Accueil / portrait

portrait

Maryelle Budry, une soixante-huitarde engagée

Lorsque j’ai rencontré pour la première fois Maryelle Budry, son humanité et son franc-parler liés à une grande ouverture d’esprit m’ont immédiatement conquise. J’étais loin de me douter que la belle chevelure blanche et la douce voix de ma collègue de Signé Genève cachait une ardente féministe et une ancienne des Kommunes, ces communautés nées de mai 68. Portrait d’une soixante-huitarde engagée. Ainsi qu’elle me le raconte, sa famille franco–genevoise arrive à Genève dans le quartier populaire de Châtelaine en 1947. Elle a alors cinq ans. Son père ayant des problèmes de santé, c’est sa mère qui fait vivre la famille. Après l’Ecole supérieure de jeunes filles au Collège Voltaire, la jeune Maryelle entreprend des études de psychologie à l’université de Genève. Elle se rêve journaliste à une...

A travers Thibault, 30 ans, portrait de la « Génération Y »

Thibault a 35 ans et des poussières. Né à Genève aux portes des années quatre-vingt, il fait partie de ce que certains sociologues de la jeunesse nomment « la génération Y », ou « digital natives ». Exigeante, incapable de supporter la moindre frustration et avide de jouissance facile, voici comment cette tranche d’âge qui a vu le jour entre 1980 et 1995 est décrite, voire décriée. Rencontre avec l’un de ses « représentants » afin de vérifier – ou pas – certains clichés qui ont la vie dure. C’est en plein pendant le festival du « Black movie », mi-janvier, que je fais la connaissance de Thibault, autour d’un café, son iPhone posé non loin. Avenant et discret, il va se confier avec pudeur et prudence, avant de s’ouvrir, une fois la confiance installée entre nous. Lui expliquant le but de mo...

Doudou, l’ange gardien des Vernets

Speaker et homme à tout faire des juniors du Genève Servette Hockey Club (GSHC), Doudou est fidèle au poste depuis des décennies. Portrait d’un passionné qui n’a pourtant jamais chaussé de patins. Après quatre appels matinaux sans réponse sur son téléphone portable (le dernier à 11 h 30), l’inquiétude pointe: «Doudou» est insaisissable. Un coup de fil au secrétariat du club junior du Genève-Servette Hockey Club rassure. «Houlà, Doudou, avant midi, c’est difficile de le joindre. Déjà que quand on lui met des matches à midi, il grogne.» Le matin, Doudou dort. Normal, en fait, quand on pense qu’il rentre des Vernets souvent après minuit et que ses journées sont chargées comme un œuf. «Doudou», c’est LA figure du club junior des hockeyeurs du Genève-Servette. Le speaker officiel qui électrise ...

Les peintres genevois: Jacques-Laurent Agasse

Après avoir présenté Toepffer et Massot dans les articles précédents, l’article d’aujourd’hui est quant à lui consacré à l’un de leurs amis les plus célèbres : Jacques-Laurent Agasse. Contrairement aux deux autres, Agasse, malgré son talent indéniable, voire supérieur aux deux autres selon certains commentateurs, a vécu une existence relativement difficile, presque misérable. Sa réputation en tant que peintre de qualité n’a été établie qu’après sa mort, ce qui nous confirme qu’il n’a pas vraiment vécu de son art. Notre artiste, d’origine familiale française, est né à Genève le 29 mars 1767. Son goût pour le dessin s’est développé relativement tôt et en 1786 il intégra l’atelier du très célèbre David, à Paris. Ses parents, des aristocrates ambitieux, ont désiré de lui qu’il fasse des études...

Jean-Louis Claude, le poète des Grottes

C’est un homme au regard pétillant avec lequel j’ai rendez-vous aujourd’hui. Un homme aux multiples facettes et à la vie romanesque. Jean-Louis Claude. Cela ne m’étonnerait pas que ce nom vous soit familier. Radio, télévision, théâtre, écriture, il a certainement plus de cordes à son arc que ce cher Robin. Né sans parents, enfant de l’assistance, Jean-Louis est placé dans une famille de paysan dès son plus jeune âge. De cette époque, c’est la maltraitance qu’il garde en mémoire avant qu’un jour, à l’école, on s’aperçoive des marques sur son corps. Il est sitôt retiré de la famille et rentre dans un orphelinat où il ne pourra rester en raison de sa religion. A nouveau placé dans un orphelinat, catholique cette fois-ci, il va subir une no...

« Ce journal est devenu une motivation pour les gens comme moi, en galère »

Vous les croisez souvent à la sortie des Coop ou des Migros, proposant avec sourire, qu’il pleuve ou qu’il neige, un journal pas comme les autres dont le contenu ne parle ni de politique (à quelques phrases près), ni de sport et vous n’aurez pas non plus droit à la page people. Par contre, vous y trouverez de la poésie, des reportages, des chroniques de vie, de la bande dessinée, des énigmes et j’en passe… Mais qu’est-ce donc que ce journal ? A mon avis, une bonne partie d’entre vous doit connaître cette « Feuille de trèfle », journal bimensuel vendu et conçu en partie par des gens en rade qui en tirent quelques sous pour rendre leur vie plus agréable, pour se sentir utile ou, simplement, pour le fait de rester en contact avec la population. Créé par l’association « Carrefour-rue », la « F...

Une animatrice dynamique pour le centre intergénérationnel de Meinier

Brigitte Aellen est une jeune femme sympathique et passionnée. Assistante sociale et animatrice socio-culturelle à Meinier, elle anime notamment le centre intergénérationnel, qui a ouvert ses portes il y a un peu plus d’un an. Ce centre, unique en son genre à Genève, a pour but de faire vivre ensemble plusieurs générations sur un même lieu. 120 habitants s’y sont installés et ont signé une charte, dans laquelle ils se sont engagés à favoriser les échanges et à s’investir dans des projets communs. Le social : une vocation Diplômée des Sciences de l’éducation, Brigitte a toujours su qu’elle voulait travailler au contact des gens et dans divers milieux. Elle débute ainsi sa carrière comme enseignante et éducatrice auprès d’enfants autistes. Après la naissan...

Quand les portraits de « voleurs » s’affichent sur les murs de la ville

En foulant la rue du Marché, entre une bijouterie et un magasin de mode féminine, ces cinq affiches au format A5 ont attiré mon regard. «Voleur» et «Thief» (sa traduction en anglais), écrit sur un fond noir. Et surtout, la photo portrait de ces personnes présumées complices des fameux joueurs de bonneteau. D’accord, le mot «joueur» est clairement fallacieux. Car personne ne joue. Il y a les arnaqueurs et leurs victimes, passants et touristes un brin naïf. D’ailleurs, le bonneteau a souvent fait la une de la presse genevoise et romande, surtout depuis que des milices populaires se sont mises en tête d’éloigner cette immense arnaque de nos trottoirs. On ne doute pas que ces affiches sauvages soient l’œuvre de ces citoyens bienveillants. L’an dernier, les visages des bonneteurs et de le...

Lucien Thaon, l’infatigable acrobate

D’Onex à Bellevue en passant par Bernex ou Saint-jean, voilà 30 ans qu’il parcourt les scènes, les cirques et les salles de sport pourfaire connaitre sa passion: l’acrobatie. Pour transmettre ses connaissances, Lucien Thaon n’a pas hésité à créer Acro »Bat » où il encadre plus de 200 jeunes à l’année. Du coup, impossible de faire le portrait de ce «jeune» sportif de 66 ans sans parler de son club. Lucien Thaon nous donne rendez-vous à la salle de gymnastique d’Onex Parc. Il est 16h, Lucien, en jogging bleu avec un tee-shirt blanc, s’affaire déjà autour  de son matériel de travail, question de s’assurer de la sécurité. Au programme: les cordes et les trapèzes. A l’image du laboureur et ses enfants, il donne les premières instructions. Les jeunes s’exécutent. Deux...

Anne Pastori, reporter hyperconnectée et engagée localement

Anne Pastori, c’est un côté pile qui navigue sans frontières sur Internet, entre blogs et réseaux sociaux. Et un côté face qui œuvre pour dynamiser la vie locale à Plan-les-Ouates. A vrai dire, vie numérique et relations de proximité font plutôt bon ménage. Celle qui est récemment devenue reporter de quartier pour Signé Genève s’émerveille aussi bien face à la diffusion du savoir rendue possible par les nouvelles technologies qu’elle veille à multiplier les rencontres de voisinage dans sa commune. Historienne de l’art «Internet et les réseaux sociaux transforment la société en profondeur. Vivre cette période de bouleversements est une chance extraordinaire», affirme-t-elle. Forte de ce constat, cette mère de deux adolescents a rapidement dépassé le rôle de spectatrice. Après avoir obtenu u...

Steve Galli, reporter de quartier par amour des Eaux-Vives et du Léman

Rencontrer Steve Galli en fin de journée, c’est prendre part à une visite commentée dans les rues des Eaux-Vives. S’arrêter faire causette chez le détaillant d’articles de pêche, lever le bras pour répondre aux automobilistes qui klaxonnent pour le saluer, emprunter des chemins de traverse jusqu’au lac. Voilà seize ans que ce quadragénaire devenu reporter de quartier pour Signé Genève bat le pavé dans son fief. Alors il maîtrise le sujet. «Tu vois cette place, j’ai trouvé des gamins qui fumaient des trucs pas nets l’autre soir» ou «Ce petit magasin, il a des superfringues, mais c’est un peu cher», indique-t-il tel un guide touristique. Chauffagiste depuis plus de vingt ans et père de trois garçons, Steve Galli confesse: «J’avais envie de parler de mon quartier. Je ne suis pas universitaire...

« Les Antibrouillards » à Saint-Jean: portrait d’une bénévole

Monique Ferrier, 48 ans, est employée au Service des sports de la Ville de Genève pendant la semaine et bénévole à la Maison du quartier de Saint-Jean quelques dimanches par année. Plusieurs habitants du quartier de Saint-Jean organisent bénévolement, deux fois par an, une série de repas-concerts. Au mois de mars, « Les Cappuccini » proposent aux gens du quartier de déjeuner sur une musique douce. En novembre, la nuit venue, « Les Antibrouillards » font voyager les habitants à l’aide de musiques rythmées et d’un repas haut en couleurs. Qui se cache derrière ces festivals? Le groupe de bénévoles s’est formé du temps de l’ancienne maison de quartier de Saint-Jean. L’idée est venue des personnes qui organisent les repas de quartier. Ce sont de...

  • 1
  • 2

Mot de passe oublié

Inscription