Accueil / Jonction

Jonction

Boulevard des bistrots

S’il est un lieu où l’on peut souffler et se requinquer, s’encourager, vérifier son bagage, consulter une carte, c’est bien le bistrot » écrit Chantal Thomas dans « Cafés de la mémoire » ( Seuil, 2008), livre dans lequel elle égrène sa vie au rythme des bistrots fréquentés. Elle répertorie sur une page pleine les noms originaux des cafés parisiens des années 70 où elle suivait un amant alcoolique : Le Chien qui fume, Le Temps perdu, Au mal-assis, Les naturistes, Chez Ciboulette, le Trou dans le mur, le Tout est bien… Si j’ai quitté la mort dans l’âme ma Carouge riche de près 100 bistrots et restaurants, je ne me retrouve dans un quartier encore plus soiffard ! Sur le Boulevard Carl-Vogt, long d’environ un kilomètre, j’ai compté 42 bistrots et restaurants, y compris les tea-room, mais pas l...

Promenade « Vous reprendrez bien un peu de CEVA »

Balade urbaine à la découverte des premières infrastructures du CEVA ouvertes au public. Départ arrêt TPG : Genève, Jean-Jacques Arrivée : nouvelle gare de Lancy-Pont-Rouge Durée environ une heure avec un faible dénivelé, accessible en poussette Parti de St-Jean, nous rejoignons rapidement la promenade du Nant-de-Cayla. Nous longeons les voies où les travaux de modernisation sont toujours en cours. Le parc offre places de picnic, toboggan et tirolienne. En été, il y a même une patogeoire. On accéde ensuite à la passerelle proprement dite. Attachée au viaduc ferroviaire, elle offre une vue spectaculaire sur la jonction entre l’Arve et le Rhône avec la ville et le jet d’eau en arrière-plan. Elargie à plus d’un mètre de large, elle a également vu sa barrière prendre de la ha...

Le port fluvial de la Queue d’Arve: une attache oubliée

Relier la mer du Nord aux rivages de la Méditerranée en traversant la Suisse est un vieux rêve européen qui, peu à peu, devient réalité grâce au tunnel de base du Gothard. Mais un projet utopiste d’une liaison fluviale entre le Rhin et le Rhône via Bâle, Yverdon, Morges et Genève, avait aussi enthousiasmé les Genevois au tournant du 20ème siècle et échauffé les esprits pendant plus de quarante ans…bien avant le ferroutage! Vestiges nostalgiques au canal d’Entreroches L’histoire commence au 17ème siècle avec le militaire huguenot Elie Gouret, alors au service de la Hollande, qui soumet aux autorités bernoises le projet de relier le lac de Neuchâtel au Léman. En effet, cette idée intéressait fort les Pays-Bas qui espéraient ainsi rejoindre la Méditerranée sans contourner l’Europe par l...

Bâtiment RTS

Arthur Bugna 1973. Métamorphose 2010 Patrick Devanthéry, Inès Lamunière. Bonne journée, A+ Frank

Artamis, son lac, ses canards…

Un chantier est toujours un spectacle. A Artamis, les curieux ne s’y trompent pas, le panorama vaut le coup d’œil. Situé entre le boulevard St-Georges et la rue du Stand, le terrain est ravagé par les travaux de dépollution entamés en 2008. 70 000m3 de terre ont été excavés, permettant l’élimination de cyanure, hydrocarbures et autres métaux lourds laissés en héritage par l’usine à gaz de la Coulouvrenière. C’est donc un trou de près de six mètres de profondeur qui occupe l’espace où un écoquartier verra le jour en 2015. Et dans ce trou, de l’eau en grande quantité. «C’est notre piscine», plaisante un ouvrier du chantier. En réalité, les travaux de dépollution ont conduit à creuser profond, bien plus bas que le niveau du Rhône qui est en liaison directe avec la nappe phréatique, explique c...

Rencontre

Rencontre à la Jonction. Bonne journée, Frank.

Au salon-lavoir, on se parle encore

De Carouge aux Pâquis en passant par la Jonction ou la Servette, une population cosmopolite s’approprie les laveries en libre-service. A gauche, l’appareil n’accepte plus les billets. A droite, un message de la direction s’adresse à un habitué des lieux: «La laverie est un endroit pour travailler, non pas pour glander et boire du rosé comme vous le faite (sic)». Malgré les messages peu accueillants, les clients se succèdent et se croisent dans le passage étroit entre les machines du salon lavoir de la rue de la Fontenette, à Carouge. «Ici, j’économise beaucoup de temps», lance un professeur de sport, qui privilégie le lavomatic pour ses fringues transpirantes dès la fin de l’entraînement. Il y a là une quadragénaire contrainte de multiplier les machines pour des raisons d’allergies et une ...

La cour

Un chemin vers l’art comptemporain. Cour du Mamco. Bonne journée, Frank

Mot de passe oublié

Inscription