Accueil / carouge

carouge

Finissage de l’exposition « Light & Bold » de l’artiste espagnol Jordi Bernet

« Light & Bold », l’intitulé de cette exposition n’est pas anodin et pour cause, il reflète toute la fantaisie derrière l’épais coup de crayon de l’artiste barcelonais Jordi Bernet. Lumière du monde actuel de l’art dessiné, Jordi commence sa carrière d’artiste en même temps que son adolescence, à 15 ans, lorsqu’il dessine dans la série Doña Urraca créée par son père, Miguel Bernet. Grande-Bretagne puis Belgique obligent, c’est à la fin des années 70 en Allemagne qu’il imagine une série de science-fiction ; prémisses d’un succès. Torpedo  : du noir cynique des dessins aux histoires Mais c’est surtout par ses dessins pour la série très remarquée de Enrique Sanchez Abuli, Torpedo, qu’il se voit accéder à une notoriété internationale au début des années 80. Prix du meilleur album étranger ...

Le port fluvial de la Queue d’Arve: une attache oubliée

Relier la mer du Nord aux rivages de la Méditerranée en traversant la Suisse est un vieux rêve européen qui, peu à peu, devient réalité grâce au tunnel de base du Gothard. Mais un projet utopiste d’une liaison fluviale entre le Rhin et le Rhône via Bâle, Yverdon, Morges et Genève, avait aussi enthousiasmé les Genevois au tournant du 20ème siècle et échauffé les esprits pendant plus de quarante ans…bien avant le ferroutage! Vestiges nostalgiques au canal d’Entreroches L’histoire commence au 17ème siècle avec le militaire huguenot Elie Gouret, alors au service de la Hollande, qui soumet aux autorités bernoises le projet de relier le lac de Neuchâtel au Léman. En effet, cette idée intéressait fort les Pays-Bas qui espéraient ainsi rejoindre la Méditerranée sans contourner l’Europe par l...

Le grand départ des sœurs franciscaines

Durant quarante-cinq ans, Sœur Anna Maria et Sœur Edoardina se sont occupées de la communauté italienne de Genève. A Carouge, elles ont vu passer des milliers d’enfants dans la crèche La Provvidenza. Clap de fin: le 30 juin, elles retourneront en Italie.   Sœur Edoardina et Sœur Anna Maria font partie de la congrégation des sœurs franciscaines de Suse, une petite localité au nord de Turin. Voilà bien des années déjà qu’on peut les voir se balader sur le bitume carougeois et à Champel, souriantes dans leur robe de bure, à la sortie des classes pour accueillir les enfants ou accompagner les paroissiens. Figures familières de Carouge, les deux sœurs se sont notamment occupées avec bienveillance des petits de Carouge depuis des décennies dans la crèche ou la garderie de La Provvidenza. Qu...

Jardins urbains à Carouge

Les jardins urbains sont-ils les bienvenus dans nos quartiers ? Lors des fameux safaris verts de l’hiver 2014-15 dans le quartier des Noirettes, les projets de jardinets avaient suscité bien des critiques ( Mais ce sera affreux sous nos fenêtres ! Les passants vont tout arracher ! Vous en mangeriez, vous, des salades qui poussent dans la rue ? ) et aussi des espoirs : des potagers pour les habitants de Foyer-Handicap, l’aménagement d’un espace vert public rue de Lancy… Un an plus tard, ces deux projets ont été contrés par des locataires ou des propriétaires et rien n’a pu être réalisé. L’Association des habitants de la Praille et des Tours a voulu relancer le débat lors de sa récente assemblée générale. Elle a accueilli des jardinières enthousiastes venant de Ville de Genève : de « G...

Marjorie la pionnière

Le premier mai, je ne me sentais plus de fierté : c’est une jeune Carougeoise amie qui faisait le discours d’inauguration de la fête des travailleurs et travailleuses! Devant la Pierre de Plainpalais qui commémore le tir de l’armée contre la foule le 9 novembre 1932. C’est un honneur de parler en ce lieu, à cette date,  riches de symboles. D’ailleurs notre conseiller administratif Nicolas Walder y a également pris la parole. Marjorie Blanchet, aux yeux noirs et vifs d’écureuil, petite, mince, toujours en mouvement du corps et du pouce qui SMSse sans arrêt avec dextérité. Une jeune femme moderne et engagée, qui travaille chez Firmenich dans le marketing et qui vient d’être nommée déléguée dans le syndicat UNIA pour le secteur pharma-chimie. – Quand à la réunion des délégués syndicaux,...

Et voici le neuvième pont sur l’Arve!

Ce vendredi, les éloges du public ne tarissaient pas sur l’impressionnant et bel ouvrage (lire la TDG du 16 avril) qui surplombe désormais notre rivière alpine. Aboutissement du concours d’architecture remporté par le groupement genevois Vd’A, le pont a été admiré par des centaines de curieux, petits et grands, pendant cette journée historique. Même la Maire de Carouge Stéphanie Lammar et le conseiller administratif Rémy Pagani, se sont serrés la main et embrassés après avoir coupé le ruban rouge ! « Bienvenue à Genève » s’est alors exclamé Monsieur Pagani, suivi par une centaine de pieds heureux de fouler en primeur les 87 mètres du pont. Lors de son discours officiel, Monsieur Da Trindade, directeur du projet CEVA, a avoué son engouement immédiat quant à la beauté de l’ouvrage et soulign...

Peur du noir

Partout dans Carouge, la grande affiche du visage épouvanté d’une femme nous ramène à nos peurs enfantines. Qu’ont-elles donc comme sombres motivations les charmantes dames du service culturel de Carouge pour vouloir ainsi nous effrayer ?  me demandais-je la semaine passée… Et bien, le responsable du choix de la « Frousse aux trousses » comme thème du Printemps carougeois (inscriptions et achats de billets en ligne www.printemps-carougeois.ch ou à Carouge à votre service, 24 rue Jacques-Dalphin), est un homme : Philippe Luscher, le brillant et sympathique conservateur du Musée, qui ne me paraît pas sadique du tout. Il assume sa responsabilité : «  J’ai proposé à mes collègues de mettre en relation les activités du Printemps avec la prochaine exposition au Musée et mon idée a été acceptée. ...

Même pas peur du printemps !

Neige et manteaux d’hiver sont de retour en ce début mars, mais en février le mimosa a magnifiquement  fleuri devant le Centre sportif des Pervenches. Qu’importe les giboulées quand on peut se réchauffer le coeur et l’esprit dans les sept galeries d’art contemporain d’Art7 Carouge, toutes encore ouvertes jusqu’au 19 mars, et dans la Salle des fêtes à l’annuelle exposition (la 80ème !)  de La Palette carougeoise, jusqu’au 13 mars. En entrant le soir du vernissage, je suis allée saluer mes artistes favoris qui reprennent le plus souvent la même place d’exposition d’année en année et j’ai été frappée par le charme d’une Carouge féérique de Marion Jiranek, alliant aquarelle légère et encre précise. Quelques instants plus tard, je l’ai entendue nominer pour le Prix de peinture de la Ville de Ca...

Emotions, couleurs et senteurs

Dès que le rédacteur responsable de SignéGenève a proposé le thème « Santé et Beauté » pour ce supplément, j’ai pensé à elle : Gabrielle Masmejan, élégante silhouette aux longs cheveux, qui contribue au charme de Carouge. Puis je l’ai approchée et suis devenue sa cliente à « Capdétente », son cabinet de thérapies naturelles, empli des senteurs d’essences. Pour me parler de son métier, elle me donne rendez-vous dans un ancien institut de beauté devenu café-bar-épicerie, Almacato. Et elle arrive avec des billets plein les mains ! Non, pas des billets émis par la  Banque nationale, mais des Lémans, la monnaie locale et complémentaire du bassin transfrontalier, émise en septembre, à l’occasion de l’Alternatiba  (www.tdg.ch/ geneve/grand-geneve/Le-Grand-Geneve-disposera-de-sa-propre-monnaie/sto...

C’est extra à la boulangerie des Caroubiers!

« Tous les matins, moi je m’achète des croissants au chocolat la la la la, et à midi des p’tits pâtés à la rue des Caroubiers, yé yé yé yé! » Voici la fameuse chanson, déclinée à la mode carougeoise, que pourraient fredonner les chanceux riverains de la boulangerie « 7Extra », l’une des six unités de production de la Fondation Foyer-Handicap, permettant ici à 17 employés en situation de handicap physique ou cérébrolésés, de travailler ou de suivre une formation en boulangerie-pâtisserie. Développer leurs compétences, effacer la différence en valorisant leurs capacités professionnelles dans un environnement calme et rassurant afin de proposer à la clientèle un bon produit de qualité : c’est la louable mission à laquelle se sont attelés avec enthousiasme et sensibilité les deux maîtres...

Vivre une grande aventure grâce au théâtre

Un texte du grand dramaturge grec Euripide, qui vécut six siècles avant notre ère, nous aidera-t-il à mieux comprendre notre période de transition, que nous pouvons déjà appeler « post migratoire » ? Certainement, car l’histoire de l’humanité a toujours été conjuguée à des phénomènes migratoires, tantôt imposés, tantôt subis.  Delphine de Stoutz, dramaturge associée du Théâtre de Carouge, cherche des acteurs et des actrices, des jeunes et des aîné-e-s,  pour monter un grand spectacle qui se prépare déjà  depuis près d’une année dans des ateliers d’écriture : « Les Enfants d’Héraclès », d’après Euripide. Déjà deux groupes de travail ont préparé des textes qui actualisent Euripide. Un groupe de jeunes, élèves d’écoles de théâtre ou de classes d’accueil, l’autre de personnes âgées ancrées à G...

Ah, les manifs à Carouge!

Le  15  décembre, le mouvement de la fonction publique avait donné rendez-vous au personnel de l’Etat  à l’Event Center de la Praille (seule grande salle disponible ce jour-là) pour décider de la suite de la grève et annonçait un cortège partant du Centre de la Praille pour rejoindre le grand rassemblement à la Place Neuve, avec passage à 16 h à la Place de l’Octroi. Nous étions quelques uns à l’attendre sur cette place. J’avais envie de revoir la Place de l’Octroi en effervescence militante, comme elle l’était le 14 juin 1991 ! Vous rappelez-vous du 14 juin 1991 ? C’était la journée de la grève des femmes, dans toute la Suisse. « Elles étaient 500.000 » titrait « La Suisse » du 15 juin. Si  ces femmes n’avaient pas toutes vraiment fait grève, elles s’étaient habillées en rose fuchsia sur ...

Mot de passe oublié

Inscription