Accueil / Slider actualités

Slider actualités

Petite visite de courtoisie au salon Venusia

Vous avez certainement déjà remarqué ces pubs figurant sur le dos de certains bus genevois « Chez nous la mère Noël est hotte », « Chez nous venez faire le plein des sens ». Elles vantent les services de jolies jeunes femmes peu vêtue et pas farouche qui exerce le plus vieux métier du monde en toute légalité dans le salon érotique de Madame Lisa. Avec ses 650 m2 et son jacuzzi, le salon Venusia, ouvert 7 jours sur 7 et 24h sur 24 accueille depuis de nombreuses années un publique éclectique. Interview avec Lisa, dirigeante de cette maison close. Quel est votre parcours, quand avez-vous choisi de vous investir dans cette activité ?J’ai commencé une activité d’escort dans la première moitié des années 1990 à Paris et suis arrivée dans la région en 1996. J’ai continué cette a...

Une cathédrale de l’escalade va voir le jour à Meyrin

Les adeptes de la varappe ont de quoi se réjouir, un centre de varappe XXL sera ouvert à l’automne 2020. Place aux travaux Hormis les parois du Salève, la salle d’escalade de la Queue d’Arve, ou la petite infrastructure du bout-du-monde, Genève est bien démuni en terme de lieux de pratique de la varappe. Un nouvel espace de grimpe va néanmoins ouvrir au mois de décembre à la Queue d’Arve. Et au mois de septembre dernier, Genève Montagne et la Ville de Lancy faisaient un premier pas en vue d’améliorer l’offre en inaugurant deux blocs au parc Chuit. Une structure appelée à grandir dans un avenir proche. Mais c’est à Meyrin-Satigny que le projet le plus ambitieux, pour l’heure, va voir le jour en octobre 2020. Les travaux de la plus grande structure d’escalade de Suisse romande y ont commencé...

La passion de Micky

La passion de Micky Quel bonheur de rencontrer Micky Sulliger dans son appartement de Cité Vieusseux ! La petite dame est un ange. Agée de quatre-vingt huit ans, elle est depuis sa plus tendre enfance passionnée par le conte « La pastorale des santons de Provence ». Toute l’histoire que raconte Noël est une légende si bien que le conte de la nativité transposé en Provence nourrit cette aventure d’images lumineuses qui enrichissent le tout. Tombée dans la potion de la magie de Noël très jeune, Micky a commencé à bâtir sa crèche avec quelques santons florentins : Jésus, Marie, Joseph, les bergers, l’âne et le bœuf. Puis ce furent des santons de Provence, avec les rois venus d’Orient, Gaspar, Melchior et Balthazar. Le décor prit peu à peu de l’ampleur. Un village que Micky situe du côté d’Aub...

Perly-Certoux : après les problèmes, les solutions ?

Hasard du calendrier, une conférence sur la médiation, également organisée par la Mairie de Perly-Certoux, a eu lieu dimanche 7 décembre, deux semaines et demie après la séance d’information sur les violences. C’est dire que la Mairie se préoccupe du bien-être de ses habitants. Entre temps, Céline Amaudruz, présente le 20 novembre, a utilisé ces événements pour interpeller le Conseil fédéral sur les mesures de sécurité à prendre à la frontière, fustigeant, au passage, les accords de Schengen. « Perceptions culturelles et médiations » par Fernando Carvajal Sanchez, membre du CIM (Collectif Interculturel de Médiation) et chargé de cours à l’Université de Genève. Cette fois, nous ne sommes qu’une quarantaine, dont les représentants officiels et les médiateurs. Dommage que la paix attire moins...

Voyage interculturel au cœur de l’Afrique

Dédié aux musiques et cultures africaines, le Festival Couleur Café s’est achevé ce weekend. Rendez-vous traditionnel et incontournable du mois de novembre, cette rencontre a été un véritable souffle de chaleur sur une Genève plongée dans le froid hivernal. Durant les dix jours du Festival, danses, concerts, cinéma, spectacles, débats et ateliers ont enflammé la Cité de Calvin. Placée sous la thématique de l’« Afrique Traditionnelle », cette sixième édition s’est repartie entre différents lieux, dont l’Alhambra, la Fonderie Kugler et l’Uptown. La grande nouveauté de cette année était un Festival pour les enfants, entièrement dédié aux 6 à 12 ans. A travers des ateliers, un conte musical, un spectacle de marionnettes, des diffusions de films et même une boum, ils ont pu s’initier aux nombre...

Brachard souffle ses 180 bougies et rend hommage aux femmes de sa papeterie

Plusieurs événements ont ponctué l’anniversaire de cette vénérable institution genevoise qui a vu le jour en 1839, dans une ville encore bien à l’abri entre ses imposantes murailles. En effet, 180 plus tard, Jean-Marc Brachard et son neveu Pascal Vuarnier ont choisi de fêter ce jubilé à travers une série de manifestations plutôt discrètes mais toujours aussi prestigieuses. Et si toutes ont déjà eu lieu – présentation d’un stylo japonais nommé « Namiki », d’une plume de calligraphie Montblanc ou d’une magnifique exposition pour la deuxième fois de l’artiste amoureux des papiers anciens Alain Pittet, le clou de ces réjouissances s’est déroulé le 14 novembre grâce à une nouveauté Caran d’Ache – partenaire de la papeterie depuis une centaine d’année – autour de l’édition de son sty...

« Clap de fin du chantier du CEVA » en honneur à tous ceux qui l’ont fait!

Vendredi 15 novembre, 11h40. Sur les quais de la gare de Lancy-Pont-Rouge une foule se presse, impatiente de prendre ce fameux Léman-Express qui va la conduire en exclusivité en direction de la gare de Champel à 12h précises. Bien sûr, il faut se remémorer : le 15 novembre 2011, près de cent ans après la convention conclue entre les CFF, le canton de Genève et la Confédération, le premier coup de pioche de la liaison ferroviaire Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse avait été donné en présence de Madame la Conseillère fédérale Doris Leuthard et du Conseil d’Etat genevois. « Le geste – détruire un heurtoir de voie ferroviaire à la gare de marchandises de La Praille – fut important car il symbolisait la fin du «cul de sac» entre les réseaux ferrés suisse et français de part et...

Comment se débarasser de ces satanées punaises de lit

Si vous n’avez jamais eu affaire aux punaises de lit, réjouissez-vous… mais surtout continuez la lecture de cet article ! Car, si un jour ces petits vampires nocturnes venaient à élire domicile dans votre sommier, vous saurez éviter que la situation ne tourne vite au cauchemar. Partout à l’aise, dans les hôtels de luxe comme dans les logements modestes, les punaises de lit n’usurpent pas leur redoutable réputation. Résistantes à la plupart des insecticides, elles provoquent de multiples piqûres qui peuvent être très gênantes chez certaines personnes et entraînent parfois des conséquences psychologiques très lourdes chez les personnes . Pourtant, il fut un temps où les punaises avaient pratiquement disparu. On était dans les années 1950-60, époque où l’on faisait usage de ...

Le Wu Tao allie dance et méditation

Si vous avez envie d’allier danse et méditation, prendre un peu de distance dans votre vie quotidienne et activer votre Qi, énergie vitale qui rétablit l’équilibre et l’harmonie à tous les niveaux, alors le Wu Tao dance est fait pour vous. J’ai eu l’opportunité de pouvoir interviewer une spécialiste en la matière, Mélanie, professeur de cette discipline. Elle nous en explique les fondements et les bénéfices que cela peut nous procurer. Quelle est l’origine de cette danse? Le mot Tao provient de la philosophie taoiste qui incarne le concept d’équilibre universel. C’est une danse holistique et méditative qui mélange subtilement l’art de la danse classique à celui du Tai-chi avec la science de la médecine chinoise. Elle a été initiée par M...

A Bardonnex, une fabrique donne de la couleur à nos toits

A quelques centaines de mètres du village de Bardonnex, la campagne genevoise recèle un trésor naturel dans les replis de ses vallonnements. Un important gisement d’argile – car c’est de cela qu’il s’agit – y a en effet été découvert en 1933. Aujourd’hui encore, la Tuilerie de Bardonnex utilise ce gisement pour ses tuiles aux couleurs lumineuses. Son ouverture au grand public lors des Journées européennes du patrimoine a représenté une occasion unique de découvrir un pan peu connu de la culture industrielle de Genève. Parties intégrantes mais discrètes de l’architecture patrimoniale, les tuiles donnent couleur et esthétique aux constructions. Celles de Bardonnex ont pour particularité d’être plates, cannelées ou à l’ancienne et de convenir particulièrement bien aux bâtiments historiq...

L’atelier gourmandin des Lauriers, un rendez-vous pour les cordons bleus et les fins becs

L’atelier gourmandin des Lauriers, un rendez-vous pour les cordons bleus et les fins becs Depuis le 26 septembre 2013, au restaurant « Les Lauriers », chaque dernier jeudi du mois, un atelier de cuisine est proposé aux amateurs de bonne bouffe. Le succès aidant, le nouveau gérant, Paul Corvisier, a décidé de passer à deux séances mensuelles. J’en profite car j’étais moi-même surnuméraire à fin juin ! En ce 12 septembre a lieu la première séance du mois. Chacun est d’attaque à l’heure du rendez-vous. On prend l’apéro avant le boulot ! D’ailleurs le travail n’en est pas un puisque la cuisine est le hobby principal des clients de l’atelier. Un petit aligoté du Mandement est dégusté pendant que le chef, Cyril Fournier,...

Il coiffe Plainpalais depuis plus de vingt ans

Figure du quartier de Plainpalais, le coiffeur Resul Açikalin ouvre une nouvelle école à la rue de Carouge. Rencontre avec un homme passionné par son métier De la rue Leschot à celle de Carouge, il n’y a qu’un pas que Resul Açikalin, coiffeur de son état, n’hésite pas à franchir. Quitte à serrer une multitude de mains en chemin. Car notre barbier est connu comme le loup blanc dans son quartier. Figure notable de Plainpalais, Resul tient un salon au 4, rue Leschot et une école de coiffure à la rue de Carouge. Cette dernière a déménagé au numéro 58 la semaine dernière, dans des locaux dernier cri, juste en face des anciens locaux. Mais qui est ce figaro, ce roi des ciseaux et du rasoir au nom à consonance venue d’ailleurs? Resul Açikalin (prononcer Atchikaline) est un Suisse originaire de Tu...

Mot de passe oublié

Inscription