Actu

Actu | Lac | Sport

PEPS Versoix VBC champion genevois de volleyball

Ce vendredi 8 mars, alors que certains sortaient du salon de l’auto, l’équipe de garçons U17 (pour les novices, comprendre « moins de 17 ans ») de PEPS Versoix VBC ont joué leurs deux derniers match de championnat genevois de volleyball, dont ils sont sortis vainqueurs. A la sortie des cours, on enfile le maillot A 18h, les joueurs arrivent à la salle de sport de l’ECG Henry-Dunant, presque directement après les cours pour la plupart. Pour ces jeunes, le début du week-end ne rime pas avec repos ou sorties, mais avec effort et concentration. A peine changés, ils s’échauffent en effectuant des smashes d’essai sous l’œil de l’autre équipe qui se prépare en face. A dire vrai, l’issue du championnat ne réserve guère de surprise pour l’équipe de Versoix. En effet, elle se t...

Au Lignon, la boxe comme outil pédagogique

Les 12-18 ans se bousculent pour participer à l’entraînement du Ring Star Vernier deux fois par semaine. Le noble art s’y décline dans une version «light», sans bobos mais avec une discipline de fer. Au bout d’un couloir, sous la salle des fêtes du Lignon, la quinzaine d’ados se sent un peu à l’étroit pour courir. C’est l’heure de l’échauffement. Seuls résonnent le bruit des pas et les cliquetis métalliques des chaînes qui rattachent les punching-balls au plafond. Durant une heure trente, ils vont suer, sentir brûler les muscles abdominaux, ceux des bras et des jambes. Obéir sans sourciller et surtout boxer. Depuis l’été dernier au Ring Star Vernier, on pratique la boxe éducative, appelée aussi Light Contact. «Il s’agit d’une initiation. C’est une boxe rapide, technique, aux points et sans...

La fontaine fantôme des Champs-Fréchets à Meyrin

Le cadavre de la fontaine des Champs-Fréchets gît éternellement atone et morne. Son histoire nourrit les rumeurs tant le bruit de l’eau cristalline ne tinte plus à l’oreille des habitants. Deux versions se chuchotent ; les voici. Risque d’affaissement Selon l’une des doyennes de la cité, au Local des Aînés, les blocs de béton qui accueillaient autrefois les jeux d’eau ne méritent qu’un qualificatif : « C’est une verrue ! » L’excroissance vidée de son fluide serait inactive depuis plus de 20 ans… Pourquoi ? « La fontaine, lorsqu’elle était en activité, était trop lourde. Sachant qu’il y a un parking souterrain exactement sous cette fontaine, le risque d’affaissement était à prendre au sérieux », selon les dires de cette doyenne, résidante des Champs-Fréchets depuis près de 35 ans. Le ...

Onex met ses livres en libre-service

Depuis le mois de décembre dernier, un coin a été aménagé au Service Jeunesse et Action Communautaire (SJAC). Son nom: Café-livre-échange. A la maison Onésienne (rue des Evaux 2), on peut donc désormais déposer des livres et en prendre en toute liberté. On peut aussi venir sans rien et repartir avec des bouquins sous le bras. De même, on peut profiter de l’espace et de la tranquillité à disposition pour lire sur place. Contrairement à une bibliothèque classique, ici pas de formulaire à remplir, pas de caution à verser car tout est basé sur la confiance. «Quand on n’est pas là, les gens ont la possibilité de se servir sur les étagères et de déposer des bouquins dans une caisse à l’accueil», explique Esmeralda Rodrigues, bénévole. L’idée de créer cette bibliothèque vient de sa collègue, Rosa...

Vols et cambriolages: vivre à la campagne est-il synonyme de sécurité?

Ce n’est plus un secret pour personne, depuis quelques années Genève détient le triste record de la ville suisse la plus criminogène, Rien qu’en 2011, près de 73’000 infractions au Code pénal – dont 60% de vols, cambriolages et brigandages – ont été enregistrées dans le canton (consulter le rapport annuel 2011 Statistique policière de la criminalité). La majorité des crimes et délits commis le sont en centre-ville (217 infractions pour 1000 habitants enregistrés en ville de Genève, en 2011) et dans les communes de périphérie. La campagne genevoise semble pour sa part plus à l’abri (taux d’infractions par habitants allant de 90/1000 à Jussy à 33/1000 à Choulex), comme le montre la carte interactive de l’Office fédéral de la statistique. Pourta...

Le curé Desclouds, colosse et héros de Thônex

Il y a cinquante ans mourait ce prêtre dont un quartier porte le nom. Rares sont ceux qui connaissent l’histoire de ce «gaillard» hors norme au service des agents secrets durant la guerre.  Thônex, chemin du Curé-Desclouds. Immeubles modernes et béton. L’Autoroute blanche passe non loin, la frontière est à quelques encablures et la vue sur le Salève est imprenable. Mais au fait, c’est qui, le curé Desclouds? Le regard interloqué et le silence de deux jeunes du quartier en disent long. «Ça fait dix ans que j’habite ici et je ne me suis jamais posé la question», révèle l’un d’eux un brin gêné. Qu’il se rassure, rares sont ses voisins à le savoir. En revanche, lorsque la même question est posée à ceux qui l’ont côtoyé, le verbe abonde, les qualificatifs se succèdent: colossal, truculent, héro...

Le printemps serait-il arrivé?

En tout cas, les terrasses du bord du lac étaient ouvertes en ce lundi après-midi!

Actu | Lac

«Ça s’est passé comme ça» – Episode 6: La première fois

Et voilà, la série-web genevoise « Ca s’est passé comme ça » qui a fait un carton ces dernières semaines a sorti son sixième et dernier épisode il y a quelques jours. Les cinq jeunes créateurs de cette série prépare déjà une suite qui devrait sortir en septembre 2013. L’idylle entre Claire et Alexandre n’est donc pas prête de s’arrêter. En attendant, continuez à regardez les anciens épisodes.

Le salon de l’auto au Grand-Saconnex: qu’en pensent les voisins de Palexpo?

Près de 700 000 visiteurs sont attendus au Grand-Saconnex du 7 au 17 mars. Bien sûr, ils ne viennent pas forcément pour les charmes de la commune, mais bien pour les belles carrosseries exposées à Palexpo. Reste que pour les 12 000 Saconnésiens, la grand-messe de l’automobile chamboule le quotidien. Face à l’afflux de visiteurs qui transitent, occupent les parkings ou séjournent dans la commune, certains se frottent les mains. D’autres en revanche redoutent cette semaine particulière. Ainsi, les restaurateurs et les hôteliers font le plein: pour eux, il s’agit sans conteste de la semaine la plus importante de l’année. En revanche, les magasins de proximité tirent la langue face à la pénurie de places de parking qui effraie les clients habituels. Enfin, ceux qui ont vécu l’arrivée du Salon ...

Comment les bars de la périphérie ont évité la fermeture à minuit

Les tenanciers de bars et de discothèques jonglent entre clients festifs et bon voisinage. Pour eux, être situé à Meyrin, Thônex ou au Grand-Saconnex est un atout. Jamais José Antonio Guardiola ne retournerait au centre-ville. Et pourtant, cet Espagnol au bagout entraînant y a possédé plusieurs établissements par le passé. Désormais, il est le patron du G Bar, l’un des rares bistrots du Grand-Saconnex ouverts jusqu’à 2 heures du matin. «Quand l’opportunité de reprendre l’affaire s’est offerte à moi il y a douze ans, je n’avais mis les pieds dans la commune qu’une fois ou deux», se souvient-il. Aujourd’hui, il dit tenir le coup bien que «les deux dernières années n’aient pas été simples». Mais plus que tout, au moment où la vie nocturne vit une période de troubles – en témoigne le tollé cau...

Les interminables travaux de l’Avenue Mategnin à Meyrin

À Meyrin, l’Avenue de Mategnin est accablée de travaux sempiternels. Emplacement névralgique des restructurations, le croisement entre la Route H.-C. Forestier et l’avenue fait l’objet de mutations déroutantes pour les usagers du tronçon. Philippe Maag, chef adjoint du service de l’urbanisme, des travaux publics et de l’énergie, décortique les tenants et aboutissants de l’imbroglio routier. Assainissement et optimisation Les opérations sont avant tout des opérations d’épuration écolo-économique et sonore. Le volume d’eau, circulant dans les viscères souterrains du segment routier, surcharge les réseaux d’épurations des Services Industriels de Genève. La solution ? Séparer les eaux usées les eaux dites claires pour un traitement et une collecte optimale. À ces opérations communales s’ajoute...

A Onex, une pétition dénonce les nuisances sur la place du 150ème

Les riverains de la place du 150ème, à Onex, se disent lassés par les nuisances provoquées lors des manifestations organisées sur ce site. Depuis l’année dernière, une pétition a été lancée pour demander aux autorités communales de remédier au plus vite à cette situation. Sur la place du 150ème, la neige tombée en début de mois fond petit à petit. Le site est calme. De l’autre coté de la rue du Vieux-Moulin, à côté du terminus des bus 2 et 19, se tient un chantier. Mais les vrombissements des marteaux-piqueurs ne perturbent en rien les chants d’oiseaux qui bercent les promeneurs de chiens et les passants. Depuis plusieurs années la place du 150ème reçoit des manifestations de tout genre: cirques, fêtes, barbecues, vides greniers etc…Les règles qui régissent ces lieu...

Mot de passe oublié

Inscription