Accueil / jeunesse

jeunesse

Le poids des préjugés (bis)

Dans La Tribune de Genève du 29.01.2013, un article très intéressant -page 18- sur l’obésité à Genève. Excellent article qui nous montre les dégâts occasionnés à toutes générations confondues et qui se passe juste sous nos yeux. Qu’il semble -pas si- loin le temps où nombre d’habitants du continent européen se gaussaient des us et coutumes alimentaires de nos amis outre-atlantique. Aujourd’hui, c’est -aussi- ici que cela se passe, et que les marchands de rêve -régimes x, y- vont se remplir les poches -pour ne pas faire de mauvais jeux de mots-.pour dégraisser le porte-monnaie des personnes qui souffrent de cet état de fait. Ce problème devient sociétal lorsqu ‘il touche de 46.5 à 49 % de la population. Responsabilité individuelle ? Responsabilité publiqu...

Cure de jouvence au stade de Varembé

Le CS Interstar revit grâce à ses dirigeants âgés de moins de 30 ans. Un nouvel enthousiasme avant une éventuelle fusion des trois clubs de football de Varembé. Les jours de match, on chante et on allume même des fumigènes dans les gradins du stade de Varembé. Des hordes de supporters en délire pour le CS Interstar, l’un des trois clubs qui occupent les installations sportives coincées entre la gare et le quartier des Nations. Dans cette enceinte un brin vieillotte et en surexploitation permanente, voilà des décennies que l’on n’avait pas vu ça. «Ce stade, on adore le détester», sourit Snoussi Laddi, le président du CS Interstar, en évoquant des infrastructures qui attendent un rafraîchissement nécessaire. Là au milieu, le club qui rassemblait autrefois les ouvriers des ateliers de Séchero...

La Maison Vaudagne de Meyrin, un carrefour de la jeunesse

C’est ici que s’opère la mue de la jeunesse meyrinoise. Située à l’avenue Vaudagne, sur la commune de Meyrin, la Maison Vaudagne est un carrefour de convivialité où les âges s’entremêlent et trouvent leurs repères. Cette unique maison de quartier, protégée des regards par d’imposants platanes centenaires, accueille enfants et adolescents. « On vit ensemble », déclare amoureusement Danièle Demmou, la présidente de cette association, qui est un pilier social de la commune ; un pilier qui tient tant bien que mal. Submergée de demandes d’inscriptions, la Maison Vaudagne manque d’espace. Comment faire face à cet afflux ? Quels sont, plus généralement, les problèmes générationnels que traverse la société meyrinoise ? Le centre, à travers son ambassadrice, confie ses préoccupations et nous ...

  • 1
  • 2

Mot de passe oublié

Inscription