Accueil | Non classé | Un Chênois sillonne le Mont-Blanc pour la bonne cause

Partager l'article

Non classé | Périphérie | Sport

Un Chênois sillonne le Mont-Blanc pour la bonne cause

Un Chênois sillonne le Mont-Blanc pour la bonne cause

Parcourir 300 kilomètres, avec 33 cols et 24’000 mètres de dénivelé positif en 136 heures, le tout pour une œuvre de charité: c’est le défi un peu fou que s’est fixé le Chênois Bertrand Longchamp avec son ami d’enfance valaisan Didier Biselx.

Ce challenge s’inscrit dans le cadre d’une course d’ultra endurance au doux nom de La Petite Trotte à Léon. Ils seront environ 200, par équipe de deux ou trois, au départ de ce tour du Mont-Blanc élargi lundi 26 août prochain. Au cours des cinq jours qui suivent, ils devront parcourir les cols environnant le plus haut sommet des Alpes, le plus souvent hors des sentiers battus et en totale autonomie.

Pour sa première participation, Bertrand Longchamp a décidé d’y ajouter une dimension caritative: avec son partenaire, il propose aux personnes qui le souhaitent de parrainer leur équipe à hauteur de 2 francs par col franchi ou à travers un don unique. Les fonds récoltés seront intégralement reversés aux associations Raphaël Abbert en Valais et Cérébral à Genève, qui viennent en aide aux familles d’enfants handicapés.

Un habitué de la course à pied

Si c’est la première fois que Bertrand Longchamp prend part à La Petite Trotte à Léon, il n’est toutefois pas un novice dans les épreuves de course à pied «extrêmes». Entre ses 14 participations à l’épreuve Sierre-Zinal (il a terminé l’édition 2013 en 4h04), des courses plus «exotiques» dans la forêt vierge en Guyane en 2011 ou encore à travers l’Himalaya népalais en 2008, le Chênois est un fanatique de course à pied depuis maintenant une quinzaine d’années.

Avec ce nouveau défi, la barre est placée encore plus haut: «Sur toutes les épreuves auxquelles j’ai participé, je pense que ce sera clairement la plus dure. Car durant toutes ces courses, si on avait une bonne nuit de sommeil, on mangeait bien, on pouvait repartir sans problème. Là, c’est nous qui gérons les temps de récupération et il faudra enchaîner les journées avec un minimum de repos.»

On sent le sportif partagé entre excitation et appréhension. Car il reste beaucoup d’inconnues: «Nous avons fait des reconnaissances au mois de juillet, mais il y avait encore beaucoup de neige et les cols à 2300-2400 mètres étaient inaccessibles. On n’a donc pas pu tout voir. Sans compter le facteur météo qui peut beaucoup interférer sur le déroulement de la course.»

Concilier le tout

Malgré ces petites inquiétudes à quelques jours du départ, on sent que ces challenges lui offrent une forme d’épanouissement personnel. «Il y en a qui font de la musique, d’autres qui vont au bistrot… Moi je préfère la course, c’est mon truc.» Tout en restant lucide sur les sacrifices exigés. Car en parallèle de sa passion, il faut concilier le reste de sa vie, notamment sa famille, son travail de chef du service des espaces verts à la commune de Chêne-Bourg et son rôle de commandant des sapeurs-pompiers de la même commune: «C’est compliqué de gérer le tout. Je pense que je vais gentiment lever le pied, parce que ça commence à grincer des dents à la maison», sourit-il.

Des propos confirmés par sa femme Chantal, qui se dit partagée face à ce nouveau défi: «C’est un beau challenge, mais c’est aussi de la folie», glisse-t-elle, en pensant notamment au danger physique encouru. Malgré cela, elle le soutiendra durant cette course, en s’occupant notamment de leurs deux filles de 12 et 10 ans durant son absence; toutes les trois suivront quotidiennement les aventures de leur mari ou papa sur le site internet de la course. Tout en se réjouissant de le retrouver à son retour pour passer plus de temps avec lui.

 

Pour parrainer l’équipe: didier.biselx@netplus.ch ou au 079.626.31.11

Partager l'article

J'écris un article

1 commentaire

  1. Sont fous…. mais on sera tout du long « avec » eux! Courage les garçons, vive la Trotte à Léon! Bises, Val.

    Répondre

Répondre à Biselx Annuler

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription