Accueil / café

café

Boréal, chemin éthique du café

Boréal, ce café qui a timidement ouvert ses portes à la rue du Stand, fête sa première décennie cette année. En dix ans, quatre autres adresses ont été inaugurées à Genève, deux à Zürich et une torréfaction artisanale a été installée à Carouge. En dix ans, Boréal a participé à la création de l’association Roasters United qui permet d’acheter le café directement auprès des petites coopératives autours du monde leur garantissant un prix minimum et contribuant à leur développement. En dix ans, le premier coffee shop genevois a séduit la Cité de Calvin par son café de spécialité et ses méthodes de préparation innovantes. Fasciné par l’ambiance des coffees shops et le goût unique des speciality coffees en Australie, Fabien Decroux est revenu en Suisse avec l’envie de partager sa passion pour ce...

Boulevard des bistrots

S’il est un lieu où l’on peut souffler et se requinquer, s’encourager, vérifier son bagage, consulter une carte, c’est bien le bistrot » écrit Chantal Thomas dans « Cafés de la mémoire » ( Seuil, 2008), livre dans lequel elle égrène sa vie au rythme des bistrots fréquentés. Elle répertorie sur une page pleine les noms originaux des cafés parisiens des années 70 où elle suivait un amant alcoolique : Le Chien qui fume, Le Temps perdu, Au mal-assis, Les naturistes, Chez Ciboulette, le Trou dans le mur, le Tout est bien… Si j’ai quitté la mort dans l’âme ma Carouge riche de près 100 bistrots et restaurants, je ne me retrouve dans un quartier encore plus soiffard ! Sur le Boulevard Carl-Vogt, long d’environ un kilomètre, j’ai compté 42 bistrots et restaurants, y compris les tea-room, mais pas l...

Un barista vintage fait sensation

Depuis le temps que chaque mardis et vendredis matin je passais à vélo devant Sébastien Grossrieder et sa drôle de machine vintage, un beau side-car transformé en bar à café, j’ai eu envie de connaître un peu plus l’histoire de cet aventurier toujours entouré par beaucoup de clients dégustant son café. Quel est votre parcours professionnel ? Après ma scolarité j’ai pratiqué le métier de réalisateur publicitaire (anciennement nommé « peintre en lettres »). Puis trois années de graphisme. Quand et pourquoi avez-vous décidé de vous consacrer à votre sidecar café ? Le métier de graphiste devenant de plus en plus synthétique, avec une communication clientèle exclusivement par internet, il me fallait retrouver le contact humain. J’ai démarré le sidecar café dans ce but, a...

COcafé, COrestaurant, CObar et COworking

Le coworking est un concept de bureau partagé, un espace de travail commun où labeur et motivation se mélangent et les échanges entre professionnels fleurissent. Avec un abonnement ou en payant ponctuellement, les membres bénéficient à la fois d’un cadre propice au travail et d’une opportunité unique d’agrandir leur réseau. Les dix cofondateurs des Voisins sont partis de cette idée de coworking pour repousser encore plus les limites de l’échange sur place de travail, en créant un véritable espace de vie. « La notion de work/life balance est aujourd’hui dépassée, nous avons besoin d’un lieu pour travailler efficacement et en même temps pouvoir se détendre, bref un espace où il fait bon travailler et vivre » explique Kaspar Danzeisen, associé et gestionnaire. Ce dernier a débuté sa carrière ...

Livresse, le café-librairie qui se métamorphose en bar

A la rue Vignier à Plainpalais se trouve un café-librairie un peu spécial. Livresse, c’est aussi un bar, de la littérature spécialisée et deux propriétaires engagées dans la cause LGBT. Un lieu qu’elles nous font découvrir. C’est lors d’une soirée que l’idée prend forme. Véronique Gendre et Veronica Jud ne se connaissent pas vraiment mais ont une envie commune: ouvrir une librairie un peu différente des autres. Un endroit où le client peut boire son café, prendre le temps de lire sans pression commerciale derrière. Si le concept est déjà décliné à Genève, elles vont plus loin puisque café et librairie ne font qu’un et qu’à la nuit tombée, le lieu devient bar. Des éléments fondateurs Le monde des livres ne leur est pas inconnu. L’une – Veronica Jud – est bibliothécaire, l’autre,...

Les vrais pancakes américains du Happy Days Coffee

Revenons une soixantaine d’années en arrière. Imaginez-vous au volant d’une Chrysler brinquebalante filant sur la route 66, la fenêtre ouverte, les cheveux décoiffés, l’autoradio crachant à plein volume le dernier tube du jeune Ray Charles. La soif et la chaleur vous pousse à garer votre voiture sur le bord de la route et à vous engouffrer dans un café. Vous laissez vos yeux parcourir les nombreuses affiches placardées sur les murs, une paille dans la bouche. Après avoir avalé quelques frites dans cet oasis, vous tournez à nouveau les clés dans le contact. Pour les nostalgiques des fifties, il y a une multitude de petits cafés typiques de ces années folles aux Etats-Unis. Mais inutile de dépenser une fortune en billets d’avion pour retrouver cette ambiance, il suffit parfois de regar...

Un café

Un café sur un banc. Bonne journée, Frank.

La gastronomie déboule dans la rue

La tendance des restaurateurs ambulants et raffinés débarque à Genève. Mais obtenir un emplacement sur le domaine public s’avère une mission quasi impossible. Un parking des Acacias. Avec leurs costards bien taillés, les cadres de deux grandes banques de la place font la queue devant une roulotte transformée en cuisine. Ils mangeront sur ces quelques tables et bancs pliables qui composent la terrasse. Au menu: hamburger-frites. Les critiques gastronomiques ont testé ce menu à la réputation triviale: les commentaires sont dithyrambiques. Ce qui explique peut-être pourquoi The Hamburger Foundation sert quotidiennement une centaine de menus depuis sa création durant l’été 2012. L’emplacement change chaque jour, mais la clientèle est fidélisée grâce à des rendez-vous hebdomadaires immuables. U...

La Tour du café

La tour du bien connu « Café de la Pointe » à Plainpalais lors d’une petite promenade. Le style rétro a été créé avec l’application Snapseed disponible dans le Google Play (Android Market). Bonne journée a tous 🙂 JMarc

Aux Eaux-Vives, Jean-Philippe Doyon torréfie lui-même son café

Un lieu fort sympathique où l’on trouve des variétés de café pour tous les goûts. Jean-Philippe Doyon, le tenancier de ce haut-lieu du café, secondé par son amie Maria ainsi que deux autres collaborateurs, Nathalie et Greg, torréfie lui-même son produit, puis le distribue au réglage désiré (machine traditionnelle italienne, à filtre, espresso, etc…). Jean-Philippe a repris l’établissement avec sa compagne en 2003 et, par la suite, il a engagé Greg, un étudiant de haute volée désireux de se faire un peu d’argent de poche. Quelques années plus tard , c’est la fille de la gérante, Nathalie, qui vint renforcer l’équipe. Un endroit vivant été comme hiver L’atmosphère qui se dégage de ce lieu est absolument unique, de par le cachet que donnent les murs e...

Au Café des Amis de Peissy

Ce joli estaminet connu depuis fort longtemps méritait une nouvelle fois le détour. Si le bistrot est demeuré le même, la salle à manger est devenue plus moderne tout en conservant son style campagnard. Le Chasselas vient du coin et va bien. La terrine du chef est toujours excellente. Les entrecôtes « bleues » sont à se relever la nuit et à la cuisson voulue. Le beurre aux herbes est un peu industriel à notre goût.. Les frites sont toujours maison et fraîches. Le vin du mois, un Gamaret de Peissy, aussi, frais, joli, sans valoir toutefois La Clémence de la Cave de Genève. Les desserts n’étaient pas « maison », mais bons. Une belle adresse qu’il vaut la peine de visiter. Un seul bémol, une lie à CHF 7.50, ça fait chers les levures mort...

Mot de passe oublié

Inscription