Accueil | Thématique | Actu | Danger ou sécurité ?

Partager l'article

Actu

Danger ou sécurité ?

© Florian Bach © Florian Bach © Florian Bach © Florian Bach
<
>
© Florian Bach

Tout tranquille, le petit enfant promène son doudou devant la bibliothèque municipale de la Jonction, et pourtant trois objets insolites et inquiétants le dominent… C’est quoi ? Des bombes ? des bonbonnes ? Ce sont les trois bidons de gaz, rassemblés pour former un œuvre artistique interpellante. Son concepteur, Florian Bach, l’a appelée « Règne ». Il fait allusion au règne de la technologie qui domine l’humanité et la nature. L’artiste veut nous signifier que les objets techniques créent des systèmes de contrôle, de destruction et d’exclusion.
Mais rien n’est simple. En fait, ces trois canons effaroucheurs à oiseaux, utilisés dans les aéroports et dans les vignes, protègent aussi des vies…
Grâce à leur action bruyante, les oiseaux s’enfuient et n’entravent pas les avions, qui peuvent ainsi s’envoler sans danger.
L’art doit exprimer la complexité du monde. Florian Bach, sculpteur et performer reconnu au niveau international, s’entoure d’amis artistes pour interpeller les habitant-e-s de son quartier de la Jonction et discuter avec elles et eux sur les dangers et les avancées des systèmes de sécurité de notre société.
Les vendredis 21 et 28 août, 4 et 11 septembre, à 17 h exactement, 21 détonations des canons, symbole de l’hommage royal, résonneront dans le quartier, puis des artistes, par le chant, la danse et la parole, exprimeront leurs inquiétudes et leur espoirs, sur la Place et la rue du Vélodrome. Il s’agit de :
– Alexandre Babel, Marion Innocenti et Anne-Laure Sahy le 21 août,
– Vincent Bertholet, Camille Lacroix et Denis Rollet le 28 août
– Simone Aubert, Fréddo Lespagnol et Isabelle Meister, le 4 septembre,
– Malik Ramallo, Carole Rigaut et Marcello Busato le 11 septembre. Des artistes touchés durement par le confinement, la plupart travaillant dans le quartier, qui auront beaucoup à dire lors des quatre performances différentes, qui méritent de chaleureux applaudissements.
Les habitant-e-s de la Jonction ont été avertis par un prospectus distribué par une bande de joyeux enfants dans les boîtes à lettres début août. Elles et ils pourront assister aux performances sur la Place du Vélodrome devant la bibliothèque, ou depuis leurs fenêtres et balcons. Dans le respect des règles sanitaires en vigueur ! Ces événements sont soutenus par la Ville de Genève
dans le cadre de « Genève Eté 2020 ».
Florian Bach expose par ailleurs au Jardin Alpin de Meyrin, « La beauté du monde ». Sur la base des étiquettes signalétiques des plantes, il annonce un avenir tragique pour qui ignore la nature. Exposition visible jusqu’au 11 octobre.

« Règne », en revanche ne sera exposé que jusqu’au 15 septembre. Passez le voir en venant participer à un autre événement artistique qui se prépare : une balade littéraire sur la Jonction. Prochain article !

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription