Accueil | Thématique | Actu | Le parc des Evaux fait une cure de jouvence

Partager l'article

Actu | Périphérie

Le parc des Evaux fait une cure de jouvence

Le parc des Evaux fait une cure de jouvence

700m3 d’arbres abattus en vue de régénérer la forêt des Evaux. Lancée à la mi janvier cette opération prendra fin le 3 mars.

Des bûcherons, des bruits de tronçonneuses, des arbres qui jonchent le sol; la forêt des Evaux est plongée dans un climat particulier. « Nous sommes mandatés par l’Etat de Genève, la Ville d’Onex, et des particuliers pour couper les arbres qui penchent parce qu’ils représentent un danger pour les passants et tous ceux qui fréquentent cette forêt » m’explique Salvi Richard, responsable de l’Entreprise Forestière et Débardage. Selon lui l’objectif est de régénérer la forêt car un arbre n’est jamais éternel; il pourrit, sèche, et vieillit… « ça se reboise automatiquement, tout seul. il y a assez de portes graines pour repartir » rassure Richard Salvi.

La totalité du volume du bois coupé s’élève à environ 700m3. Le débardage est assuré par deux chevaux qui tirent une charette équipée d’une grue pour entreposer le bois sur un parking. « Ce bois est destiné à la Ville de Genève et à certaines communes pour des chaufferies » dixit le bûcheron.

« Ils font du commerce de bois »

Au cours de notre reportage, un visiteur inattendu a surgi au milieu des bûcherons. M. Bugnon est venu crier son ras-le-bol. Habitant ce quartier depuis plusieurs années, l’homme dénonce une mauvaise communication de la part de la commune. »On nous dit qu’on élague les arbres en mauvaise santé et le bien-être de la forêt, mais ce n’est pas le cas ». L’Onésien va plus loin: « Ils font de l’abattage pour le commerce du bois, pour le vendre. La plupart des bois sont droits, en bonne santé ».

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Anderson Makedi
Onésien depuis peu et père de trois enfants, Anderson Makedi a plein d’histoires à raconter. Né au Congo Brazzaville, diplômé en journalisme, il est le correspondant de la radio Africa N°1 après avoir travaillé pour la télévision nationale. Aujourd’hui, il anime un site destiné à la communauté congolaise, s’engage au sein de la paroisse protestante d’Onex et se passionne de tout. «L’information de proximité a une vraie valeur», affirme-t-il avec conviction.

5 commentaires

  1. Il faut voir ce que cela donnera plus plusieurs dizaines d’années. La forêt sera alors mieux éclairée et les arbres pourront s’y développer dans des meilleures conditions. Nous aurons un bois avec des arbres en meilleur santé. Mais il est vrai que c’est triste sur le moment.

    Je profite de ce post pour critiquer ce qui ce fait aux Evaux. A savoir que cet espace vert de nature est en train, petit à petit, de devenir un Dysney Land. On y bétonne chaque année un peu plus. Tout cela pour des activités destinées à des minorités. Laissons les Evaux à la nature!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  2. Pour faire suite à l’article « Foret des Evaux » je cherche à contacter Monsieur Makedi Anderson.
    Je ne trouve pas ses coordonnées. Merci de rappeller au 079 624 60 60.

    Répondre
  3. Je pense que les forêts n’ont pas été bien entretenue mais il est vrai que les coupes importante sont très choquante. Venez voir dans les bois entre Collex-Bossy et Versoix !!! C’est édifiant et là il y avait une faune abondante !!! Il laissent sur place de grands tas de petits bois au milieu d’arbres clairsemés. Je ne vois pas quel sont les avantages pour les bois et la faune ! Mais les animaux ne sont plus protégés car les propriétaire de chiens les laissent errer librement encore plus loin dans la forêt. Si le but est de perdre la faune locale … ils vont finir par y arriver !!! Personne n’est jamais consulté ou informé avant ces coupes drastique. Nous n’avons pas mots dire car les services compétents devraient s’en occuper … et qui sommes nous pour nous inquiéter ??? N’est-ce pas nos autorités ?? Quant à l’utilisation des bois de coupes … où va-t-il … surement pas pour être donné …

    Répondre
  4. Depuis plusieurs années, nombreux sont ceux qui essayent de dénoncer les abattages massifs d’arbres saints dans le canton de Genève. Rien n’y fait, le Canton trouve toujours de pseudos excuses. Mais la réalité est toute autre…. Elle est masque une escroquerie  » écologique « , un ratage concernant les couts et consommations des nouveaux chauffages à bois utilisés dans les bâtiments publiques !!!!!

    Répondre
  5. Je me promène souvent dans la forêt onésienne. Je m’y suis promenée aussi pendant la terrible tempête Lothar il y a quelques années et ne m’y suis jamais sentie en danger. Des arbres on a déja coupés de nombreux il y a quelques années dans la forêt onésienne au bord du Rhône. On avait tout laissé sur place : troncs, branches, tas, etc. De véritables massacre et horreur. Onex est une commune sur-urbanisée et c’est sûr que ses habitants sont attachés au peu d’arbres qu’il y a.

    Répondre

Répondre à Masé Annuler

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription