Accueil / lully

lully

Cappella Genevensis I Atys I Opéra de Lully

ATYS I LULLY Tragédie transposée dans le monde actuel d’un palace Des chœurs et airs extraits de ce pur chef-d’œuvre de l’opéra baroque français créé en 1676. La version de concert « Multi-Arts » de la Cappella Genevensis, sera recontextualisée dans un palace actuel grâce à une projection de photographies en guise de décor, avec des costumes de soirée contemporains… Atys est la première tragédie lyrique écrite par Lully (1632-1687). Son rôle titre, aimé de deux femmes, se suicide après avoir tué Sangaride, la femme qu’il aimait, sans savoir que c’était elle, envoûté par Cybèle, la déesse amoureuse et jalouse de Sangaride. Des récitatifs chantés très souples et expressifs, suivant la déclamation du français restitué, des chœurs saisissants, et tout le charme si particulier du baroque ...

Quand l’agriculture est dans les gènes

Ils sont jeunes et ont décidé de reprendre le flambeau de l’entreprise familiale. Rencontres, de Corsier à Laconnex, en passant par Lully. La tradition est ancrée depuis des siècles – celle de la transmission familiale des terres – mais ces jeunes préfèrent parler de leur «choix». Car ils auraient pu faire autre chose. Souvent diplômés, ils perpétuent l’entreprise agricole initiée par les générations précédentes. Tous, sans exception, l’affirment: «Je ne vais pas devenir millionnaire.» Mais la raison de leur engagement est ailleurs. La famille, le village, le grand air. «Dans le monde agricole, c’est la règle. A Genève, il y a heureusement très peu de familles qui ne trouvent pas un fils ou une fille pour reprendre», éclaire François Erard, directeur d’AgriGenève. Mais dans quelles conditi...

Local et accueillant, le Marché de la Plaine du Loup rouvre ses portes

LULLY. Après une pause estivale, le Marché de la Plaine du Loup ouvre à nouveau ses portes. Rencontre avec Muriel Brique, la fondatrice de cette épicerie pas comme les autres.   Tout commence en 2011 lorsque, après une année de chômage, Muriel Brique se voit offrir l’occasion d’ouvrir son propre magasin. Cette horticultrice, passionnée par les métiers de la terre, peut ainsi réaliser le projet qui lui trotte dans la tête depuis longtemps: ouvrir un commerce de produits locaux. «J’aime la proximité avec la clientèle et vendre des produits locaux que je vais chercher directement chez le producteur. Comme ça, je sais ce que je vends», raconte Muriel. En contact permanent avec les clients et les producteurs, Muriel Brique gère son commerce de A à Z. C’est elle qui va deux fois par semaine, à 4...

Mot de passe oublié

Inscription