Accueil / vidéo

vidéo

Île Bleue | installation vidéo par Ruth Baettig

Vernissage : jeudi 8 octobre, dès 18h30 Exposition : 8 octobre – 13 novembre 2020, lu-ve 9h-18h Durant l’hiver 2019-2020, l’artiste suisse Ruth Baettig avait carte blanche pour la production d’une œuvre participative sur le territoire de Plan-les-Ouates. Initialement prévue en mars 2020, l’inauguration d’Île Bleue, installation vidéo qui résulte de ce travail, a lieu le jeudi 8 octobre et sera visible jusqu’au 13 novembre dans la salle d’exposition de La julienne. Île Bleue est un espace « collectif et intime à la fois », où entrent en résonance les histoires rêvées d’habitants de la Commune. Dans ce projet dont le processus a évolué au fil des rencontres et des propositions, les participants ont dépeint leurs rêves, rêveries ou cauchemars face à la caméra de Ruth Baettig, ou les ont...

Sédiments du bonheur – une exposition de photographie et vidéo

Chacun conserve sur les murs de sa maison, sur l’écran de son téléphone portable ou au fond de son portemonnaie, des images précieuses associées au bonheur, que l’on aime contempler et même porter sur soi. Le réflexe de photographier des moments heureux et des êtres chers est profondément ancré en nous, et les liens entre photographie, mémoire et bonheur, aussi étroits et complexes. C’est sur la base de cette réflexion que Photoforum Pasquart, l’une des principales institutions de Suisse consacrée à la photographie contemporaine, a créé l’exposition « Sédiments du bonheur », d’abord aux Journées Photographiques de Bienne et aujourd’hui à Plan-les-Ouates. À travers les témoignages et les réflexions d’aînés de la Commune ainsi que de résidents des EMS Happy Days et Drize durant des ateliers,...

«Superpapa», la série YouTube superdéjantée

Un nouvel OVNI fait ses premiers pas sur le Web: Thomas Queille et sa série «Superpapa» sont à découvrir chaque mercredi sur YouTube. Explications Il y a un peu plus d’un an, Thomas Queille, un papa de 33 ans, et sa femme accueillaient un deuxième enfant dans le cocon familial. Giulian de son prénom. Un dur à cuire qui, pendant quatre mois au moins, n’a pas ménagé les nuits de ses parents: pleurs à répétition, changements de couches inattendus, biberon de rigueur à 3 heures du matin. Un bébé adorable, mais épuisant. Une situation somme toute normale que de nombreux parents, pour ne pas dire la plupart, supportent avec amour et philosophie. Pas Thomas Queille. Monteur de métier dans le monde de l’audiovisuel, ce Jusserand a décidé de rire de la situation. Il s’est ainsi lancé dans un projet...

Interview de Myriam Blal (Petit grain de sel…)

1)     Peux-tu tout simplement commencer par te présenter brièvement ? Je suis une jeune genevoise expatriée de l’autre côté du Röstigraben. À la fin de mes études à l’Université de Genève en Science Politique, j’ai décidée d’aller travailler à Zurich, non seulement pour le challenge de travailler en suisse-allemand, mais surtout par fascination pour cette ville pleine d’énergie et de bonnes idées. 2)     Depuis quand aimes-tu la cuisine ? Depuis l’enfance en fait, quand j’ai reçu mon premier livre Betty Bossi ! Je me rappelle de mes premières tentatives en cuisine : des petits pains et des pizzas. Rien de très original, mais j’adorai mélanger les ingrédients, pétrir la pâte et renifler les odeurs qui se dégageaient du four. 3)     Que représente la cuisine à tes yeux ? Mon père est cuisin...

Un studio sur roues visite une école à Lancy

Le bus éducatif John Lennon, en tournée européenne, a fait une halte à l’institut International de Lancy. Une première genevoise. Avec ses deux parties et ses douze  mètres de long d’un bleu à faire pâlir un ciel de printemps, le John Lennon Educationnal Tour Bus (JLETB) a arrêté ses roues à Genève. Plus précisément dans le préau de l’Institut international de Lancy.  Le bus John Lennon ? Il s’agit en fait d’un projet éducatif et technologique chapeauté par la veuve du fondateur des Beatles, Yoko Ono. Le poids lourd itinérant dont la vocation est de transmettre le goût de la musique et d’enseigner  le processus de fabrication musicale aux participants, termine actuellement sa tournée européenne. Après la Grande Bretagne, l’Irlande, l’Autriche, la France, et l’Allemagne et Zurich, le JLETB ...

Genève is Happy par les étudiants de l’IHEID

Les étudiants de l’IHEID viennent de sortir leur version Happy de Pharrell Williams. Découvrez-les dansant à la Maison de la paix, devant l’ONU ou dans le Parc Barton au bord du lac. Un bêtisier à la fin du clip permet de découvrir les coulisses du tournage.

Ils racontent leur tour du monde en « Stop Motion »

Les Globecroqueurs. C’est le surnom que se sont donnés Julien et Yannick, deux Genevois partis faire le tour du monde durant une année, entre 2011 et 2012. Une année d’aventures qu’ils ont souhaité partager à travers un clip réalisé en « Stop Motion » (i.e. une technique d’animation permettant de créer un mouvement à partir d’objets immobiles ou d’images). Avec « The Magic of Travel », les Globecroqueurs vous emmène aux quatre coins de la planète en moins de 6 minutes! A découvrir ci-dessous.    

Le saut par-dessus le Tour de France, c’est lui!

C’est dans un magasin de vélos des Acacias qu’on rencontre Romain Marandet, l’auteur du vol au-dessus de la Grande Boucle, cet été, à Semnoz. La vidéo a fait le tour du monde. Romain Marandet a sauté par-dessus le Tour de France. La phrase peut paraître insensée de prime abord, mais ce jeune employé d’un magasin genevois a bel et bien survolé le peloton de la Grande Boucle le 20 juillet dernier. Une parabole de 5 mètres de haut et 11 mètres de long dessinée dans les airs au guidon de son VTT. Juste en dessous, une échappée de tête du Tour de France défilait en direction du col de Semnoz. Trop occupés à avaler l’asphalte haut-savoyard, les cyclistes Froome, Quintana et Rodriguez n’ont rien remarqué. Les gendarmes non plus d’ailleurs, mais la vidéo a fait le tour de la planète et son compteu...

Quand Sebi et Paul viennent s’encanailler à Genève

« Ça a l’air sympa Genève! » Ces quelques mots reçus par email ce matin et accompagnés d’un lien vers une vidéo (voir ci-dessous) m’ont interpellé. Genève, sympa? Le râleur qui sommeille parfois en moi s’est soudain montré dubitatif. Intrigué, j’ai donc cliqué sur ledit lien et ai découvert avec amusement le clip réalisé par Suisse tourisme pour promouvoir la cité du bout du lac…de Genève (ou Léman pour nos voisins vaudois) 😉 Dans cette publicité, les célèbres papys de Suisse centrale, Sebi et Paul, délaissent leurs montagnes de carte postale pour descendre en ville. Et plus particulièrement, à Genève (de bleu, de bleu) ! Rues-Basses, cathédrale St-Pierre, TPG, Bains des Pâquis, limousine et boîte de nuit, le spot réalisé en 2011 pa...

L’homme à la boule de cristal

A la rue de la Croix-d’Or, dans les Rues Basses genevoises, un jongleur livre un spectacle étonnant avec une boule de cristal. L’artiste exécute avec agilité ses mouvements au point qu’il semble glisser autour de la boule. Un spectacle qui captive les passants. Découvrez ses prouesses en vidéo ci-dessous…

Les élèves de l’école du Bosson chantent le printemps

« Dans les nids mes petits s’égosillent tous en choeur », disent les paroles de la chanson d’Henri Dès « C’est le printemps ». Ce titre faisait partie du repertoire de 14 morceaux exécutés par les élèves de l’Ecole primaire du Bosson, à Onex, pour la fêter le printemps. Ils étaient plus de 100 enfants de la 1ère à la 8ème P, arborant des tee-shirt déclinés en diverses couleurs printanières. Sous la direction de leurs enseignantes, les jeunes chanteurs ont égaillé un public venu nombreux dans la salle des spectacles onésiens. Entre autres chansons ils ont entonné « Fatou yo », « Chantons ce gospel », « Encore un matin », « Dis-moi beau printemps&nb...

Les Pâquis, décor d’un clip vidéo d’électro dance

C’est au cœur de la Cité de Calvin qu’Aloud Records avait planté son décor pour le tournage du nouveau clip électro dance de Swagg Drivers. Le quartier des Pâquis était en pleine ferveur. Cameraman, chanteurs et danseurs déambulaient dans la rue de Berne. Curieux, badauds et commerçants, tout le monde était intrigué. Pour une fois, les conversations n’avaient rien de négatifs, ne parlaient ni de drogue ni de saleté des rues ou de problèmes de parking. Tous étaient fiers de leur quartier ! Le producteur a aimé l’accueil général et promet de revenir après l’été mais cette fois-ci avec des talents 100 % romands. Il va d’ailleurs bientôt lancer un casting de voix. Chanteuses et chanteuses à fortes voix… à vos maquettes. En attendant, le titre « Ready to Go » (écouter un e...

  • 1
  • 2

Mot de passe oublié

Inscription