Accueil / aménagement

aménagement

L’homme qui rêve d’un musée dans son champ

A Confignon, Jean-Jacques Foëx souhaite aménager une halle dédiée aux instruments agricoles. Son idée séduit mais se heurte aux projets de planification de cette région en mutation. Pour l’instant, le rêve de Jean-Jacques Foëx tient dans une cahute en bois à moitié entamée en lisière de son champ. Sur l’une des trois façades, l’indication «Ici, bientôt un musée des tracteurs agricoles» attire l’attention des habitants en transit entre le village et le terminus du tram 14. En réalité, ce qui ressemble à l’annonce d’une ouverture imminente est l’acte de désobéissance – plutôt tempéré – de ce collectionneur de tracteurs issu d’une famille présente à Confignon depuis plusieurs siècles. «J’ai fabriqué ce petit chalet par provocation en espérant que les gens réagissent», avoue-t-il. Les démarche...

Tourner à droite ou non, Vernier-village s’écharpe

Population, commerçants et autorités s’opposent quant à une éventuelle réouverture de la route barrée en 2010. Une initiative municipale est lancée, mais elle pourrait être inutile. A Vernier-village, on l’appelle «le tourner à droite» où justement, on ne peut pas tourner à droite. L’évoquer dans le quartier, c’est la garantie d’une discussion animée. L’interlocuteur fulmine, se passionne, secoue la tête, fait la moue jusqu’à en perdre, parfois, sa bienséance. Pendant ce temps, en l’espace de quelques secondes d’observation au bout de la route de Vernier, trois véhicules sur quatre bravent l’interdit. Retour en arrière. En décembre 2010, à l’endroit où les Verniolans s’étaient habitués à rejoindre l’importante route du Nant-d’Avril, une interdiction de tourner à droite en direction de Genè...

Au Lignon, tout le monde se renvoie la boule

Installée en 1984 à l’entrée du quartier, la structure se présente dans un état de délabrement avancé. A l’heure de l’entretenir ou de la démanteler, personne n’accepte de passer à la caisse. A chaque pluie, une couche de crasse supplémentaire. Un coulis noir qui dégouline sur la surface de cette sphère de cinq mètres de diamètre qui fut, un jour, beige. En creux et dans un style propre aux années 80, de grandes lettres L et C (pour Lignon Centre) annoncent la présence de commerces. Puis un logo oublié laisse apparaître un animal – est-ce un castor? – qui nous dit: «Faut y aller!» Voici près de trente ans que la boule en polyester occupe l’unique voie d’accès et de sortie du Lignon: son giratoire. Par lassitude sans doute, la plupart des habitants ont cessé de la voir. D’autres, en revanch...

Il est mort le chemin des Coudriers, mais!

Le chemin des Coudriers, au Grand-Saconnex, se meurt! Tous les arbres ont été coupés, même ceux qui avaient plus de cent ans. D’immenses tranchées ont été ouvertes pour poser qui du chauffage à distance, qui de l’évacuation des eaux ou encore des alimentations électriques. La route a été déplacée par deux fois déjà. C’est sinistre, dommage et troublant. Mais, renseignements pris, un nouveau chemin sera construit, plus beau qu’avant avec une piste cyclable à deux sens, un trottoir, un nouvel éclairage et un revêtement antibruit. Alors courage!

Villa Freundler: le mur de la discorde

En ce mercredi après-midi d’octobre, il fait beau. Je m’approche du chantier mis en route pour la réfection de la villa Freundler, du va-et-vient incessant de camions, les ouvriers travaillent d’arrache-pied. Je prends quelques petites photos du chantier. Autour du parc et de la villa, donnant sur la rue des Voisins à Plainpalais, se dresse un ancien mur d’enceinte de quelques dizaines de mètres de long, plutôt bas, sale et tagué. Classé au patrimoine historique, ce mur sera vraisemblablement conservé. Je m’approche d’un monsieur âgé d’une trentaine d’années. Il se prénomme Alexandre. Il habite le quartier et est un travailleur social engagé. Il ne voit pas trop pourquoi on le conserve. Selon lui: « il enferme le lieu. De plus, il est laid. » « Coupée du parc, comme enfermée » Puis, ...

La ville expose sa maquette

Venez découvrir au 25 de la rue du Stand  la maquette représentant une partie de la ville de Genève. Modélisée à l’échelle 1:500, vous avez ainsi la possibilité de découvrir votre ville d’une autre façon. Après une première phase axée sur les études d’urbanisme, la ville expose actuellement montre la ville et une sélection de réalisations, de chantiers et de projets.Vous pourrez ainsi par exemple admirer le futur quartier de la gare CEVA de Chêne-Bourg. La maquette, constituée de 68 modules, représente avec une grande exactitude les bâtiments, les espaces verts, les routes, arbres et cours d’eau; elle est un véritable outil de travail pour les urbanistes afin de pouvoir imaginer, visualiser et tester des projets d’aménagements. L’exposition a lieu jusqu’au samedi 12 décembre 2015, ouvert d...

Mot de passe oublié

Inscription