Accueil / Zones / Centre

Centre

Interview de Maxence Dumontet, directeur du Xenomorphe!

Vous êtes directeur du Xenomorphe. En quoi consiste ce rôle plus exactement? Au sein de Xenomorphe, il s’agit d’un mélange de beaucoup de types de postes ! Je suis à la fois vendeur, animateur, créateur d’événements, gestionnaire, manutentionnaire, informaticien, comptable et j’en oublie. Il y a toujours beaucoup à faire, mais quand on aime, on ne compte pas les heures… Comment est né le Xenomorphe ? Xenomorphe est né en 1999 de l’impulsion d’un passionné de jeux. À cette époque, le jeu n’était pas aussi populaire mais la boutique est rapidement devenue une référence pour les jeux de figurines et les jeux spécialisés. Petit hommage à Alien au niveau du nom de la boutique ? Bien entendu il s’agit d’un hommage, mais pas uniquement : le nom fut aussi choisi à cause de son sens premier que l’o...

Brèves de coursives

Après avoir quitté la jolie petite ville de Carouge, si riche culturellement, je vis maintenant dans un énorme immeuble de 10 étages à la Jonction, entre Rhône, cimetière et bâtiment des impôts. Quasiment tous ses habitant-e-s ont choisi de venir vivre dans ce lieu, conçu pour favoriser la rencontre et l’ouverture aux autres… Magnifique programme qu’il s’agit de réaliser ! La Coopérative d’habitation nous a proposé un instrument de réflexion original : le théâtre participatif de la Compagnie « Le Caméléon ». Soit un spectacle en deux parties. Dans la première, les comédien-ne-s (habitantes de la CODHA) jouent une série de petits sketchs mettant en scènes des situations réelles problématiques d’un immeuble coopératif : le petit enfant qui lance son ballon dans l’appartement voisin et court ...

L’après Fêtes…

Les festivités de Noël et Nouvel An sont maintenant derrière nous, il faut s’apprêter à aborder une nouvelle année l’âme sereine. La belle vaisselle et les services en argent utilisés lors des différents réveillons sont maintenant rangés, le sapin de Noël a peut-être encore rayonné dans le salon jusqu’à l’Epiphanie ou au-delà (s’il est synthétique), les vacances sont terminées pour la plupart d’entre nous et nos chères têtes blondes ont regagné les bancs d’école, avec probablement un peu de déception car la neige n’était pas partout au rendez-vous. Pour certains d’entre nous, les bonnes résolutions s’accumulent avec notamment un désir de retour à l’équilibre, question alimentaire je veux dire : pour éviter de craquer sur les...

Les deux statues monumentales du parc de l’Hôpital Beau-Séjour ont disparu !

Nous l’avions déjà fait remarquer l’an passé alors qu’elles étaient « à l’agonie », photos à l’appui, les deux statues réalisées sur des troncs de vieux marronniers encore enracinés dans le parc de l’hôpital Beau-Séjour, ont finalement « trépassé » plus vite que prévu, faute de soins appropriés. Elles sont probablement tombées sous la tronçonneuse des jardiniers des HUG ces jours derniers, de crainte qu’elles ne s’effondrent sur des patients ou des visites… En effet, vous l’aviez peut-être lu dans la presse à l’époque ou suivi les diverses étapes de ces réalisations : le dieu « Neptune » haut de cinq mètres, entouré de divers symboles marins, avait été inaugur...

Inspiration, entrepreneuriat, gospel et flamenco au Théâtre Pitoëff

Deux ans après sa création, le réseau des femmes entrepreneures Genuine Women compte sept antennes dans toute la Suisse Romande. Le nombre de membres ayant doublé cette année, plus de 600 femmes talentueuses et authentiques se conseillent et échangent régulièrement sur l’avancée de leurs projets. L’année 2019 va marquer l’expansion du réseau au-delà des frontières helvétiques, l’organisation d’une semaine entrepreneuriale pour la Journée internationale des droits des femmes et la célébration de l’anniversaire au fameux Théâtre Pitoëff à Genève le 23 janvier. Les différents évènements, tels que les petits déjeuners The BREAKFAST et les RESCUE DRINK, les récits entrepreneuriaux inspirants GENUINE TALKS ou encore des séances de brainstorming MASTERMIND, permettent aux membres de se rencontrer...

TOP ALBUMS 2018

1- Don Mescall 2- Ashley McBryde 3- Kip Moore Un album pour Noël… cela peut paraître désuet et pourtant, s’il plait à la personne à qui on l’offre, il fera partie des cadeaux qu’on chérira. S’il ne plait pas, la personne l’échangera. En cette fin d’année, je vous propose une sélection d’albums sortis cette année, orientés blues, rock, folk et country (basés sur les albums que j’ai reçus). Des talents hors norme qu’on entend peu sur les radios romandes et qui pourtant vendent beaucoup de disques hors de nos frontières. Top ALBUMS* 2018 01 – Don Mescall – the lighthouse keeper 02 – Ashley McBryde – Girl going nowhere 03 – Kip Moore – slowhearts 04 – Jenn Bostic – revival 05 – Franck Viele – what’s his name? 06 – Charlie Worsham – beginning of t...

L’étonnante yourte de la place du Temple

Fin d’année particulièrement riche pour la Cité sarde. Depuis le début du mois, Carouge regorge de marchés, de boutiques ouvertes tard le soir et d’activités toutes plus intéressantes les unes que les autres. On notera: le photomaton géant au Théâtre de Carouge, l’arbre à souhaits à la place des Charmettes, les balades en calèche, les mâts de cocagne ou encore le traîneau du Père Noël, au Rondeau. Et puis il y a cette yourte. Cette improbable yourte, sise à la place du Temple, qui soulève la curiosité de chaque passant. Il s’agit d’une yourte mongole qui vient effectivement de là-bas. Et c’est Véronique Albert, des Intérêts de Carouge, qui est à l’origine de son installation. «L’idée me trottait dans la tête depuis un bon moment, dit-elle. Je me disais qu’il fallait un peu de rêve sur cett...

Bienvenue au magnifique Marché de Noël du Parc des Bastions !

Nous l’avions déjà appris par les médias en juin dernier, alors qu’il était toutefois encore au stade d’appel à projet, Genève profite enfin d’un authentique Marché de Noël dès cet hiver : ce dernier ayant été autorisé par les édiles compétents de la Ville à installer ses quartiers au cœur de la cité, dans un lieu bien plus approprié que les années précédentes, au parc des Bastions. Une formule qui risque bien d’être renouvelée pour plusieurs années. On peut donc féliciter le Conseil Administratif pour cette intelligente initiative, compliments sincères et mérités, qui sont bons à prendre actuellement en regard des différentes « affaires » qui ont ébranlé la République ces derniers mois… On oubliera donc les diverses éditions où il fallai...

Le passé de La Chaux-de-Fonds repose-t-il à Genève ?

Le passé de La Chaux-de-Fonds repose-t-il à Genève ? La question peut paraître singulière, cependant, nombreuses sont les raisons à la susciter : Ainsi que le signalent les différentes annales, aussi bien de La Chaux-de-Fonds que du Locle, des échanges ont toujours existé entre Genève et les villes du haut du canton de Neuchâtel. Il est attesté que, depuis le XVème siècle, quand ce n’était pas les Genevois qui, poursuivis par la justice pour des motifs politiques, venaient en nombre se réfugier dans le Jura, c’était les Chaux-de-Fonniers qui, chassés par les crises économiques, accouraient à Genève y chercher un emploi. Ces échanges ont bénéficié tout particulièrement à l’horlogerie. A l’époque, déjà, ces travailleurs-artisans étaient très mobiles et partaient s’engager dans les grandes vi...

L’Escalade, ma première

Etant étudiante, je logeais à la Jonction, au fil de l’eau, entre 2 ponts, entre 2 eaux, au bord de l’Arve, au bord de l’eau. Mon immeuble était le dernier avant la tumultueuse rivière qui malgré ses 20km de long faisait beaucoup parler d’elle: tantôt elle menaçait de sortir de son lit et d’inonder le quartier, tantôt, son fond vaseux devenait sec d’une façon inquiétante ! Que de caprices ! Depuis mon balcon, je pouvais apercevoir un des 2 ponts. L’autre, qui s’élançait par-dessus le Rhône, était à droite, derrière le coin. C’était un chouette quartier. Même Vladimir Lénine, à un moment donné, y avait élu domicile, à deux pas de chez moi ! Par endroits, il y avait un terrain vague, chiens et chats y couraient librement le long de l&rsqu...

Luca solari, l’oeil du moine gris

Le photographe s’est plongé dans le quotidien d’une île tout au nord des Pays-Bas. Il en a tiré un ouvrage en noir et blanc, tout en contraste. Rencontre avec un passionné Schiermonnikoog. L’œil du moine gris, en néerlandais. C’est sur cette île minuscule, tout au nord des Pays-Bas, que le photographe Luca Solari a jeté son dévolu il y a neuf ans. Séjour après séjour, la plupart du temps en hiver, il en a immortalisé les habitants et les lieux, malmenés par les vents, les marées, la température et le sable. Un endroit si rude que les premiers Romains arrivés sur les lieux en ont dit: «Ici, c’est invivable.» Pas tant que ça en fait. Sur cette île de seize kilomètres de long pour quatre de large, 957 habitants, pour la plupart pêcheurs ou capitaines à la retraite; des vaches, des moutons et ...

Dimanche 25 novembre, soirée blues à l’Athénée

Les 26 septembre dernier se clôturait le Chicago blues Festival à la salle de l’Athénée. Pour mémoire, après 10 ans de festival confidentiel, cette année il s’était ouvert à tout le monde. Au vu de son immense succès, Francine et Johnny Muller nos deux passionnés ont décidé de poursuivre dans cette voie et nous offrent ainsi ce dimanche 25 novembre un soirée blues avec Dave Riley et Bonny B. Ces deux grands bluesmen vous réservent à coup sûr une soirée fabuleuse avec des moments musicaux dont eux seuls on le secret. Date Dimanche 25 novembre Ouverture des portes à 18h Adresse Salle de l’Athénée 4 Rue de l’Athénée 4 Genève Prix : CHF 35,- (réservation conseillée au 079 549 30 72)

Mot de passe oublié

Inscription