Accueil / classique

classique

Armanf Frascarolo huile sur toile à toxNco.com

Artiste plasticien né à Genève en 1926, Armand Frascarolo a d’abord exercé le métier de joaillier-styliste avant de se tourner vers la peinture, parallèlement à une activité pédagogique (il a enseigné les activités créatrices pendant 20 ans à Genève au Cycle d’orientation). Sa première exposition remonte à 1977. Elle sera suivie à ce jour d’une quarantaine d’expositions personnelles, témoins de l’importante évolution dans son inspiration : d’une peinture de paysages selon un mode d’expression très classique, Frascarolo nous entraîne peu à peu vers un univers intérieur surprenant dont il nous dévoile une partie des mystères en le transposant sur la toile. Dans un monde imaginaire où le réel et le fantastique se mêlent, l’artiste nous fait part...

Talent, expérience et jeunesse enflammeront le Victoria Hall

Avec Emmanuel Krivine au pupitre et Nelson Goerner au piano, les jeunes musiciens de l’orchestre de la HEM se produiront le lundi 4 mars 2013 à 20h au Victoria Hall. Ils y interpréteront l’ouverture de Manfred et le concerto pour piano en la mineur op. 54 de Schumann, ainsi que la 1re symphonie en ut mineur op. 68 de Brahms. D’origine russe et polonaise, Emmanuel Krivine débute comme violoniste. Premier prix à 16 ans du Conservatoire de Paris, il s’impose dans les concours internationaux les plus renommés. A partir de 1965, il délaisse peu à peu l’archet pour la baguette, sa passion de toujours. C’est vraiment à partir de 1983, à la suite d’une tournée en Allemagne où le public et la presse l’acclament, qu’il multiplie les concerts à la tête des meilleures formations européennes. Son réper...

Akira Kurosawa

Deuxième volet de la rétrospective du maître japonais, avec 8 films, L’Ange ivre, Chien enragé, Vivre, La Forteresse cachée, Sanjuro, Barberousse, dont 2 inédits, Le plus dignement et Un merveilleux dimanche, admirablement restaurés par la société française Carlotta. Akira Kurosawa est reconnu comme l’un des plus grands cinéastes japonais de tous les temps – ou, tout simplement, comme l’un des plus grands cinéastes tout court, au même titre que Welles, Griffith, Renoir, Bergman, Ozu… Bref, l’un des noms incontournables de la cinéphilie universelle. De 1945 à 1965, nous retraçons ainsi l’itinéraire d’un génie du cinéma, d’un artiste majuscule. A voir donc, jusqu’au 30 mai 2017.

  • 1
  • 2

Mot de passe oublié

Inscription