Accueil | Slider actualités | 401 bols pour fêter quarante années d’activité associative à Perly-Certoux

Partager l'article

Actu | Campagne

401 bols pour fêter quarante années d’activité associative à Perly-Certoux

Les membres de La Girelle Mado Hottelier et Marina Gisiger La Maison de la douane à Perly
<
>
Mado Hottelier et Marina Gisiger

Du 15 au 23 septembre prochain, la « Maison de la douane » de Perly-Certoux accueillera une exposition-vente de 401 bols en céramique pour fêter les quarante années d’existence de l’association La Girelle. Une belle occasion de découvrir les créations de ces céramistes dans les murs d’une maison de maître magnifiquement restaurée.

Mado Hottelier et Marina Gisiger font toutes les deux partie des céramistes qui exposeront à la « Maison de la douane ». Elles ont bien voulu répondre à quelques questions, avant le vernissage de l’exposition qui aura lieu le 15 septembre prochain:

– L’exposition présentera 401 bols pour quarante années d’activités. Pourquoi exposer des bols et pourquoi ce bol supplémentaire ?
– le bol est un objet utilitaire millénaire à l’apparente simplicité et uniformité. Mais en fait, il permet d’innombrables variations de forme, de taille et de matière. C’est cela que notre exposition mettra en lumière. Quant au bol « supplémentaire », il s’agit à la fois d’un petit clin d’oeil à une exposition qui a eu lieu au Musée Ariana en 2011 et qui avait pour nom « 1001 bols ». C’est également une manière de parler de l’avenir en incluant un bol supplémentaire, quelque-chose comme le début de la suite. Et puis, le quatre cent-unième bol sera un bol particulier mais pour en savoir plus, il faudra venir à l’exposition, m’expliquent les deux céramistes, un grand sourire complice aux lèvres.

– Combien de céramistes compte votre association ?
– Aujourd’hui nous sommes une trentaine de céramistes. Certains de nos membres s’inscrivent et restent quelques années, d’autres comme Mado ou notre présidente, Madame Anne-Marie Goetschmann, sont là depuis les débuts de l’association ou presque.

– Comment fonctionne votre association ? Peut-on y suivre des cours ?
– Dès ses débuts, l’association s’est vue mettre un local à disposition par la commune, local dans lequel se trouvent notre four et tout notre matériel. Chacun des membres de La Girelle peut venir à l’atelier quand il le souhaite pour y travailler la terre. Par ailleurs de janvier à mars de chaque année, l’association propose des cours découverte de modelage et de tournage. Depuis quelques années suite à une demande la commune, il y a également une collaboration avec le parascolaire afin de permettre aux enfants de s’essayer au modelage.

– Comment est née La Girelle ?
– En 1975 lors d’un voyage en Provence, un couple de Perly-Certoux, Nora et Olivier Thonney, s’est pris de passion pour l’art du tournage. De retour en Suisse, ayant fabriqué leur propre tour, ils se sont mis à la céramique et ont suscité un grand intérêt autour d’eux pour cet artisanat. Dans ces années-là, la commune était en pleine expansion du fait de la construction de nouveaux logements. Le maire de l’époque, Angelo Mattana, qui souhaitait favoriser la mixité entre ancien et nouveaux habitants, a soutenu la création d’associations locales. C’est comme ça que sont nées La Girelle et bien d’autres associations locales. Quarante ans plus tard, la commune marque le coup en nous mettant la « Maison de la douane » à disposition. Cela a suscité beaucoup d’enthousiasme et une mobilisation de l’ensemble des membres de notre association.

– Pouvez-vous en dire plus sur cette « Maison de la douane »?
– Il s’agit d’une villa Heimatstil qui a été construite en 1912-1913 par un Monsieur Jules Henry. La commune a acquis cette villa en 1999 et la fait restaurer. Une des particularités que les visiteurs pourront découvrir tient dans les peintures murales Art nouveau qui décorent le hall d’entrée et qui représentent des paysages lémaniques, notamment le château de Chillon. C’est un très bel écrin pour notre exposition et nous en sommes très heureuses.

L’exposition est à découvrir jusqu’au 23 septembre à la « Maison de la douane », route de Saint-Julien 300, à Perly-Certoux. Pour plus d’informations : https://www.lagirelle.ch/exposition/

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Anne Pastori Pastori
Anne est aux premières loges pour assister au développement fulgurant de sa commune de Plan-les-Ouates. Elle s’intéresse particulièrement à «ce mélange fascinant entre la campagne et l’évolution urbaine qui fait apparaître de nouvelles problématiques.» Experte en communication et réseaux sociaux, passionnée par le graphisme, elle réside et participe à la vie publique de Plan-les-Ouates depuis près de quinze ans.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription