Accueil | Slider actualités | Notre poète Stéphanie de Roguin

Partager l'article

Actu | Centre

Notre poète Stéphanie de Roguin

Stéphanie de Roguin
<
>
Stéphanie de Roguin

Stéphanie de Roguin, reporter de quartier pour SignéGenève a quitté Plainpalais pour vivre dans la lointaine campagne de La Plaine, où elle trouve de nouveaux sujets de reportages (cf www.signegeneve.ch/thematique/loisirs/nouveau-commerce-ouvre-a-plaine.html ou www.signegeneve.ch/slider-news/artistes-a-lhonneur-a-dardagny.html)
Presque simultanément, cette professeure de géographie au Cycle de l’Aubépine s’est lancée dans un autre grand changement de vie : elle a pris une année sabbatique et est actuellement journaliste-stagiaire à la rédaction du quotidien « Le Courrier ». Elle veut ainsi emmagasiner de l’expérience, se rendre compte de quelle manière elle peut le mieux transmettre ses idéaux et ses mots. Elle cultive la passion des mots et écrit depuis son enfance. En 2014, un deuxième prix à un concours de nouvelles la conforte dans son désir d’écriture.
Le 15 octobre 2016, elle découvre une petite info signalant le concours au Prix littéraire de la Société genevoises des Ecrivain-e-s décerné à un ouvrage de poésie, elle envoie le manuscrit de « Pas le temps de courir » et le 10 décembre reçoit l’annonce qu’elle est la lauréate du Prix ! Le 13, lors d’une cérémonie à la Maison de Rousseau et de la littérature, elle reçoit le Prix offert par la Ville de Genève, destiné notamment à la publication d’un livre. Immédiatement, elle trouve une maison d’édition, les Sables, dirigée par Huguette Junod. Son livre paraitra ce printemps, mais déjà Stéphanie sera à nouveau à l’honneur, lors de la fête des 30 ans des Editions des Sables, samedi 28 janvier entre 11 et 12 h, aux Bains des Pâquis. Oui, les Bains sont un haut lieu de poésie, comme l’indique le panneau sur le plongeoir ! Ce jour-là, bien au chaud dans les vestiaires, avec lectures, musique et apéritif, Huguette Junod sortira une anthologie « Vents des Sables », regroupant des textes inédits de 28 auteur-e-s publié-e-s ou figurant au programme de 2017, dont Stéphanie de Roguin !
Lors de la cérémonie de remise du Prix, Alix Parodi, membre du jury de la SGE, a prononcé le « laudatio » de « Pas le temps de courir » : de très courts poèmes « … orchestrés comme une partition musicale en quatre mouvements, comme une série de constellations… comme un long souffle, à perte d’haleine, à peine ponctué de ci, de là, parcimonieusement d’une petite virgule ou d’un point… Ecriture résolument moderne, sans apprêts, sans chichis, syntaxe hors course… »
Jugez-en vous même, par ces deux extraits du premier chapitre « Vie moderne » :

vite

dents serrées, cravate blanche
ou alors c’est l’inverse

pas de souffle on n’a pas le temps
d’une brise ce serait la gâcher
cette heure sans sommeil

vite
habitudes saccadées
persiste dans le brise-glace
gris ocre c’est le cœur
qui va lâcher

nuit manquante trop de café

On reparlera de la poète Stéphanie de Roguin !

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription