Accueil | Quartiers | Centre | L’heure du coup de coeur à la bibliothèque de la Servette

Partager l'article

Centre | Culture

L’heure du coup de coeur à la bibliothèque de la Servette

Loïc et une partie des lectrices
<
>
Loïc et une partie des lectrices

L’heure du coup de cœur
A la bibliothèque de la Servette, on se parle des livres qu’on aime.
Chaque premier jeudi du mois, quelques fervents amateurs de lecture prennent place en cercle dans l’espace aménagé afin de communiquer leur coup de cœur le plus récent ou le plus marquant à d’autres passionnés. C’est un moment de pur bonheur, que celui de vanter les qualités d’un ouvrage et le talent de son auteur. C’est un moment révélateur d’entendre et de noter les titres mis en exergue par les autres convives. Quelques habitués de longue date ont plaisir à accueillir de nouveaux participants. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui se pointent pour récolter des conseils autres que ceux des bibliothécaires. Etre passionné de lecture fait souvent d’un lecteur un excellent conseiller.
Un livre vous a séduit ? Faites bénéficier l’assistance de votre émotion. Raconter son plaisir, c’est se faire plaisir une seconde fois. Un bouquin vous a déplu ? Expliquez votre déception ou vos griefs : une probable contradiction toute amicale à vos remarques vous fera peut-être modérer votre « coup de griffe »! Echanger en toute liberté pour apporter et récolter des expériences de fin lecteur est le moyen le plus efficace de pratiquer le bouche à oreille qui met vos yeux puis votre esprit en éveil.
Malgré la pluie diluvienne de la fin d’après-midi, le jeudi 7 février, nous étions une bonne équipe de onze, en grande majorité féminine, animée par les bibliothécaires Dominique et Loïc qui nous avaient préparé un thé bien parfumé et amuses-bouche. L’ambiance est détendue, les bouquins sur les tables ou sur les genoux. Et c’est parti ! Pas besoin d’aller loin pour voyager, l’écologie est ici bien vue et bienvenue. En une petite heure nous avons visité New-York, l’Amérique du Sud, Zürich, des villages reculés d’Auvergne, la ville sainte de Bénarès et j’en passe. Nous avons voyagé dans le temps sans perdre le nôtre et nous avons été amenés à nous intéresser à tous les milieux sociaux, mais surtout ceux touchés par l’alcoolisme, la drogue et la grande pauvreté. Pas gai direz-vous ? Mais non, vous vous trompez car les livres présentés offraient des fins plutôt positives ! Mieux vaut partir d’une situation difficile, presque tragique pour arriver à une résolution allant vers une amélioration. Claire-Lise et ses voisines ont parlé de leurs choix avec clarté et enthousiasme. Colette a questionné à tout va, curieuse comme tous les comparses présents. Des livres ont été échangés, d’autres proposés pour étoffer encore l’offre déjà fournie de la bibliothèque. L’heure a passé si vite, comme un roman dont on est triste d’être arrivé au bout. Mais déjà le désir de se saisir d’un des bouquins évoqués met les lecteurs en appétit d’autres belles pages.
Je ne veux pas brouiller les habitudes des participants à ces coups de cœur, mais il est dommage que Loïc et moi ayons été les seuls représentants de la gent masculine. Alors, la prochaine fois, le 7 mars, au printemps et à l’avenir deux ou trois bouquineurs seraient les bienvenus !

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de René Magnenat
Né le 8 octobre 1946, retraité ayant enseigné l' E.P. à l'Ecole Internationale de Genève puis également le français au Cycle d'Orientation. Marié, trois filles, écrivain, chanteur en chorale, comédien amateur, lit toujours la rubrique "sports" en priorité dans le journal.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription