Accueil | Thématique | Actu | A Essertines, on célèbre le terroir à l’heure de l’apéro !

Partager l'article

Actu | Campagne

A Essertines, on célèbre le terroir à l’heure de l’apéro !

Guillaume Emery et Mathurin Ramu vous accueillent avec le sourire au Domaine de Chafalet. Photo ©Mathias Deshusses Photo ©Mathias Deshusses Photo ©Mathias Deshusses Photo ©Mathias Deshusses Photo ©Mathias Deshusses
<
>
Guillaume Emery et Mathurin Ramu vous accueillent avec le sourire au Domaine de Chafalet. Photo ©Mathias Deshusses

Il est de ces lieux dans le canton où il fait bon vivre. Des petits coins paradis qu’on ne peut découvrir presque que par hasard, après s’être égaré sur des petites routes et avoir tenté tant bien que mal de retrouver son chemin. Si vous arrivez dans un petit hameau du nom d’Essertines, niché sur une colline du Mandement, c’est que le hasard aura bien fait les choses. Vous voilà à Dardagny, commune viticole genevoise connues pour ses vins de qualité, qui abrite de nombreux domaines. Certains, petits par leur taille mais grands par leur engagement, gagnent à être plus largement connus. Le Domaine de Chafalet compte parmi ceux-ci.

REPRISE DE FLAMBEAU

Mathurin Ramu a repris le domaine familial en 2016, après des études à Changins. Il vient prêter main-forte dès 2010 à son père, Guy Ramu, et essaye alors d’insuffler un nouveau dynamisme au domaine. Cela commence par une nouvelle gamme d’étiquettes, très colorées. « On a gardé les noms des vins pour ne pas déstabiliser notre clientèle, mais on a entièrement rajeuni le design, dans un style plus percutant ». Effectivement, l’esthétique est punchy, avec la première lettre du nom du vin se déclinant dans un coloris vif, jaune, rose ou bleu, le tout sur fond noir. « Nous sommes un petit domaine. Nos quatre hectares de vignes produisent en moyenne vingt-cinq mille bouteilles par an. Mon bonheur, je le trouve dans le fait de pouvoir choisir les vins qui me plaisent, selon mes goûts. Ici, ce n’est pas la demande qui commande, je fais des vins qui me ressemblent. » Son vin préféré ? « Le Mathurin justement. Un assemblage de Gamaret et de Cabernet Sauvignon, issu d’une vinification intégrale en barrique. Un régal ! »

DU VIN, DU PAIN, DES COPAINS

Un jeudi sur deux, le jeune vigneron organise des « Jeudis du terroir ». L’occasion pour tout un chacun de passer un agréable moment entre amis en dégustant du bon vin et des produits locaux. Une sorte d’afterwork campagnard, en langage citadin. Une idée qui est née de la convivialité de l’endroit, petit coin de paradis qui inspire la quiétude et la tranquillité. « Les gens ne passent pas par Essertines, il faut y venir. Alors pour cela, on a décidé d’organiser des soirées, deux fois par mois, et de mettre en avant les produits de notre région. » On, c’est Guillaume Emery, le compagnon de sa sœur, qui a pris à cœur de se lancer dans cette aventure avec lui. « Moi, je m’occupe de toute la partie nourriture, tandis que Mathurin gère l’accueil et les vins. » Au menu de cet apéro du terroir, on trouve notamment de la charcuterie, qui vient de la boucherie Graf, à Bernex ; du fromage de chèvre, qui provient de la Chèvrerie du Champ-Courbe, à Cartigny ; des pâtés et du pain, fournis par la boulangerie Première moisson de Laconnex, ou encore des fromages à pâte dure, livrés par la ferme Bieri à Avully. Mis à part les nectars du domaine, on pourra aussi déguster du jus de pomme produit à Aigues-Vertes, ou encore du jus de raison provenant du Domaine de la Mermière, à Soral. Rien que des bonnes choses. Sur place, il y a la possibilité de boire du vin au verre, ou d’opter pour la « dégustation », soit la possibilité de goûter cinq vins parmi la sélection proposée, pour dix francs. « Les bouteilles sont vendues au même tarif qu’en cave et les produits du terroir sont au prix des fournisseurs. Chacun peut composer sa planchette avec ce qu’il souhaite, nous prenons juste quelques francs pour la préparation. Le but n’est pas uniquement de faire du commerce, mais de proposer quelque chose d’authentique aux gens et de leur faire découvrir nos produits, pour leur donner envie de revenir », m’explique Mathurin.

ESPRIT FAMILIAL

Sur place, force est de constater que la simplicité et la convivialité sont effectivement de mise. Rencontre avec un groupe qui étrenne le concept : ils ont découvert le domaine lors des Caves ouvertes et ont apprécié le lieu, tant pour la qualité des vins que pour l’accueil. Alors ils sont revenus. « C’est vraiment un esprit familial, dans un cadre zen, qui invite à la détente », me glisse l’un deux. « Et le relationnel avec le vigneron, qui s’occupe de son vin de A à Z, est essentiel. », ajoute-il. « En fait, ça nous offre une déconnexion totale après le travail » renchérit un autre. « C’est… un peu les vacances ! », s’exclame-t-il. L’atmosphère qui se dégage laisse en effet le temps filer sans que l’on s’en aperçoive. Il est vrai que dans ce cadre de rêve, baignée dans la lumière de cette fin de journée du mois du juin, l’ambiance est cosy, portée par une musique tantôt lounge, tantôt rythmée, mais toujours discrète. On s’y sent carrément bien.

CE N’EST QUE LE DEBUT

« Nous n’en sommes qu’au début. On peut accueillir beaucoup plus de monde sans problème, il y a un immense jardin qui donne sur les vignes où chacun pourra avoir la place qu’il désire. Et il y a plein de choses à développer. Nous avons beaucoup d’idées ! » Par exemple ? Je n’en saurai pas plus pour le moment. Mais j’ai confiance en son dynamisme. Je vais donc scruter avec attention les prochaines dates et les nouveautés, annoncées uniquement sur Facebook pour le moment. Allez, je vous aide, le prochain apéro du terroir aura lieu jeudi prochain, soit le 12 juillet. Et si vous le ratez ou que vous êtes en à l’étranger, il y a une séance de rattrapage le jeudi 26 juillet. Vous m’en direz des nouvelles !

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription