Accueil | Thématique | Actu | Interview de William Boughenane, président de Kali Praxi !

Partager l'article

Actu

Interview de William Boughenane, président de Kali Praxi !

<
>

Peux-tu brièvement te présenter ?

William Boughenane, président de Kali Praxi (qui veut dire bonne action en grec !) l’association qui chapeaute les événements Drink & Donate. J’ai terminé l’école d’avocature en septembre et je travaille actuellement comme juriste chez Skylark Solutions Sàrl, une entreprise qui conseille les entrepreneurs.

Comment est née l’Association Drink & Donate ?

En 2013, j’ai vu une émission qui parlait de CarrotMob, une association de San Francisco qui organise des événements (buycott) dans le but d’inciter des petits tenanciers d’épicerie-tabac à opérer des changements dans leur consommation d’énergie. Le concept est simple, CarrotMob crée un événement et fait venir un maximum de monde qui dévalise les rayons du magasin en quelques heures. En contrepartie, le patron de la boutique s’engage à utiliser une partie des profits générés pour changer ses ampoules ou ses frigos dans le but de diminuer son empreinte écologique.

Le côté événementiel, incitatif et l’action commune du concept m’ont séduit et j’ai eu envie de reproduire le schéma à Genève mais pour des afterworks. A notre avis, les jeunes de notre génération (25-35ans) cherchent à donner plus que jamais du sens à ce qu’ils font. Nous voulons tous avoir un impact positif autour de nous mais paradoxalement, quand il s’agit de faire un don, on a tous un peu des oursins dans les poches. Le but était donc de faciliter le don de manière indirect en proposant aux gens de faire leur afterwork comme d’habitude et par la même occasion générer un don à travers notre bar partenaire.

A cette époque, faute d’avoir trouvé des partenaires et aussi parce que j’étais en plein dans mes études, j’ai laissé le projet de côté.

En décembre 2016, j’en ai parlé à mon collègue et ami Stéphane Formenti, trésorier de Kali Praxi, qui a de suite été séduit. Nous avons rapidement voulu constituer une équipe solide en intégrant deux autres amies, Anastassia Chkolenok, ex-assistante de gestion en banque et Vice-présidente de l’association, et Elissa Lefoll, avocate stagiaire et également Vice-présidente. Nous sommes donc les quatre fondateurs de Kali Praxi et des Drink & Donate.

Qu’entendez-vous par des établissements « socialement responsable » ?

Nous cherchons à nous entourer de partenaires (bar, DJ, photographe, etc.) qui cherchent à produire un impact positif à Genève et sans nécessairement rechercher un profit financier à court terme.

Par exemple, le bar n’a pas l’objectif d’augmenter son profit avec cette soirée puisqu’il reversera entre 20 et 30% à l’association partenaire.

Nous recherchons donc des établissements et partenaires qui partagent cette vision et qui s’inscrivent dans cette logique. Nous sommes persuadés que sur le long terme, la valeur d’une entreprise n’est pas seulement caractérisée par ses ventes ou son chiffre d’affaires, mais également sur sa volonté d’améliorer l’environnement dans lequel elle se trouve. A travers D&D, nous en offrons modestement l’occasion à nos partenaires.

Vous mêlez divertissement et philanthropie. Pensez-vous que c’est devenu une nécessité de nos jours ?
Nous pensons que notre génération veut avoir un impact positif sur son environnement mais que la communication de la plupart des associations est mal orientée. L’idée est de ne pas trop mettre la problématique en avant mais plutôt le moyen agréable, sympathique et sans coût additionnel pour le « consodonateur » ou « consommacteur » d’avoir un impact. Nous ne voulons pas être moralisateur (ou culpabilisateur), raison pour laquelle on met en avant le plaisir, qui selon nous est le meilleur des moteurs.

D&D est une association locale. En quoi est-ce important pour vous d’agir localement ?

Selon nous, on cherche trop souvent à exporter notre aide à l’étranger alors que localement, près de nous, il y a déjà des besoins à combler. Lorsqu’on voit que la précarité à Genève est en augmentation depuis quelques années, on se dit qu’on peut agir dans notre ville déjà. Et surtout, il est plus simple de maîtriser l’impact (résultats) que l’on a lorsque l’ensemble des parties prenantes habitent la même ville !

Quels sont les prochains évènements déjà prévus par l’association ?

Notre premier événement aura lieu le jeudi 6 avril 2017 au Cirkus Bar, dès 18h et sera en faveur de l’association Les Colis du Cœur.

L’association vient en aide aux personnes en situation de précarité qui ne bénéficient d’aucune aide sociale en leur distribuant des denrées alimentaires une fois par semaine. Chaque coli, d’une valeur de CHF 30.-, comprend des
denrées pour 3 repas complets et des produits d’hygiène pour une personne. Les Colis du Coeur sont venus en aide à près de 119’000 personnes en 2016.

Nous comptons organiser une édition Drink & Donate par trimestre, soit quatre par année. Le but est que l’événement attire un maximum de monde et génère un don important alors nous ne voulons pas lasser les gens avec des événements qui se suivent trop tôt dans le temps.

La prochaine édition sera probablement organisée au début de l’été.

Le concept évoluera sûrement dans le temps, nous n’excluons pas la possibilité de créer d’autres types d’événement avec Kali Praxi.

Le mot de la fin ?

Je remercie déjà tous ceux qui contribueront au succès de Drink & Donate, en particulier Yee-ching Filipowski et son staff pour l’accueil au CirkusBar, Bazyl Wierzbicki pour le flyer, les DJs (Woodi, Dave Dinis et House Dat Shit) ainsi que toutes les personnes qui nous ont filé un coup de main bien entendu !
Sinon pour le vrai mot de la fin j’ai envie de dire : Venez nombreux le 6 avril boire un verre avec nous et donner une dimension différente à votre afterwork du jeudi !

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Igor Rodrigues Ramos Rodrigues Ramos
Je suis étudiant en philosophie et histoire de l'art à la Faculté des Lettres de Genève. Je travaille à la Galerie Mines d'Art à Carouge.Je suis également un fondateur de l'association Plumes Genevoises. Je me prétend aussi parfois poète à mes heures perdues.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription