Actu

Pique-niques en ville

Si la pétition d’Henriette Stebler, demandant des places de pique-nique aménagées dans les quartiers, fait un tabac à Carouge, c’est que le symbole de la fête est bien un repas un plein air et en joyeuse compagnie. C’est pourquoi ce vendredi 14 juin, des milliers de Genevoises vont pique-niquer devant leurs écoles, leurs entreprises, leurs offices, sur les places principales ou dans les parcs de quartiers de la Ville (Grottes, Pâquis, Jonction, Vieille-Ville, etc), ou des communes (Carouge, Versoix, Confignon, etc), pour marquer joyeusement leur volonté d’égalité et de dignité. A Carouge, dès 10 h, la place de pique-nique sera préparée sur la zone piétonne, avec des micros pour les prises de paroles, des expositions de poèmes et d’articles féministes, le discours de la maire Stéphanie Lamm...

Sur le chemin des Vaudois et des Huguenots

Le 25 mai, une cinquantaine de randonneurs arrivaient à la Maison de paroisse protestante de Carouge, inaugurant ainsi activement un des tronçons genevois du trajet celui des Vaudois du Piémont. Une association locale tient à conserver la mémoire des persécutions, des souffrances et du formidable courage des diverses communautés protestantes persécutées aux XVIe et XVIIe siècles. Elle a réalisé le balisage historique et culturel du cheminement des Huguenots et des « Vaudois » du Piémont, un itinéraire de 56 kilomètres qui traverse le canton de Genève, se prolonge vers les cantons de Vaud, Neuchâtel, Fribourg, Berne, puis vers l’Allemagne, où de nombreux protestants trouvèrent refuge. D’autres cheminements italiens et français complètent ce sentier international de grande randonnée, reconnu...

De l’air, des fleurs, des bancs, des tables et des arbres!

Ce printemps, plus que toute autre année, me semble-t-il, on plante, on taille, on cultive, on met les mains dans la terre. Même les urbains. Partout, je croise des gens traînant de gros sacs de terre ou rapportant des plantons des marchés. A Carouge (au Parc des Pirates, par exemple) et à la Jonction, plusieurs plantations publiques ont été organisées, notamment dans mon écoquartier. Cet hiver, j’entendais des ricanements « ce lieu dit Carré vert, c’est du béton ! », et maintenant les arbres s’épanouissent, les légumes poussent et les coquelicots égaient les toits et autres coins insolites. « Pour que pousse le coqu’licot » se nommait le premier projet d’habitat coopératif sur le site d’Artamis, en 2006 ! On s’en rappelle. Et au pied de chaque arbre du très soiffard boulevard Carl-Vogt un...

Big bang dans la campagne genevoise

Dardagny. Un samedi soir. La musique crépite au loin. L’oreille nous oriente vers la salle polyvalente, dont le parking bondé témoigne d’une activité intense. Les notes rythmées qui résonnent nous poussent à rentrer dans la salle. Et c’est un Big Bang musical qui nous assaille. Sous le feu des projecteurs, le chef d’orchestre ne ménage pas ses efforts pour diriger les musiciens, tandis que dans la salle, des couples swinguent et se déhanchent au rythme des airs endiablés. Pour son traditionnel repas concert annuel, le Big Band Dardagny Russin a fait salle comble, et l’ambiance est survoltée. Profondément ancré dans cette région, le BBDR prend ses racines en… 1906 ! Alors appelée « Union Instrumentale La Plaine – Dardagny – Russin », elle est subventionnée par les deux communes et est alors...

Boréal, chemin éthique du café

Boréal, ce café qui a timidement ouvert ses portes à la rue du Stand, fête sa première décennie cette année. En dix ans, quatre autres adresses ont été inaugurées à Genève, deux à Zürich et une torréfaction artisanale a été installée à Carouge. En dix ans, Boréal a participé à la création de l’association Roasters United qui permet d’acheter le café directement auprès des petites coopératives autours du monde leur garantissant un prix minimum et contribuant à leur développement. En dix ans, le premier coffee shop genevois a séduit la Cité de Calvin par son café de spécialité et ses méthodes de préparation innovantes. Fasciné par l’ambiance des coffees shops et le goût unique des speciality coffees en Australie, Fabien Decroux est revenu en Suisse avec l’envie de partager sa passion pour ce...

Le marché des Mattines à Perly

Je suis arrivée à Perly en 1979, dans un immeuble de 2 étages sur rez, ainsi qu’en a décidé il y a longtemps la commune, qui veut garder le cachet du village. Anciennement, il était constitué de fermiers et de maraîchers. Il reste encore des chevaux, des vaches et des moutons dans les prés avoisinants. Dès mon installation, j’ai su que les maraîchers Baussand tenaient un « petit marché » deux fois par semaine, en face de chez nous. Ainsi, je me suis approvisionnée en légumes du jour pendant des années. Les enfants des clientes recevaient une carotte, ce qui les changeait des machins sucrés de la grande distribution. Le père a vieilli, le fils, après quelques années, a renoncé et s’est engagé dans une grande structure, le petit marché a fermé, les clientes du quartier l’ont regretté. Je me ...

La Destinée de l’ancien poste de police de la Servette

C’est un endroit que bon nombre de g’nevois connaissent bien. Le numéro 59 de l’avenue Wendt a abrité durant plusieurs décennies le poste de police de la Servette. Jugeant les lieux trop vétustes, les policiers ont déménagé en 2016 dans un nouveau poste flambant neuf, sis au bas de la route de Meyrin. Ainsi désertés, les locaux sont restés désaffectés de longs mois. Avant d’être repris par Marie-Jo, une charmante grand-maman de six petits-enfants, avec pour projet d’ouvrir… un salon de tatouage ! En réalité, le salon existait déjà. Situé un peu plus bas, à la rue Carteret, et victime de son succès, il était devenu trop exigu. Il convenait donc de trouver une arcade plus adaptée et l’ex-poste de police était le coup de cœur de Marie-Jo : « J’ai toujours su qu’on s’installerait ic...

Cryothérapie au Cryo Bar

J’ai découvert, niché en plein coeur de la vieille-ville de Genève, un « CryoBar ». Un endroit où l’on peut se faire congeler le corps . Rassurez-vous c’est pour de bonnes raisons et surtout cela ne dure que 3 minutes mais, parait-il que pratiqué un certain nombres de fois sur le corps entier, cela serait efficace pour le traitement de différentes maladies et leurs symptômes ainsi que pour le bien-être en général. D’abord petit historique de cette méthode. La cryothérapie sous forme de bains froids existait déjà dans l’antiquité. Selon des découvertes archéologiques les premières installations de bains froids dateraient de 200 ans avant J.-C. Mais c’est dans les années 70 que le Docteur Yamaguchi, un scientifique japonais, met au point la première chambr...

La Maison du Mandement, un lieu pour petits et grands

Au commencement, c’était un charmant jardin d’enfants. Le « Zébulon », de son petit nom. Un lieu d’accueil convivial, dans un but de sociabilisation et de préparation à l’école primaire. Avec les « petits » le matin et les « grands » l’après-midi, quelques jours par semaine. Seulement voilà : une crèche ayant pris ses quartiers dans de nouveaux immeubles, la petite arcade où résonnaient les cris joyeux des enfants a été abandonnée. Car entre les deux structures, la commune de Dardagny, sur laquelle est située le village de La Plaine, a dû se résoudre à faire un choix. L’Exécutif en place, locataire des lieux, souhaitait toutefois que cet espace reste un lieu d’accueil et de partage. Et cela tombait plutôt bien, car c’était justement la volonté de Laria et de Tania, deux mamans du quartier....

Les trésors de la petite mercerie d’Heidi

Les trésors de la petite mercerie d’Heidi. A la rue Edouard-Rod persistent dans de vieilles maisons quelques petits commerces jusqu’ici épargnés par la vague de démolitions préparant la construction d’immeubles neufs. L’un de ceux-ci a une âme particulière. Au 12, une vitrine colorée attire les regards. « MINI-BOUTIQUE » ! On pousse la porte et on se trouve aussitôt entraîné dans un tourbillon de laines multicolores que les mites ont eu la bonne idée de ne pas squatter. D’ailleurs la propriétaire de l’échoppe, Heidi Vouillamoz touche du bois en plaquant sa main sur la table pour que cela n’arrive pas ! La laine domine mais les tissus aux teints aussi variés que les écheveaux s’offrent aux regards des clientes et amies d&...

Faste et humanité pour l’édition 2019 du Gala annuel Jessie’s

Jessica Depré, fondatrice de Jessie’s, Beauty-boxes vegan et cruelty-free, a choisi pour la deuxième édition de son gala de charité d’élargir son combat grâce à son partenariat avec l’association genevoise multiculturelle AMALA, composée de femmes migrantes dont les talents culinaires régaleront les papilles des centaines d’invités attendus. Diplômée en Droit et actuellement avocate-stagiaire, ce petit bout de femme à la volonté d’acier et à la créativité sans limite, a su mener de front études, création de son entreprise, défense des animaux et nouveaux projets, dont le Gala annuel Jessie’s est issu. Peux-tu nous rappeler ce qu’est Jessie’s ? Un dimanche de mars 2016, je cherchais à m’abonner à une Beauty-Box, mais le marché suisse n’offrait pas ce que je cherchais et notamment, des produ...

L’accueil avant la cueillette pour prendre racine

Bienvenue au « Nouveau Jardin » du parc André-Chavanne Cultiver son jardin dans tous les sens du terme après un long voyage Les Nouveaux Jardins existent depuis 2011. Ce projet de l’EPER, aide protestante suisse, vise à intégrer les personnes migrantes dans notre région en cultivant un même lopin de terre. On trouve plusieurs de ces jardins en Suisse romande et dans notre canton : à Meyrin, dans le parc des Franchises et dans le parc André-Chavanne. Le concept a évolué depuis sa création. Dans les premières années, des bénévoles s’occupaient des migrants un peu à la manière d’un enseignant. et, bien sûr, il y avait de bons et de moins bons élèves. Puis, dès 2018, l’organisation s’est assouplie et des tandems ont été formés. Ce nouveau mod...

Mot de passe oublié

Inscription