Actu

Une Open Situation Room pour développer les enseignements en santé digitale à la Haute école de santé de Genève

La Haute école de santé de Genève (HEdS-Genève) a réuni un groupe d’expert-e-s de divers horizons qui a permis d’identifier des compétences de base en santé digitale que les étudiant-e-s en santé devront acquérir pendant leur formation. Les notions de gestion des données et l’esprit critique sont ressorties comme étant les compétences phares à développer. Pour faire face à l’évolution rapide de la digitalisation et son impact sur les pratiques professionnelles dans les milieux de la santé, la HEdS-Genève a organisé sa première Open Situation Room (OSR) dans les locaux de la RTS à Genève. Elle a réuni un groupe de 40 expert-e-s émanant du monde de la santé, de l’ingénierie, de l’enseignement et du digital, afin de mener une réflexion sur les compétences de base en santé digitale à intégrer ...

Timothé Mumenthaler, un jeune Onésien sur les pistes olympiques

A peine 16 ans, Timothé Mumenthaler foule déjà ses pistes internationales. Le jeune onésien a participé en octobre dernier à Buenos Aires aux Jeux olympiques de la jeunesse. »j’étais ravi de représenter la Suisse à cette compétition. Je suis rentré sans médaille mais avec davantage d’expérience » à t-il déclaré. L’athlète à terminé 17è en finale B, presque l’équivalent d’une demi-finale. Mais avant d’être qualifié à ces jeux, Timothé a pris part aux championnats d’Europe de sa catégorie en Hongrie en été dernier, passage obligé pour atterrir sur des pistes argentines. Au niveau de la Suisse, la fédération avait organisé des trials pour départager les athlètes auteurs des minimas « J’ai terminé 2è en 200m, c&rs...

Autrefois comme aujourd’hui, la Jonction

Lors d’une récente lecture publique à la Galerie, ce lieu magique aux Grottes où les écrivain-e-s présentent leurs textes en travail, Olga Eyben, une dame de mon âge, a lu ses souvenirs sur « La Jonction, autrefois ». Venue du Chili pour étudier la littérature à l’Université de Genève, elle avait habité dans les années 1960, un immeuble au bord de l’Arve. Elle aimait beaucoup son quartier « paisible et laborieux », avec ses ateliers d’artisans, ses petits magasins tenus surtout par des Espagnols. Les soirs d’été, « on tirait sa chaise sur le trottoir et on entendait les guitares et les castagnettes, on marchait le long des berges du Rhône non bétonnées ». Les trams qui rentraient dans leur dépôt couvraient les conversations de leur vacarme, « cris de joie ou plaintes ? » se demande-t-elle ...

Le peintre Ellis Zbinden est parti pour son dernier voyage

L’aquarelliste genevois Ellis Zbinden est décédé dans la nuit du lundi 25 février. Réputé pour ses peintures du Léman, il était aussi un grand voyageur. Rien n’a changé dans l’appartement-atelier d’Ellis Zbinden. Deux ans après y avoir rencontré le peintre à la sortie d’un livre retraçant son périple en vespa entre Genève et Istanbul, le logement renferme toujours autant de souvenirs. Au milieu des casiers couverts d’étiquettes sur lesquelles s’étale l’écriture soignée de l’artiste, son beau-fils évoque pêle-mêle son sens de l’organisation, son talent de conteur, sa générosité et l’immensité de son œuvre. Une vie vouée à la peinture Né à Genève en 1921, le petit Ellis commence l’aquarelle à sept ans, après avoir reçu une boîte de peinture de son père, peintre en lettres. Il expose ses œuvr...

Cécile Coulon | Rencontre

Dans le cadre du Printemps de la poésie, qui se tiendra du 1er au 13 avril 2019, nous recevons Cécile Coulon pour Les Ronces (éd. du Castor astral, 2018) en partenariat avec le Chat noir. Premier recueil de poésie de cette auteure-phénomène, Les Ronces a reçu le prestigieux prix Apollinaire, l’équivalent du Goncourt de la poésie. Tout a commencé sur Facebook. Il y a environ quatre ans, Cécile Coulon décide de poster des poèmes, dans l’idée d’utiliser ce réseau social comme laboratoire littéraire et poétique. Les Ronces réunit l’ensemble de ces textes. Ces poèmes narratifs conçus comme des micro-nouvelles disent la vie en direct, racontent des histoires brèves, des histoires d’amour (filial ou amoureux), de rencontre, de désir et de rupture. Traversés par le thème de la nature, ces textes é...

Une affaire de famille à Plainpalais

La plupart des genevois et touristes aussi fréquentent un endroit devenu mythique dans la restauration à côté de la plaine de Plainpalais, la Cave Valaisanne et Chalet Suisse. Mais ce que la plupart des consommateurs de fondues et autres mets alléchant ne savent pas c’est que ce restaurant est l’exemple même d’une belle tradition familiale. Je l’ai découvert récemment et j’avais envie de partager avec vous la saga de cette famille de restaurateur. J’ai rencontré le petits- fils du fondateur Hervé-Armand Dumoulin. Comment a commencé cette aventure ? Il y a plus de 50 ans, en 1960, par mon grand père Armand Dumoulin. Avant qu’il rachète le lieu, le restaurant s’appelait le « 20ème siècle ». Il s’est lancé dans cette aventure avec ma grand-mère Rosa (saviésanne comme lui). Mon grand-père étai...

Un genevois hypnotique

Byron Leon n’a rien d’un mage enturbanné ou d’un illuminé mystique, c’est un suisse bien de chez nous, né à Genève, banquier au préalable qui a bifurqué dans le monde troublant de l’hypnose. Comment en êtes-vous arrivé à l’hypnose ? A 12 ans je rencontre un magnétiseur qui voit quelque chose en moi. Cette rencontre change tout. Cet homme devient mon mentor et m’aide à développer cette force qui m’habite. Commence alors un long processus d’apprentissage et de maîtrise de diverses techniques (hypnose, magnétisme, suggestion etc..) qui m’amèneront à voyager aux quatre coins du monde pour finalement partager mes découvertes à travers les conférences que je donne et mes spectacles. Comment, après avoir travaillé au sein d’une banque, avez-vous décidé de tout quitter pour pratiquer l’hypnose et ...

Au volant de la ligne X, entre père et fils

D’une manière trop générale, plongés dans leur univers stressant, les gens qui montent dans un bus oublient qu’il y a quelqu’un derrière le volant. Au quotidien, rares sont les « bonjours » ou les « Merci », et l’on ose à peine essayer de compter les sourires. Pourtant, sur la ligne X, qui dessert – entre autres – les petits villages de Dardagny et Russin, avec un terminus à la gare de La Plaine, la situation est tout autre. Les conducteurs s’appellent Joseph et Frédéric, ils sont père et fils, et la grande majorité des usagers les connaissent bien, les appelant même par leurs prénoms. Mais c’est loin d’être la seule particularité de cette petite ligne peu connue du grand public. Sur la X, le service est assuré par Globe Limo SA, une entreprise de transport genevoise ...

Lettre d’amour à la TSR.

Le 17 février 2019. Ma chère TSR, Jamais je n’aurais cru devoir t’écrire pour te demander de ne pas me quitter. Moi qui t’ai parfois abandonnée pour d’autres horizons où toujours j’ai cherché ton image et ta voix mais qui suis toujours revenu à mes racines. Mes racines, parlons-en. Né dans le Genevois français, j’ai grandi dans le système centralisé de ce beau pays, son école, son administration, ses radios, ses télévisions. Mais les ondes ont ceci de particulier qu’elles se rient des frontières. Alors, nous achetions un téléviseur Pal Secam dans les années soixante pour pouvoir te regarder. Car nous aussi nous nous riions des frontières. J’ai donc grandi avec Henri Dès et les babibouchettes, Rocky les belles oreilles ou Temps présent. Sans oublier le téléjournal qui m’apportait une vision...

Le WinterLive Festival, un podium pour les jeunes musiciens de la Champagne

Les 15 et 16 février, à Bernex, s’est déroulée la seizième édition du WinterLive Festival. Rencontre avec Nicolas Waeber, l’un des co-organisateurs, et Patrik Renlund, responsable du service Social-Jeunesse de la commune de Bernex. Dans le préau de l’école de Luchepelet, les spectateurs font la queue devant la caisse. Pour se réchauffer, du vin chaud et de la bière brassée à Confignon leur sont proposés. Des groupes de jeunes discutent autour de barils d’où s’envolent quelques braises. Parmi eux, Nicolas Waeber, co-organisateur de l’événement avec sa bande d’amis, rencontrés pour la plupart dans ce même préau, il y a bien longtemps. Une équipe soudée Le groupe de jeunes est aux commandes de la programmation du festival depuis déjà trois ans. « Nous utilisions un local en gestion accompagné...

Pour aider les jeunes en difficultés

Cher tous, Mon association Stage Nature lance une levée de fonds par crowfunding. Le but est de financer un stage Déclics destiné à des jeunes (5 à 8) en difficulté ou en rupture de formation. Nous souhaitons offrir gratuitement ce stage à ces jeunes qui sont dans des situations précaires. L’objectif des stages Déclics est de permettre à ces jeunes de retrouver la confiance en soi, l’estime de soi, un sentiment d’efficacité et de compétence, mais aussi du leadership. La réussite de cette levée de fonds et la réalisation de ce stage ainsi que son évaluation, nous permettra de prouver le bien-fondé de notre méthode et d’accélérer notre implantation dans le réseau. Nous sommes convaincus que notre méthode peut faire la différence. En nous soutenant, vous ferez aussi la...

Oh punaise !

Je ne vais pas vous parler aujourd’hui de l’expression populaire qui marque la surprise, l’étonnement ou l’indignation, mais bien de l’hétéroptère qui a envahi nos jardins, terrasses, balcons et même encadrures de fenêtres durant la dernière canicule. Ces punaises ont même sévi jusqu’à l’automne, cette saison s’étant prolongée en un interminable été indien. Si j’évoque cette singularité seulement maintenant, c’est que l’insecte a largement eu le temps de s’introduire dans nos appartements lors des chaudes journées de l’été passé : en effet, les fenêtres et les portes restaient souvent généreusement ouvertes en soirée et la nuit, afin de ventiler les pièces. Plusieurs d’entre nous avons eu alors la surprise ...

Mot de passe oublié

Inscription