Accueil | Thématique | Actu | Le mérite carougeois revient à un « petit berger » burkinabé

Partager l'article

Actu | Centre | Société

Le mérite carougeois revient à un « petit berger » burkinabé

Photo: Christian Pfahl

Cette année, la commune de Carouge a fait fort en décernant son Mérite carougeois à Nassourou Tamboura. Juste avant d’inaugurer la Semaine contre le racisme, elle honore un concitoyen né au Burkina Faso, il y a un peu plus de 50 ans. Le petit berger peul du Nord du pays, né dans une famille pauvre, va cependant à l’école, ainsi que tous ses frères et sœurs. Pour gagner de l’argent, il travaille parallèlement comme jardinier, notamment dans une famille suisse.  Et à l’âge de 25 ans, il vient étudier en Suisse !

Après une période de nombreux voyages et de missions à l’étranger, il s’installe à Carouge en 1994 et se marie avec Pierrette, une Jurassienne, et le couple aura deux filles, maintenant adolescentes.

Image de sagesse

Burkina Faso, signifie « pays des humains intègres ». C’est le président révolutionnaire Thomas Sankara, qui a donné ce nom à l’ancienne Haute-Volta, colonie française, à l’indépendance, arrachée l’année de la naissance de Nassourou. Personnellement, je croyais que cela signifiait « pays des hommes sages », tant Nassourou me donne une impression de sagesse. C’est un homme doux, calme, pacifique, aimable envers chacun-e, mais discret, avec même une légère distance, qui inspire immédiatement une attitude respectueuse.

Il reçoit le Mérite carougeois en raison de son engagement en faveur de l’intégration des étrangers et de la promotion de la valeur-clé de sa culture d’origine : la solidarité. Il a fondé l’Association Afrique-Carouge, qui soutient les Africain-e-s établi-e-s à Carouge et organise des rencontres et des actions de solidarité avec toute la population carougeoise. En tant que membre de la commission extraparlementaire de l’intégration, il est à l’origine du parcours d’accueil des nouveaux arrivants dans la commune. Grâce à lui, deux fois par an, la commune organise avec des bénévoles une visite guidée et pratique des bâtiments publics, des coins insolites, des principaux commerces de la ville.  La prochaine aura lieu  dimanche 27 avril, rendez-vous  à 10 h dans le hall de la Mairie, sans inscription préalable. 

Goûter multiculturel

Nassourou Tamboura participe aussi à la semaine contre le racisme. Il était présent dimanche à la « Scène ouverte » et samedi prochain, le 23 mars à 16 h 30, il organise un goûter multiculturel à la Maison de quartier de Carouge, 3 rue de la Tambourine.

Dans son discours au récipiendaire, la Maire de Carouge a souligné : « L’action de Nassourou Tamboura nous montre que la diversité des cultures n’est pas un risque : elle est une chance. Elle nous persuade du bien fondé qu’il y a, pour la Suisse, pour Carouge, à utiliser la diversité comme une ressource, comme un moyen d’inventer, d’acquérir des qualifications nouvelles, de trouver, par le métissage, des sensibilités plus vives.»

 

Photo: Christian Pfahl

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription