Actu

Un délégué du CICR en quête de fonds chez les riches et puissants

Imaginez un délégué du CICR. Frappé par le courage de ses collègues et par l’importance des moyens mis en oeuvre, il se met en tête de créer un musée dans lequel l’histoire et les actions de l’organisation internationale seraient mises en lumière. Imaginez encore que cet homme de terrain – ayant convaincu ses responsables hiérarchiques – se trouve chargé de récolter la trentaine de millions de francs nécessaires à la mise sur pied de ce projet. « Chercheur de fonds, Heurs et malheurs d’un rêveur éclairé » de Laurent Marti, relate les pérégrinations de l’auteur au cours de ses recherches de financement et trace le portrait plein de finesse et d’humour des personnalités et institutions auxquels il s’est adressé tout au long de sa quête. H...

« Ça s’est passé comme ça » – Episode 3: Les retrouvailles

L’épisode 3 de la série-web « ça s’est passé comme ça » sort aujourd’hui. Toujours aussi drôle et décalé, Alexandre et Claire continue leur relation amoureuse. Si vous n’avez pas encore vu les deux premiers épisodes n’attendez plus, courez sur YouTube et abonnez-vous à notre chaîne.  

Galerie aux portes de la Champagne : Invitation aux artistes

Invitation aux artistes, peintres et sculpteurs ! Pour ses futures expositions en 2013 et 2014, la Galerie communale « Aux Portes de la Champagne » (Mairie de Bernex) lance un appel aux artistes peintres et sculpteurs de la région et les invite à envoyer leur dossier… Créée en 1993, la galerie « Aux Portes de la Champagne » offre un espace qualitatif d’exposition. Elle met particulièrement à l’honneur les nombreux artistes peintres et sculpteurs que compte la commune de Bernex et la région genevoise. Quelques unes des expositions passées… En 2012 : Joël Rey, Laurent Deprez et Petra, Gil Frattini, André Gerber En 2011 : Jean-Louis Schaer, René Barman, Jean-Pierre Marie Le Hunsec, Roger Loponte En 2010: Marion Jiranek, Gilles Calz...

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2013 !

Chers membres, chers lecteurs, à l’occasion de cette nouvelle année, toute l’équipe de Signé Genève vous présente ses meilleurs voeux de bonheur, santé et prospérité. Que 2013 exauce tous vos souhaits! Nous vous remercions de votre fidélité et de votre participation à cette nouvelle plateforme dédiée à l’actualité de vos quartiers et communes. Nous nous réjouissons de vous retrouver pour une nouvelle année pleine d’histoires et anecdotes à partager ensemble sur Signé Genève. Bonne année! 🙂        

La Fête des Voisins à Noël

Sircée Pierre-Toussaint, mère de famille, Haïtienne d’origine, ne tarit pas d’éloges et d’enthousiasme sur  la fête de fin d’année des voisins et voisines du 22 et 24 route de St-Julien, à Carouge. «Il y avait une tellement bonne ambiance que nous sommes restés ensemble jusqu’à 3 h du matin! Et personne ne s’est plaint du bruit le lendemain. Nous avons tous apporté nos spécialités et comme il y a de nombreuses cultures culinaires représentées dans l’immeuble, nous avons eu droit à un buffet extraordinaire! Les enfants jouaient dans l’allée du 22 et les adultes discutaient à plus soif autour des tables, au 24. A ma table de femmes,  nous étions intarissables sur nos maris…». Cette fête de fin d’année est due à l’initiative du couple de concierges, Garcia et Nelson Branquinho, en supplément ...

La plus artisanale des boissons de la région se déguste à Saconnex d’Arve

Connaissez-vous la chèvre ? Bien sûr, il y a celle de M. Seguin, mais la chèvre dont il est question ici n’a de commun avec l’animal que la mousse blanche rappelant le lait sortant de son pis. Car mousseuse, cette boisson l’est – et pétillante aussi. Breuvage artisanal par excellence, la chèvre présente la particularité de ne pas pouvoir être mise en bouteille. Fermentée sous pression (qui peut atteindre une dizaine de bars !), elle ne peut être sortie de son tonnelet que pour être consommée immédiatement. C’est une extraordinaire écume blanche qui emplit le verre – et bientôt le palais – et révèle des parfums variés d’épices, de framboise ou de vanille. De la cuisine moléculaire avant l’heure ! La boisson de la convivialité La chèvre s...

Alarmes à Uni-Mail

Les bibliothèques universitaires sont un lieu précieux pour le travail et les révisions des étudiants. Loin de la maison, loin des conditions de vie parfois difficiles, elles offrent un endroit « neutre » où l’on peut se concentrer en paix. Pour bien des étudiants, elles sont le salut des révisions. Toutefois, pour des raisons de sécurité, la bibliothèque d’Uni-Mail, l’une des plus grandes, et tout le bâtiment doivent effectuer des tests d’alarmes d’évacuation. Comprenez par là un bruit produit exprès pour éveiller votre attention et un message, en plusieurs langues, vous invitant à sortir. L’alarme est, depuis deux jours, déclenchée vers 15:30-16:00 pendant 5 heures, apparemment jusqu’au 30 décembre. Tout ça pendant les heure...

Les quatre saisons du Lignon

Longtemps décrié à cause de son architecture, le quartier du Lignon fait peau neuve grâce à un ouvrage fraîchement publié par Ernest Greiner. Intitulé «Les quatre saisons du Lignon», ce livre de soixante pages a été exposé du 13 au 17 novembre 2012 au Centre commercial du Lignon. A travers une centaine de photos, ce chef d’œuvre met en exergue la beauté de la nature autour de la plus grande cité de la Commune de Vernier. Réjouir les cœurs à travers la beauté des clichés qu’offre la nature autour du quartier de Lignon, est le leitmotiv d’Ernest Greiner. Cet ancien marathonien qui a remporté la course de l’escalade en 1978 continue sa course aux exploits tel un sportif assoiffé de records. Donner une image positive du quartier Ce photographe de circonstance, comme il aime se définir, a parco...

Le maire de Meyrin rêve d’un «Central Park»

L’adaptation. Voici le maître-mot de la commune de Meyrin pour l’année 2013. Face à une démographie grandissante et aux nécessités écologiques qui se profilent en Suisse, le maire, Pierre-Alain Tschudi, entend « préserver la qualité de la ville et de la vie ». Il dépeint les défis d’une commune en constante évolution ; une commune qu’il rêve verte. Survol des défis de la commune «À la base, Meyrin était une sorte de cité-dortoir», rappelle Pierre Alain-Tschudi en déployant les dates phares d’une histoire communale écrite selon les besoins d’une population hypertrophiée. Une expansion démographique qui conduit inéluctablement à la problématique du logement. Aujourd’hui, la commune est rattrapée par ce dynamisme ; y remédier devient pressant. «Il est possible de surélever des habitations», e...

« Ça s’est passé comme ça » – Episode 2: Le prénom

Voilà enfin le deuxième épisode de la série web genevoise « ça s’est passé comme ça » dont le premier épisode fait déjà un carton. Dans cet épisode trois nouveaux personnages font leur apparition. Soutenez la jeunesse genevoise ! Regardez vite et faites un tour sur notre page Facebook. Découvrir le deuxième épisode ci-dessous.

Un an après, quel bilan tirez-vous de la réorganisation du réseau TPG?

En décembre 2011, les TPG réorganisaient leur réseau. Une réorganisation qui a fait couler beaucoup d’encre. Hormis quelques incidents, les Transports publics genevois estiment avoir remporté leur pari. Du côté des usagers, c’est en revanche la grogne qui a longtemps prédominé. Mais aujourd’hui, soit un an plus tard, qu’en est-il réellement? Que vous soyez un usager occasionnel ou habitué des TPG, que vous habitiez en ville ou à la campagne, que pensez-vous du réseau de transports publics de notre canton? Vous satisfait-il et, si oui, pourquoi? Ou, au contraire, doit-il être amélioré et, dans ce cas, comment et pour quelles raisons? Votre avis nous intéresse. Participez à notre débat dans les espaces commentaires ci-dessous ou sur notre page Facebook.  

Carouge: du jaune à la Débridée!

Enfin ! Après des mois et des mois de lettres des habitant-e-s au Département de la Mobilité (DGM), d’interventions au Municipal, des tracts et une manifestation du Conseil des femmes de Carouge le 14 juin 2012, ce 19 décembre, trois ouvriers du DGM ont marqué le passage piétons de la rue de la Débridée, à Carouge, en jaune ! Depuis sa réfection complète, cette rue carougeoise, mise au 30km à l’heure, arborait des passages piétons marqués en gris pâle, rarement remarqués par les voitures et carrément invisibles par temps gris ou au crépuscule. Or le passage reliant le boulevard des Promenades à la rue Montfalcon est emprunté par les enfants allant à l’école des Pervenches, par les classes de l’école des Promenades se rendant à la piscine des Pervenches ou encore par les enfants des Pervenc...

Mot de passe oublié

Inscription