Accueil / Slider actualités

Slider actualités

Le peintre Ellis Zbinden est parti pour son dernier voyage

L’aquarelliste genevois Ellis Zbinden est décédé dans la nuit du lundi 25 février. Réputé pour ses peintures du Léman, il était aussi un grand voyageur. Rien n’a changé dans l’appartement-atelier d’Ellis Zbinden. Deux ans après y avoir rencontré le peintre à la sortie d’un livre retraçant son périple en vespa entre Genève et Istanbul, le logement renferme toujours autant de souvenirs. Au milieu des casiers couverts d’étiquettes sur lesquelles s’étale l’écriture soignée de l’artiste, son beau-fils évoque pêle-mêle son sens de l’organisation, son talent de conteur, sa générosité et l’immensité de son œuvre. Une vie vouée à la peinture Né à Genève en 1921, le petit Ellis commence l’aquarelle à sept ans, après avoir reçu une boîte de peinture de son père, peintre en lettres. Il expose ses œuvr...

Une affaire de famille à Plainpalais

La plupart des genevois et touristes aussi fréquentent un endroit devenu mythique dans la restauration à côté de la plaine de Plainpalais, la Cave Valaisanne et Chalet Suisse. Mais ce que la plupart des consommateurs de fondues et autres mets alléchant ne savent pas c’est que ce restaurant est l’exemple même d’une belle tradition familiale. Je l’ai découvert récemment et j’avais envie de partager avec vous la saga de cette famille de restaurateur. J’ai rencontré le petits- fils du fondateur Hervé-Armand Dumoulin. Comment a commencé cette aventure ? Il y a plus de 50 ans, en 1960, par mon grand père Armand Dumoulin. Avant qu’il rachète le lieu, le restaurant s’appelait le « 20ème siècle ». Il s’est lancé dans cette aventure avec ma grand-mère Rosa (saviésanne comme lui). Mon grand-père étai...

Au volant de la ligne X, entre père et fils

D’une manière trop générale, plongés dans leur univers stressant, les gens qui montent dans un bus oublient qu’il y a quelqu’un derrière le volant. Au quotidien, rares sont les « bonjours » ou les « Merci », et l’on ose à peine essayer de compter les sourires. Pourtant, sur la ligne X, qui dessert – entre autres – les petits villages de Dardagny et Russin, avec un terminus à la gare de La Plaine, la situation est tout autre. Les conducteurs s’appellent Joseph et Frédéric, ils sont père et fils, et la grande majorité des usagers les connaissent bien, les appelant même par leurs prénoms. Mais c’est loin d’être la seule particularité de cette petite ligne peu connue du grand public. Sur la X, le service est assuré par Globe Limo SA, une entreprise de transport genevoise ...

Le WinterLive Festival, un podium pour les jeunes musiciens de la Champagne

Les 15 et 16 février, à Bernex, s’est déroulée la seizième édition du WinterLive Festival. Rencontre avec Nicolas Waeber, l’un des co-organisateurs, et Patrik Renlund, responsable du service Social-Jeunesse de la commune de Bernex. Dans le préau de l’école de Luchepelet, les spectateurs font la queue devant la caisse. Pour se réchauffer, du vin chaud et de la bière brassée à Confignon leur sont proposés. Des groupes de jeunes discutent autour de barils d’où s’envolent quelques braises. Parmi eux, Nicolas Waeber, co-organisateur de l’événement avec sa bande d’amis, rencontrés pour la plupart dans ce même préau, il y a bien longtemps. Une équipe soudée Le groupe de jeunes est aux commandes de la programmation du festival depuis déjà trois ans. « Nous utilisions un local en gestion accompagné...

Une histoire de pétasses

A 39 ans, Magali Bican est une g’nevoise pure et dure. Et fière de l’être ! « Je suis bien ici », me glisse-t-elle dans son appartement de St-Jean. « Pour rien au monde je n’irai habiter ailleurs. J’adore aller au contact des gens et Genève m’offre une richesse incroyable à ce niveau ». Son moment favori ? « Quand je suis autour d’une table et qu’on me demande ce que je fais dans la vie. Ma réponse est alors simple : je dessine des pétasses. Effet garanti ! » Car oui. Magali dessine des pétasses. Et pour connaitre leurs origines, et ainsi comprendre que cela n’a, à la base, rien de provocateur, il faut revenir en arrière. De près de 30 ans. Magali, qui a toujours aimé dessiner, a alors sept ans. Peut-être huit. Et elle tombe...

Musiques de Tétris, Angry Birds et Final Fantasy au Victoria Hall

Depuis sa création en 1962, l’Orchestre du Collège de Genève rassemble les jeunes musiciens entre 14 et 19 ans. Pour nombre d’entre eux, c’est une première expérience dans une formation de cette taille. Avec des répétitions hebdomadaires, ils préparent deux grands programmes symphoniques durant l’année scolaire. Au mois de février, les élèves et les musiciens de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR) feront vibrer les murs du Victoria Hall au rythme des musiques de jeu. En tenues multicolores, ils présenteront Jeux d’enfants de Georges Bizet, cinq extraits de La Boutique Fantasque de Gioacchino Rossini et Ottorino Respighi, ainsi que des mélodies de célèbres jeux vidéo, comme Tétris, Angry Birds ou encore Final Fantasy. A cette occasion, Signé Genève est allé à la rencontre du Chef de l’Or...

Brèves de coursives

Après avoir quitté la jolie petite ville de Carouge, si riche culturellement, je vis maintenant dans un énorme immeuble de 10 étages à la Jonction, entre Rhône, cimetière et bâtiment des impôts. Quasiment tous ses habitant-e-s ont choisi de venir vivre dans ce lieu, conçu pour favoriser la rencontre et l’ouverture aux autres… Magnifique programme qu’il s’agit de réaliser ! La Coopérative d’habitation nous a proposé un instrument de réflexion original : le théâtre participatif de la Compagnie « Le Caméléon ». Soit un spectacle en deux parties. Dans la première, les comédien-ne-s (habitantes de la CODHA) jouent une série de petits sketchs mettant en scènes des situations réelles problématiques d’un immeuble coopératif : le petit enfant qui lance son ballon dans l’appartement voisin et court ...

Hugo Lopes, un Genevois au Dakar

Vernier, par une froide soirée d’automne. Le brouillard est levé, la nuit est tombée et les températures estivales se sont définitivement envolées. Je suis au garage de Julien Gertsch, un mécanicien talentueux de 31 ans, à son compte depuis près de 7 ans. C’est dans cet atelier de la campagne genevoise que se prépare l’aventure d’Hugo Lopes. L’aventure avec un grand A. Car Hugo a un rêve. Depuis toujours, il le sait. Un jour, il fera le Dakar. Et ce jour, ce sera la 6 janvier 2019. Il s’élancera alors de Lima, au Pérou, pour une course de près de 5’000km, réputée la plus dure du monde. Un rêve de gosse. Un rêve qu’ils étaient deux à partager. Mais que Hugo vivra seul. Leur solide amitié prend ancrage il y a près de 20 ans. Sur ce terrain de motocross, à Sézegnin, où ils vivaient leurs pass...

L’étonnante yourte de la place du Temple

Fin d’année particulièrement riche pour la Cité sarde. Depuis le début du mois, Carouge regorge de marchés, de boutiques ouvertes tard le soir et d’activités toutes plus intéressantes les unes que les autres. On notera: le photomaton géant au Théâtre de Carouge, l’arbre à souhaits à la place des Charmettes, les balades en calèche, les mâts de cocagne ou encore le traîneau du Père Noël, au Rondeau. Et puis il y a cette yourte. Cette improbable yourte, sise à la place du Temple, qui soulève la curiosité de chaque passant. Il s’agit d’une yourte mongole qui vient effectivement de là-bas. Et c’est Véronique Albert, des Intérêts de Carouge, qui est à l’origine de son installation. «L’idée me trottait dans la tête depuis un bon moment, dit-elle. Je me disais qu’il fallait un peu de rêve sur cett...

Luca solari, l’oeil du moine gris

Le photographe s’est plongé dans le quotidien d’une île tout au nord des Pays-Bas. Il en a tiré un ouvrage en noir et blanc, tout en contraste. Rencontre avec un passionné Schiermonnikoog. L’œil du moine gris, en néerlandais. C’est sur cette île minuscule, tout au nord des Pays-Bas, que le photographe Luca Solari a jeté son dévolu il y a neuf ans. Séjour après séjour, la plupart du temps en hiver, il en a immortalisé les habitants et les lieux, malmenés par les vents, les marées, la température et le sable. Un endroit si rude que les premiers Romains arrivés sur les lieux en ont dit: «Ici, c’est invivable.» Pas tant que ça en fait. Sur cette île de seize kilomètres de long pour quatre de large, 957 habitants, pour la plupart pêcheurs ou capitaines à la retraite; des vaches, des moutons et ...

Genève à travers les yeux de deux bloggeuses

Jet d’Eau, horloge fleurie et Cathédrale Saint-Pierre. Habitants et visiteurs connaissent ces symboles genevois à découvrir absolument. Mais Genève regorge également d’adresses insolites, de lieux intrigants un peu enfouis et d’endroits atypiques. C’est justement cette Genève, curieuse et méconnue, que deux bloggeuses et influenceuses genevoises ont voulu montrer dans le guide Aimer Genève aux éditions Mardaga. Ainsi, Nouhad Monpays du blog Choisis ton resto et Sakura Horiguchi, alias Le Petit Chou, ont recensé 200 adresses pour (re)découvrir autrement la Cité de Calvin. La sortie du guide était l’occasion de discuter avec les co-auteures de leurs parcours, de leurs débuts dans le blogging et des réseaux sociaux en général. Publié par Mardaga, édition belge créée en 1966, le guide fait par...

Genève pour les plus petits

C’est en devenant maman d’une petite fille, qu’Emilie Servettaz a décidé de lancer son blog, Les Petits Genevois. Se spécialisant sur les endroits kids-friendly à Genève et à l’étranger, elle a rassemblé une multitude d’adresses originales et conviviales à tester en famille. A côté de son blog, Emilie Servettaz s’est également lancé un autre défi : publier un guide bilingue français-anglais retraçant plus de 200 lieux genevois à visiter avec les enfants. Après deux ans de recherches et d’écriture, son livre a été publié au mois d’août et une réimpression est déjà en cours. Signé Genève est allé à sa rencontre pour discuter des origines du blog et de la conception du livre. Signé Genève : Quel est ton parcours professionnel ? T’a-t-il aidé à te lancer dans l’écriture du blog et du guide Gen...

Mot de passe oublié

Inscription