Accueil | Quartiers | Lac | This is Geneva

Partager l'article

Lac | Société

This is Geneva

This is Geneva

Lorsque l’on gère un site internet et un e-commerce, il est aisé de voir qui visite et (plus important) d’où vient le visiteur. Pour les novices en la matière, imaginez que vous surfez sur une page internet et que vous cliquez sur le lien http://www.colosse.ch. Dans mes statistiques, je verrai que quelqu’un (c’est anonyme hein, pas de frayeurs) est arrivé chez moi depuis le site blog.tdg.ch.

Bref, il y a déjà quelques jours, j’ai commencé à recevoir des visites venant d’un blog appelé « This is Geneva ». Toujours attentif de ce qu’il se passe dans ma ville, j’ai bien entendu visité le site et quelle ne fut pas ma surprise de constater que l’auteur se contente de poster des photos de Genève dans toute sa déchéance.

J’en ai sélectionné quelques unes (copyright – thisisgeneva.wordpress.com) pour que vous puissiez juger du rendu. Car c’est précisemment ce qui m’a interperllé: la qualité artistique des photos probablement prises avec le logiciel « Instagram ». Comme beaucoup de mes concitoyens, je suis désespéré lorsque je marche dans la rue et vois à quel point les trottoires sont sales. Et paradoxalement, je ne fusille pas la ville pour ce résultat car cette dernière fait son job tous les jours avec la même propreté si chère aux suisses. Non, j’en veux énormément à ces ados qui laissent leur McDonald’s dans le parc, ces dealers qui balancent leur canettes de bière sur le trottoire ou encore ces malpropres qui crachent devant eux alors que l’on marche juste derrière.

Le travail du bloggeur (qui se nomme « Captain Dunant ») se penche également sur les dealers et les mendients. Bref, cela ressemble beaucoup à la prise de conscience d’un genevois qui a décidé de flinguer avec son appareil photo tout ce que les cartes postales cachent aux touristes. En effet, si l’on lit son « à propos », on comprend que ce blog s’adresse au monde entier et là, j’ai un petit problème avec ça.

Pourquoi?

Parce que dénoncer ce qui ne va pas est une chose… mais en faire la promotion risque fortement d’avoir l’effet inverse à savoir une recrudescence de la saleté, deal et autres incivilités que connait déjà Genève. Je m’explique: je parle et m’intéresse beaucoup à l’humain dans son ensemble et une chose que j’ai apprise de par ce que j’ai pu voir, c’est que lorsqu’un groupe de personnes agit d’une certaine manière, le phénomène de masse fait que d’autres prennent exemple et intègrent le mouvement.

Le résultat est que des gens qui voient ce blog vont se dire « ah ben à Genève, on fait ce qu’on veut… ». L’ancien maire de New York, Monsieur Giuliani, fut lui-même abasourdi par l’insécurité lors de sa visite à Genève. Il a dit une chose très juste: « Si une ville n’est même pas capable de nettoyer et condamner les graffitis, une infraction basique, alors c’est qu’elle est théoriquement incapable de gérer des crimes plus graves ». Ce que fait le bloggeur Captain Dunant n’est rien autre qu’une manière de montrer à quel point certains choses restent impunies à Genève.

Peut-on lui en vouloir? Il semblerait que la mendicité est illégale et pourtant nous voyons toujours des mendients. Ce simple exemple ne suffit-il pas à montrer que la justice est inéfficace? Pour ma part, encore une fois, je préfère regarder les solutions que les problèmes. Genève a besoin de revoir ses fondamentaux, commencer à serrer la vis envers l’incivilité et reprendre les bases du civisme à l’école primaire déjà.

Je suis attristé qu’il existe des Captain Dunant, je suis certains qu’il y en a d’autres (sur Facebook par exemple). Mais s’ils existent, c’est qu’il y a un gros problème (de par ma société, je suis bien placé pour le savoir) et il faut vraiment se secouer avant que le point de non-retour soit franchis. Vous qui aimez votre ville, battez-vous contre cela! Un homme qui aggresse une victime dans un bus s’en ira la queue entre les jambes si tout le monde se lève, les jeunes jetterons leurs déchêts si les amendes pleuvent etc. Il est trop facile de s’apitoyer sur sont sort comme le fait Captain Dunant, la tranquillité et la sérénité s’acquiert en se battant! Je salue néanmoins son oeil et le côté artistique de la démarche…

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Nicolas Hou
Mon nom est Nicolas et je suis le directeur marketing de la société Colosse. Né et grandi à Genève, j'ai décidé de partir en croisade contre ces problèmes de société en essayant d'y apporter une réponse par la communauté. Je crois fortement qu'ensemble, on résout plus de choses que seul dans son coin.

J'aime parler d'innovations dans le monde de l'entreprise, de projets qui peuvent apporter des solutions durables et peut-être secouer un petit peu ce vieu canapé où est assis nos politiciens, patrons et autres institutions.

3 commentaires

  1. Photo du profil de

    Quelles solutions pour Genève? J’ai entendu que Mr. Giuliani avait pas mal balayé l’incivilité à New York donc ce qui est sûr c’est que ces tendances exposées par « This is Geneva » ne sont pas une fatalité et sont remédiables. J’ai l’impression que nos autorités manque d’audace, malgré une volonté chez certains..

    Répondre
  2. Photo du profil de Dan -

    Bonjour Nicolas,
    Avant tout, je suis content de voir que je ne suis pas le seul à constater ces choses inacceptables.
    Cela fait plaisir et je pense que le manque de communication flagrant dont le monde (et genève également) est actuellement affublé rend bien difficile les échanges hors web.

    Par contre, je ne te rejoins pas sur tes conclusions.
    À mon avis, le point de non-retour a été franchi dans les années 2005~ ;
    les jeunes de mauvaise graine ont un champs libre incroyable et ce n’est pas prêt de changer.
    Les ordres que certains de mes amis « recevaient d’en-haut » étaient tout simplement de ne rien faire lorsqu’il y avait insulte ou bousculades… les crachats au visage étaient sanctionnés par 2 heures de moins en activité à l’air libre… en prison !

    J’aurais des milliers d’anecdotes à te raconter, mais je ne vais pas mettre moi-même en danger juste pour les beaux yeux de qui-que ce soit (bon.. si tu es à forte poitrine.. à la limite… ^.^ ) mais la situation genevoise est clairement gravissime, et cela ne date pas d’hier.

    Je dénonçais déjà pas mal d’ abérations à l’époque de Caramail… je pense que tu dois te souvenir de cette époque lointaine, juste après que moïse ait séparé la mer..

    Et avant que tu ne me dises comme beaucoup : non, je ne suis ni démissionnaire (j’interpelle pas mal de gens partout où je passe) mais je constate simplement que la pourriture mentale gagne du terrain bien plus vite et plus durablement que les quelques bonnes personnes qui décident résolument de continuer à porter ce label.

    Dont nous faisons partie.

    Bonne continuation 😉 !

    Répondre
    • Photo du profil de Nicolas Hou

      Merci Dan pour ton témoignage. Même si la situation est grave, je n’abandonne pas d’espérer des jours meilleurs. En voyant la recrudescence des cambriolages, j’aurais pu me limiter à condamner sur internet mais j’ai préféré agir à ma manière pour essayer de mettre des bâtons dans les roues des criminels.

      Je pense que Genève a les ressources humaines pour s’en sortir, il faut juste ne pas attendre à être dos au mur. De par ta fonction, j’imagine que tu as du voir des vertes et des pas mûres… mais les temps sont au retour à des valeurs plus « authentiques », plus strictes aussi.

      Je suis donc sombre et sinistre sur l’avenir mais pas défaitiste non plus, il faut continuer chacun à notre échelle à mener la lutte pour que les « Captain Dunant » de cette ville arrêtent d’être déçus par ce qui est entrain de se passer.

      Bon courage à toi!
      Nicolas
      http://www.colosse.ch

      Répondre

Répondre à Nicolas Hou Annuler

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription