Accueil | Rock’n Truck : une année de festival, bilan d’une aventure hors du commun

Partager l'article

Campagne | Culture | Loisirs | Périphérie

Rock’n Truck : une année de festival, bilan d’une aventure hors du commun

The Woodgies  - photo Jacques Apothéloz Spit Reckless  - photo Jacques Apothéloz Las Vegas Parano -  - photo Jacques Apothéloz John Woolloff - photo Jacques Apothéloz
<
>
Las Vegas Parano - - photo Jacques Apothéloz

Il y a tout juste une année, naissait le projet du festival Rock’n Truck.

Samedi 11 décembre, ce sera la dernière édition de l’année.

Le concept de ces festivals était né des confinements et de l’impossibilité aux musiciens de se produire sur scène. Autant profiter des technologies et du streaming pour diffuser des concerts en ligne. Ainsi, le public pouvait profiter de leurs groupes locaux et les musiciens pouvaient s’exprimer sur une vraie scène. Chaque mois 3 groupes différents. A la fin de leur prestation, les groupes repartent avec une vidéo professionnelle qu’ils peuvent joindre à leur « CV ».

Nadia Pellegrini du comité Rock’n Truck répond à quelques questions.

Que retirez-vous de cette aventure ?
Humainement de magnifiques rencontres mais aussi une charge de travail énorme.
De belles retrouvailles car les groupes n’ont pas pu jouer pendant des mois, des échanges privilégiés avec le public qui n’a cessé de croitre et de nous soutenir au fil des mois. Ce soutien fut encore amplifié lorsque le public a pu venir physiquement applaudir les groupes.

Si on parle des tremplins, ces jeunes groupes a qui vous avez donné leur chance. Est-ce que pour certains cela a changé leur visibilité ou leurs projets ?
En exemple phare, nous avons les Eagle Keys qui ont enchaîné les scènes et pris leur envol après avoir été vu sur notre plateforme streaming. Les Beryl’s code (ex Burnhead) ont même sorti un album.
Dans les jeunes talents qui ont attiré le plus de public (en ligne et en présenciel), nous pouvons citer les Woodgies qui depuis commencent sérieusement à se faire un nom.

Comme toujours nous faisons appel aux candidatures pour ces tremplins. Ces jeunes groupes (toutes musiques confondues) peuvent nous contacter par courriel à live@rockntruck.ch

Comment procédez-vous pour trouver des sponsors ?
Nous avons commencé comme tout le monde par des dossiers traditionnels avec envoi de dossier. Puis, nous avons directement été frapper aux portes et c’est la manière qui correspond le mieux à notre concept de festivals. Nous finissons le budget de l’année à la raclette mais nous bouclons le budget.

Pour 2022, il semble que vous allez modifier le concept qui sera itinérant.
Pour 2022, nous réduirons à 6 festivals. Ce sera plus simple pour tout le monde en terme de charge de travail. A chaque édition, nous changerons de commune. La première édition se fera à Soral le 5 février. Les salles seront annoncées sur notre salle au fil des confirmations.

Qui dit, organisation de festival dit également galères imprévues. Parmi elles, Nadia se remémore un gros orage « Il pleuvait même à l’intérieur du foodtruck et notamment la pluie coulait sur la tête du batteur. Evidemment s’en ait suivi une panne de lumière et tout le stress qui va avec ».
Elle poursuit « Une autre fois, les gens nous écrivaient que le streaming ne fonctionnait pas alors que de notre côté tout était nickel.
Avec le recul nous en rions mais sur le moment c’était une autre affaire ».

Au terme de cette première année, le comité de Rock’n Truck remercie tous les donateurs, le public et tous ceux qui ont jouer le jeu.

Nous leur souhaitons de nombreuses années fructueuses et souhaitons aux jeune groupes de rebondir et que ces tremplins leur permettent de se faire connaître du public.

Règles sanitaires : se reporter au site www.rockntruck.ch
Entrée libre et les musiciens sont rémunérés au chapeau.
Soirée raclette

Date : samedi 11 décembre 2021
Ouverture des portes à 17h30
Début des concerts à 18h
Adresse : Relais Thai – route des Mattines 20 – Perly

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Nathalie Rendu
Photographe installée à Genève. Si je suis photographe généraliste, je suis plutôt orientée portrait, immobilier, produits (montres et bijoux), la nourriture sans oublier les événements.
Studio photo, Ecole photo, stage photo à l'étranger (Nashville, Venise, New York, safari photo en Afrique, etc...).

www.peintresdelumieres.com

J'anime également une émission de Country Music sur Radio Cité Genève 92.2 "Country in the City".

http://radiocite.ch/chart/country-in-the-city/

J'ai fait le choix d'essentiellement parler de la musique country moderne, celle qu'on entend sur les ondes américaines. Rien à voir avec celle qu'on nous présente en Europe. Evidemment je n'oublie pas de temps à autre de diffuser quelques titres de la country classique des westerns de notre enfance.

J'écris principalement des articles sur les artistes ou l'artisanat genevois (musiciens, comédiens, créateurs).

Comme je ne connais pas tout le monde, les artistes peuvent aussi me contacter pour un coup de projecteur....

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription