Accueil | Thématique | Actu | Mercy, Mary, Patty avec Lola Lafon: Lecture-rencontre engagée

Partager l'article

Actu | Brèves | Centre

Mercy, Mary, Patty avec Lola Lafon: Lecture-rencontre engagée

Écrivaine, musicienne, féministe et libertaire, Lola Lafon met l’engagement au cœur de son écriture. Après le succès international de La petite communiste qui ne souriait jamais (Éd. Actes Sud), multi-récompensé et traduit dans douze pays, elle revisite dans son cinquième roman Mercy, Mary, Patty (Éd. Actes Sud) un récit qui a secoué l’Amérique des années 70 : l’enlèvement de Patricia Hearst, fille du magnat de la presse William Randolph Hearst, par un groupuscule révolutionnaire. Contre toute attente, l’héritière rejoindra la cause de ses ravisseurs, et participera à leurs actions terroristes. Un choix radical – l’abandon de ses origines sociales – dont Lola Lafon dissèque les mécanismes, loin des préjugés et des procès expéditifs.

« [Mercy Short, Mary Jamison et Patricia Hearst] ont dix-sept ans en 1690, quinze ans en 1753 et dix-neuf ans en 1974. Leur point commun : elles choisissent de fausser compagnie au futur étroit qu’on leur concoctait et désertent leur identité pour en embrasser une nouvelle, celle des « ennemis de la civilisation » de leur époque, les Natifs américains pour les deux premières, un groupuscule révolutionnaire pour la troisième.

[…] Que menacent-elles, ces converties, pour qu’on leur envoie polices, armées, prêtres et psychiatres, quelle contagion craint-on ? Patricia Hearst met à mal toute possibilité de narration omnisciente, à son épopée ne conviennent que des narrations multiples. Si mon précédent roman interrogeait la façon dont les systèmes politiques s’affairent autour des corps de jeunes filles, Mercy, Mary, Patty s’attache à l’instant du chavirement, du choix radical et aux procès qu’on fait subir à celles qui désertent la route pour la rocaille, des procès similaires sur trois siècles, au parfum d’exorcisme. » Lola Lafon

En partenariat avec le Festival Les Créatives

Modération Pascal Schouwey

Événement dans le cadre du festival la Fureur de lire
Dimanche 26 novembre à 14h30
Église Saint-Germain (200 places)
Gratuit – pas de réservations
Durée 1h00 environ

Plus d’informations : www.fureurdelire.ch ou info@m-r-l.ch
Organisation : Maison de Rousseau et de la Littérature

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription