Accueil | Quartiers | Centre | Les saisons culturelles ont réuni la communauté russe a Genève

Partager l'article

Centre | Culture

Les saisons culturelles ont réuni la communauté russe a Genève

Les saisons culturelles ont réuni la communauté russe a Genève

Zoom sur la communauté russe de Genève à l’occasion  de la  venue du  célèbre Théâtre d’Art de Moscou.

Pendant le mois d’octobre, la communauté russe de Suisse s’est réunie pour avoir le possibilité de voir « La dernière victime » d’Alexandre Ostrovski au Grand Théâtre de Genève et « Crime et Châtiment » de Fédor Dostoïevski au Kongresshaus de Zurich. Ces deux pièces sont présentées par le Théâtre d’Art de Moscou dans le cadre du festival « Les saisons culturelles russes ». Les saisons sont organisées par la fondation russe « Paix et Harmonie ».

Photo de MiguelBueno

C’était la première tournée du Théâtre d’Art de Moscou en Suisse et un cadeau précieux pour tous les russophones qui habitent en Suisse, une communauté estimée à environ cinquante mille personnes.

«C’est dommage que nous n’ayons pas beaucoup de chance pour l’intégration dans le culture russe », raconte Sergey, un des spectateurs de « La dernière victime » à Genève. Il y a 20 ans que Sergey est arrivé  a Genève. Il a réalisé son parcours scolaire et ses études universitaires fait en Suisse et travaille dans une banque. Son épouse est ukrainienne et habite à Genève depuis quatre ans. « Je peux constater, dit Sergey, que la communauté Russe n’est pas très intégrée à Genève. Nous sommes nombreux, mais nous ne nous réunissons pas fréquemment, nous n’avons pas l’esprit très sociable. On peut dire qu’il y a une petite communauté autour de l’Église orthodoxe à Genève et « du Cercle Russe » grâce au professeur de l’Université de Genève Georges Nivat. Et c’est presque tout. C’est pourquoi la présentation de Théâtre d’Art de Moscou est une possibilité unique de se réunir du fait de notre culture mondialement connue».

Photo de Miguel Bueno

Nadegda habite en Suisse avec sa famille – enfants et petits enfants – depuis une dizaine d’années. Elle sent que ses petits enfants sont déjà suisses malgré le leur nationalité russe. « Je veux leur montrer le théâtre, la culture et la littérature russes à mes petits enfants, tout ce qui est cœur de notre culture et de notre esprit. J’aurais aimé que nous ayons davantage de possibilités de faire ça ici, à Genève ».

« Le spectacle du théâtre russe  est une bonne chance de revoir mes amies russes. Normalement, nous sommes très occupées avec les familles et le travail, et nous n’avons pas beaucoup de temps pour nous rencontrer. Les soirées culturelles nous donnent beaucoup de joie », dit Natalia qui a déménagé à Genève il y a cinq ans grâce au travail de son mari.

Photo de Miguel Bueno

Le Théâtre d’Art de Moscou a été créé en 1898 par Konstantin Stanislavskiy et Vladimir Nemirovich-Danchenko. Il a été le premier à réaliser des chefs-d’œuvre d’Anton Tchekov. La mouette de la pièce de Tchekov, sur la façade et sur le rideau du théâtre, est l’emblème de l’art théâtral et de l’esprit libre.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Yulia Shamporova
Yulia Shamporova est une journaliste russe. Elle a fait son master de journalisme international à l'université de Moscou et stage à l'ecole de journalisme CFPJ à Paris. Après elle a commencé ses etudes de doctorat à l'Université de Moscou et elle a travaillé comme journaliste dans les medias russes et francaises. Maintenant Yulia fait son semestre d'échange à l'Université de Genève.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription