Accueil / littérature

littérature

Fureur de Lire

Coup d’envoi d’un joyeux marathon littéraire. Quatre jours durant, la Fureur de lire vous entraîne dans sa nouvelle édition éclectique et débordante. Une programmation butineuse, qui capte l’air du temps et des sujets de société avec toujours cette même conviction: la littérature appartient à toutes et à tous, à tous les âges, quels que soient les horizons et les histoires personnelles. Elle propose des clés pour lire le monde et met des mots sur ce qui agite notre époque et notre for intérieur. La littérature ose tout, elle s’affranchit des dogmes, s’aventure dans les zones grises et subtiles qui définissent les individus et les fonctionnements de la collectivité. Elle est libre, la littérature ! Quatre soirées emblématiques ponctuent le festival. Karine Tuil présente Les choses humaines,...

Roman « La Pythie » de Mélanie Chappuis

Se retrouver avec un livre de Mélanie Chappuis, c’est avoir un rendez-vous avec l’élégance d’une plume délicate. D’avance on sait que l’on va prendre plaisir à lire un livre. Avant de parler de son dernier ouvrage « La Pythie » qui ne déroge pas à la règle, je vous invite à revenir sur certains de ses précédents livres. Chacun de ses romans nous embarque à la rencontre de personnages vrais, profonds et en quête d’eux-mêmes. A 30 ans, « Frida » errait à la recherche de l’homme de sa vie tout en hésitant entre deux hommes. « Maculée conception » nous parlait de la mère universelle « Marie » mais en découvrant la femme avant l’icône et la sainte. Outre l’histoire passionnante, le lecteur sentait le profond travail de recherche derrière ses lignes. Mélanie Chappuis confirme qu’elle avait...

Une nouvelle plume à Genève

Les nouvelles plumes sont toujours à saluer sur la place genevoise. Annik Baumgartner, qu’une carrière académique ne prédestinait pas forcément à la littérature, est de celles-là. Le 21 novembre paraîtra en France son premier roman, une saga d’heroic fantasy destinée aux préadolescents. L’auteure, docteure en linguistique, a changé son fusil d’épaule, après huit ans au sein de l’alma mater genevoise ( 3) et surtout un fructueux congé sabbatique de huit mois. Durant cette période, elle s’est consacrée à l’écriture, un domaine qui l’a désormais conquise. «J’ai deux filles, dit-elle. À l’origine, c’est pour elles que je me suis mise à écrire. Pour resserrer les liens, en quelque sorte. Pour l’instant, c’est plutôt réussi, parce que l’aînée, après la lecture des cinq premiers chapitres, veut m...

Mai 68, une balade littéraire avec Maryelle Budry

A l’occasion du cinquantième anniversaire des événements de mai 68, notre consoeur de Signé Genève, Maryelle Budry, sort deux ouvrages traitant de cette période de bouleversement sociétal. Le premier Mai 68 et après ? recueille les récits d’une vingtaine de genevois et genevoises engagés. Ayant elle-même vécu intensément cette période de grands chamboulements, Maryelle Budry a souhaité que soit évoquée, par l’intermédiaire de témoignages personnels, l’extraordinaire vitalité d’une jeunesse qui rejetait les modèles sociétaux et politiques établis pour se lancer dans l’exploration de nouveaux modes de vie et de penser. Le second ouvrage, K-Squat-Balade, est entièrement de la plume de Maryelle Budry. Il se présente sous la forme de dix promenades dans la Genève alternative, passée et présente...

Les box livresques de la Librairie de l’Île

A l’ancienne Archigraphy trône désormais fièrement depuis janvier l’indépendante Librairie de l’Île, et elle a tous les ingrédients pour plaire : des ouvrages spécialisés en architecture, design, photographie mais aussi derniers romans en vogue, une zone jeunesse dédiée à l’art avec ateliers, un espace d’exposition d’artistes locaux, des espaces de coworking avec vue sur le Rhône, un coin lecture avec cafés offerts la journée, une politique commerciale flexible mêlant distributeurs locaux et étrangers, le tout, saupoudré d’un sublime emplacement. Un véritable « voyage culturel original » qu’offre ici le gérant de cette nouvelle enseigne, Vincent Bidoyet. Chaque mois, une box thématique Art, Classique, Jeunesse, Littérature ou Pléiade, c’est sur la base des box beauté déjà existantes ...

Walser mis en joute – Match de traduction

D’un côté, Marina Skalova et Raphaëlle Lacord. De l’autre, Jean-Louis Besson. Un traducteur de renom international, deux jeunes traductrices, deux camps, un texte à traduire : Dornröschen de l’ébouriffant Robert Walser. Sous nos yeux, les deux équipes livrent un match savoureux, où s’affrontent leurs points de vue sur la traduction de ce « dramolet » de Robert Walser, une réinterpréation aux allures féministes du célèbre conte La Belle au bois dormant. Cette brève pièce n’a encore jamais été traduite en français. Les règles du jeu sont simples : les deux parties préparent en amont, chacune de leur côté, la traduction de la pièce en question. Le soir de la joute, elles confronteront leurs interprétations en direct. Une soirée qui s’annonce jubilatoire en hommage au travail des traducteurs, ...

Suzy Dryden, A la rencontre d’une conteuse

Depuis quelques années les auteurs ont la possibilité de publier leurs œuvres sur des sites d’écriture, au grand bonheur des lecteurs qui, le temps d’une nouvelle, peuvent aller à la rencontre d’histoires aussi variées que colorées. Suzy Dryden est l’une d’entre eux. Si dans sa vie professionnelle « officielle » Suzy Dryden est responsable de communication dans une organisation internationale, sans sa vie « annexe » elle demeure une conteuse. Interview. Suzy, depuis quand écrivez-vous et pourquoi ? J’écris depuis que je suis enfant. En fait depuis que je sais écrire. Au départ, des histoires d’enfants pour les raconter à mes camarades de classes. Car je suis une conteuse. C’est à l’adolescence que j’ai commencé à prendre cette activité comme sérieuse. A 17 ans j’ai écrit mon premier roman ...

Carouge, bouillonnante cité de lettres

Grâce aux multiples affiches d’Exem annonçant son exposition au Musée, à nos ateliers Lolos avec Wazem et Aloys et à l’ouverture imminente de l’hôtel Ibis où les clients dormiront dans des bulles, nous avons l’impression que Carouge est la capitale de la BD ! Et pourtant à Carouge on ne manie pas seulement le crayon et le pinceau, mais aussi la plume (enfin, plus prosaïquement, le traitement de texte) avec talent et profusion ! J’ai déjà rendu compte récemment des parutions de « Mon beau navire ô ma mémoire » (L’Harmattan) du Carougeois Claude Demeure, de « Genève et la tentative d’assassinat de la chancelière » (Slatkine) de notre guide Ariel Haemmerlé, des ateliers de haïkus de Denise Martin à Tour de Plage, et maintenant il est temps que je parle de la lauréate du Prix de la Société gen...

Découvrez l’immense poète Baudelaire à Genève et à Nyon!

Alexandre Païta interprète les plus grands poèmes de Charles Baudelaire, accompagné par Annalisa Stagliano au piano, avec des oeuvres de Satie, Mahler, Bach… Choix de poèmes en vers et en prose tiré des recueils Les Fleurs du Mal et Spleen de Paris: L’Homme et la Mer, Les Bienfaits de la Lune, Spleens, L’Albatros, Harmonie du Soir, A une Passante, La Cloche fêlée, Une Charogne, etc… Après le grand succès de ce récital donné à Genève en avril 2017, nous proposons à nouveau ce récital à la Salle Trocmé à Genève le 19 novembre et au Théâtre de Marens à Nyon le 25 novembre!

Genèse d’un prix littéraire genevois

Stéphanie de Roguin, dont le recueil de poésie «Pas le temps de courir» vient d’être publié, a gagné le prix poésie décerné par la société genevoise des écrivains. Stéphanie de Roguin est reporter de quartier à «Signé Genève» depuis quatre ans. On doit à sa plume alerte des articles aussi variés qu’une redécouverte du musée de Plainpalais ou une série de papiers sur l’économie sociale et solidaire dans le quartier. Depuis peu, elle a migré à La Plaine où elle poursuit son travail d’écriture. Au civil, elle a été enseignante de géographie au cycle d’orientation pour des enfants entre 12 et 15 ans. Une activité qu’elle ne pratique plus, trop occupée avec sa première passion: l’écriture. A sa grande surprise, en décembre 2016, Stéphanie a gagné le prestigieux prix littéraire de la Société gen...

Café Slatkine – Vernissage de

Le Jeudi 13 octobre au Café Slatkine, 5 rue des Chaudronniers, Robert Fred, auteur, et Frédéric naef, illustrateur, dédicaceront « Sur le chemin » publié aux éditions Slatkine lors d’un vernissage ouvert au public. L’ouvrage : Robert Fred lie et délie le chemin, il trouve des passages, il prend le temps des sources, bois leur chant, s’ouvre devant. Pour lui être poète c’est être une porte, un porte-parole aussi. Une parole ointe d’amour, de passion, de troubles et de mémoire. Une parole qui se construit au fil du chemin. Dans ce recueil, il s’interroge sur sa fonction, son rôle de poète. Mais ce n’est pas un sempiternel art poétique, voir une autre lettre à un jeune poète ! Non, lire son recueil c’est retrouver un ami cher et cheminer en sa compagnie ; êtr...

La poétique du monde selon Stéphanie Metzger del Campo

Exposé-lecture organisé par les Editions ECLECTICA au Café Littéraire MLC des Augustins. Les amateurs des auteurs à la sensibilité affinée hébergés par les éditions ECLECTICA seront ravis. La lecture d’un extrait de La Danse des Astroparticules qui vient de paraître sera propos à s’interroger sur la poésie qui nous habite et comment toucher à cet instant de grâce qui nous permet de rebondir dans la vie. Une expérience à tenter sous la conduite de Stéphanie Metzger del Campo au travers de textes inédits lus par l’auteure. L’événement aura lieu Mercredi 4 février 2015 entre 18h30 et 20h MLC Librairie – Café littéraire, rue de Carouge 98, 1205 Genève, Suisse. Tram 12, arrêt Augustins Entrée libre, bar sur place Informations +41 (0)22 798 27 20 ou e.gitta@bluewin.ch

  • 1
  • 2

Mot de passe oublié

Inscription