Accueil | Quartiers | Centre | Alchimy, un groupe hors du commun

Partager l'article

Centre | Culture | Lac

Alchimy, un groupe hors du commun

Beyond the shades © DR © DR © DR © DR
<
>
Beyond the shades

Si la scène genevoise est pourvue de bons musiciens, certains groupes se distinguent plus que d’autres. C’est le cas du trio « Alchimy ». Trois voix, trois couleurs comme ils aiment se présenter. Et c’est vrai. Pour les amateurs d’harmonies et de mélodies qui sortent de l’ordinaire, je vous invite à les écouter. Ce groupe est composé de Nathalie, Céline et Loane. Trois personnalités très différentes mais complémentaires. Depuis dix ans qu’ils chantent ensemble, si c’est la musique qui les a réuni, leur solide amitié leur a permis de grandir ensemble.La sortie de leur second album « Beyond The Shades » donne aussi l’occasion de les rencontrer.

Tout d’abord en leur demandant pourquoi ce nom « Alchimy »? Nathalie, chanteuse et auteure des textes répond que ce nom leur ait apparu évident lors de l’enregistrement de leur premier album. Ces trois musiciens venaient d’horizons différents et c’est justement de par l’alchimie de leurs sensibilités respectives que cela leur permettait d’évoluer ensemble aussi ce nom « Alchimy » s’est-il imposé.Ce groupe fait partie de ceux qui « dépoussièrent » l’image de la musique country (et du folk) qui perdure en Europe pour le plus grand bonheur des amateurs.

Pourquoi ces styles de musiques à contre-courant ? Folk, country et blues ne sont pas vraiment ce qu’on entend le plus sur les ondes.

Au tour de Loane de répondre : « Ces styles viennent de nos influences respectives. Par ses parents, Céline a baigné dans la culture country et folk, (Simon & Garfunkel, Bob Dylan), Nathalie elle vient du monde blues et rock et de la chanson française (elle est avant tout poétesse), et moi je viens de styles aussi différents de Ben Harper que le rock. Notre premier album « chercheurs d’or » avait une couleur assez jazzy. C’est ce que les américains appellent « folk fusion ». Comme nous chantons en harmonie à trois voix, le style est folk mais s’approche assez du rock et de la country. Et lorsque nous avons vu la série « Nashville », on s’est aperçu que nous collions à ces harmonies sans l’avoir cherché ».

Pourquoi enregistrer un album à Minneapolis et non pas à Nashville, New York ou Los Angeles ?

Céline : «en fait ce fut une surprise pour nous aussi. Lorsque nous avons mis en ligne notre premier album, il y avait deux titres en anglais. Ce studio d’enregistrement (qui n’est pas une maison de disques) nous a contacté car ils étaient surpris que notre musique puisse avoir de telles racines. Alors que nous avions écrit de façon quasi innocente cette musique qui nous ressemblait, elle nous paraissait authentique et a fortiori pour eux aussi. Ils nous ont alors invité à venir enregistrer chez eux notre second album. La collaboration fut incroyable et riche. C’est un vrai virage dans notre avancée. »

La chanson Endless road fait penser à toutes ces mélodies folks que beaucoup regrettent. De quoi parle-t-elle ?

Nathalie:« Nous aimons beaucoup cette chanson. Elle résume le chemin parcouru, quel que soit les événements, si l’on est ensemble, on poursuit la route ».
Loane enchaîne : « cela faisait 2 ou 3 ans que j’avais la mélodie, je trouvais dommage de la laisser ainsi. Et un jour Nathalie en a fait un texte. »
Nathalie : « c’est un message pour casser les préjugés que nous avons ressentis car nous sommes trois personnes différentes, d’âges différents et alors ? Cette chanson est aussi un élan pour que chacun aille au bout de ses projets quelle que soit sa différence. Et un autre message pour l’humanité que nous sommes tous dans le même bateau ! »

Cela nous fait rebondir sur deux autres chansons, tout d’abord celle de Clare Bowen (en trio avec Sam Palladio et Jonathan Jackson) -my song- et un autre titre qu’on entend depuis quelques mois qui est la chanson de Kip Moore -The bull-.

Souhaitons à ce groupe tout le succès qu’il mérite à commencer par trouver une maison de disques / label à valeurs humaines. Leur CD « Beyond The Shades » est en vente sur toutes les plateformes légales de téléchargement.
Alchimy se produira, entre-autre, le 29 juin au théâtre du Grütli. Une occasion pour scuter attentivement regarder les programmes afin d’aller les voir.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Nathalie Rendu
Photographe installée à Genève.
Studio photo, Ecole photo, stage photo à l'étranger (Nashville, Venise, New York, safari photo en Afrique, etc...). www.peintresdelumieres.com

J'anime également une émission de Country Music sur Radio Cité Genève 92.2 "Country in the City".

J'ai fait le choix d'essentiellement parler de la musique country moderne, celle qu'on entend sur les ondes américaines. Rien à voir avec celle qu'on nous présente en Europe. Evidemment je n'oublie pas de temps à autre de diffuser quelques titres de la country classique des westerns de notre enfance.

J'écris principalement des articles sur les artistes genevois (musiciens, comédiens, créateurs).

Comme je ne connais pas tout le monde, les artistes peuvent aussi me contacter pour un coup de projecteur....

1 commentaire

  1. C’est un Plaisir d’avoir rencontré #NathalieRendu
    Amoureuse de la Country et des Artistes; #NatalieRendu est une femme engagée et fidèle à ses Passions tel que; La Musique Country comme la Lumière Danse avec l’Infini…
    Nous sommes infiniment reconnaissant…. #ALCHIMY Pour #NathalieRendu

    Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription