, le festival de lumières « Geneva Lux » a encore illuminé la ville jusqu’au 13 janvier, alors que les différentes patinoires éphémères réjouiront encore les amateurs de glisse jusqu’à fin février, voire début mars pour certaines. A noter qu’à Carouge, sur la place de Sardaigne qui accueille aussi sa patinoire, on fêtera la fin de l’hiver notamment en mettant le feu au traditionnel Bonhomme Hiver le 22 mars prochain.

Du magnifique Marché de Noël du parc des Bastions, il ne restait encore la semaine passée que quelques tas de planches, poutrelles et autres barrières. Il semblerait que cette nouvelle manifestation du mois de décembre ait remporté un vif succès : une première estimation parle de 250’000 visiteurs. Ce serait intéressant de voir quelle a été la fréquentation des chalands aux différends stands, si un bilan plus détaillé est effectué par les organisateurs ou par nos édiles. Les chalets « gastronomiques » proposant de la nourriture ou du vin chaud ont-ils eu plus de succès que ceux présentant des bijoux, t-shirts ou autres chemises ? Nous l’apprendrons peut-être ces prochains jours. En tous cas, le grand Chalet à Fondue a été prospère à en juger par les réservations prises d’assaut durant toute la période.

Les guirlandes et les décorations ont déjà été enlevées des vitrines des grands magasins dès le lendemain de Noël, la magie s’est définitivement envolée jusqu’à la prochaine saison : malheureusement, on doit à nouveau subir depuis quelques temps les affiches et les panneaux de promotion « SALE ». J’ai d’ailleurs sursauté en lisant une pub que l’on m’a adressée par mail où il est indiqué « Sale homme, Sale femme, Sale électroménager »… Ridicule que certaines enseignes persistent avec cet anglicisme mal approprié et peu ragoûtant, qui ne signifie d’ailleurs pas SOLDES mais VENTE, ce qui est l’activité principale d’un magasin il me semble !

Que nous réserve donc cette nouvelle année 2019 ? Est-ce que la neige tombée ces jours derniers va tenir d’une manière plus durable ? Elle a vraiment fait défaut dans les petites stations de basse altitude, toute la pluie qui a copieusement arrosé la Suisse jusqu’à 2200 m. avant Noël a en effet ravagé les pistes qui attendaient de se voir dévaler par les skieurs. Est-ce que l’on peut espérer que le précieux or blanc va résister jusqu’aux relâches de février ?

L’été prochain nous réservera-t-il une nouvelle canicule, avec une sécheresse comparable à celle de l’année précédente ? Vivra-t-on un nouvel et interminable été indien comme l’an passé ? Les scientifiques ont d’ailleurs prévu que les années 2018 à 2022 seront particulièrement chaudes et que des valeurs extrêmes sont effectivement à craindre.

Plein d’autres interrogations peuvent encore nous venir en tête au début de ce nouveau cycle, et pas seulement au niveau climatique. Quoi qu’il puisse se passer pour chacun d’entre nous durant ces douze prochains mois, restons optimistes pour entamer cette nouvelle année : cultivons cet état d’esprit qui permet de prendre les choses du bon côté, être plus heureux au quotidien et continuer à avancer malgré les épreuves de la vie.

A vous, chers lecteurs de ma rubrique dans Signé Genève, je vous présente mes vœux les meilleurs, en souhaitant notamment que les difficultés de 2019 vous soient toutes épargnées, que le bonheur soit au rendez-vous dans vos cœurs comme dans ceux de vos proches. Je tâcherai à nouveau de vous informer, divertir, parfois surprendre, par mes prochains articles ici-même. Bien sincèrement à vous.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et mesures d'économies aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation, rubrique en bas de page "Plus d'Info". Titre : "l'Atelier d'Animation ou comment offrir un 'supplément d'âme' aux patients séjournant à l'hôpital". 180 pages, 58 illustrations en couleur, format 14,9 x 21,1, broché, 24.- Frs + 4.- Frs de frais d'envoi pour 1 exemplaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription