Actu

Accident à Thônex

Mardi 26, vers 16 heures 45, accident sur la ligne du tram 12 à l’arrêt de la place Graveson. Les trams et bus sont arrêtés. Quatre voitures de polices sont sur les lieux, ainsi que la Cardiomobile et plusieurs sauveteurs. Ils sont affairés autour d’une personne au sol recouverte partiellement d’une couverture de survie. L’accident semble grave. Un service de navette va être mis en place pour pallier à la mise en arrêt des trams, entre la place Favre et Moillesullaz.

Les mégots, ce fléau

Scène apparemment anodine à la Place de Cornavin. Des agents d’entretiens ont ouvert les grilles du caniveau servant à l’évacuation des eaux de pluie. Et là, le constat saute aux yeux : les canalisations sont complètement obstruées par une légion de mégots. Alors, à priori, on s’en fiche. Ce n’est pas chez nous et surtout ce n’est pas à nous, passants et fumeurs, de nettoyer. Dans la vie, il y a pire, la cigarette est un moment de détente et de relaxation sans conséquence autre que pour sa santé. Vraiment ? L’ Université de Neuchâtel rappelle que les mégots de cigarette s’accumulent rapidement et représentent 20 tonnes de déchets par année en Suisse. Le mégot (ou le filtre) en soit n’est pas dangereux. Mais une fois la cigarette consommée, c’est là où se concentrent tous les produits...

Le dimanche, la Praille devient la nouvelle place du village

Les dimanches à la mauvaise saison, lorsque la température ne décolle pas du zéro et que la météo est à la pluie ou à la neige, il est un lieu entre Lancy, Plan-les-Ouates et Carouge qui accueille tout un public de jeunes et de familles : Le centre commercial et de loisirs de la Praille. Alors même que la plus grande partie des commerces est fermée, des familles y déambulent et font du lèche-vitrine; des ados et des jeunes adultes profitent des coins fauteuils installés aux différents étages du centre. Des scènes qui se répètent dimanche après dimanche.  Qui sont-ils ? Et que viennent-ils faire là ? Deux jeunes filles pianotant sur leurs smartphones ont bien voulu répondre à ces questions, pendant qu’à côté d’elles, d’autres jeunes essayaient les fauteuils de massage élec...

Les enfants de Champel plantent un arbre au Parc Bertrand

Ils étaient plus d’une centaine d’enfants, âgés de 1 à 3 ans, à s’être donnés rendez-vous, mercredi matin peu avant 10h, aux abords de l’étang du Parc Bertrand, à Champel. Accompagnés de leurs éducateurs, ils sont venus des espaces de vie enfantine (EVE) de Bertrand, Louis-Aubert, du Bout-du-Monde et du jardin d’enfants des Papillons, avec une mission bien précise: planter un arbre. Une belle initiative que l’on doit au Secteur Petite Enfance (SPE) du quartier de Champel. « En juin dernier, nous avons effectué un travail sur les valeurs de plaisir, partage, respect, ouverture et crédibilité qui nous animent, explique Catherine Favario, responsable du SPE Champel. Nous avons ensuite réfléchi à la manière de faire participer les enfants à cette ...

Le pilier maudit de l’avenue de Châtelaine

En un mois, deux accidents graves se sont produits précisément au même endroit. La vitesse seule responsable? Deux accidents graves en l’espace d’un mois. Pile au même endroit, contre un pilier de soutien du viaduc de l’Ecu, là où se termine l’avenue de Châtelaine, à son croisement avec celle de Pailly. «Et pile à la même heure», ajoute un habitant du quartier, qui promène son caniche le long de la route. Avant cela, la police cantonale y avait recensé cinq accidents entre 2007 et 2012 (un blessé léger et des dégâts matériels).Au sol, du sable absorbant témoigne du choc de jeudi dernier. Pas moins de douze pompiers, des gendarmes, des policiers municipaux de Vernier, des agents de la Voirie et un hélicoptère de la Rega sont intervenus pour porter secours au conducteur d’une voiture. Il ava...

Genève-Servette se met au « Harlem Shake »

C’est le buzz du moment: le « Harlem Shake ». Le principe est simple: se secouer frénétiquement dans tous les sens et dans des positions improbables, voire suggestives, le tout en étant déguisé. Une mode à laquelle les joueurs de hockey du Genève-Servette n’ont pas échappé 😉 Quand les Aigles se lâchent, ça donne ça…  

Travaux du CEVA à la gare des Eaux-Vives

Quand on voit à quoi ressemble la gare des Eaux-Vives aujourd’hui, on a du mal à imaginer ce que le résultat donnera à la fin des travaux du CEVA. A l’heure actuelle, il s’agit surtout d’un immense chantier. En me rendant sur place, je tombe sur des panneaux d’information qui parlent de la construction d’un nouveau théâtre à la gare des Eaux-Vives. C’est à ce moment que je réalise que je n’ai pas vraiment pris le temps de m’informer correctement sur ce projet. Comme sans doute beaucoup de gens, je me suis arrêtée à l’aspect mobilité. Aux avantages et aux inconvénients. En allant faire un tour sur le site cevaplus.info, je me rends compte que ce projet englobe bien d’autres choses. « Plus de … » c’est un peu le slogan du projet. J’imagine qu’on a le temps de voir venir, après tout 2017 c’es...

Un gouffre béant caché aux pieds de la Vieille-Ville

Il fait plus de 5 mètres de profondeur et s’étend sur une superficie de quelque 200m2. Logé aux pieds de la Cathédrale Saint-Pierre, au coeur de la Ville de Genève, ce gouffre passe pourtant inaperçu. Pour pouvoir le voir (images ci-dessous), il faut grimper sur la Terrasse Agrippa-d’Aubigné, accessible depuis la rue de l’Evêché. Cet énorme trou est en réalité un chantier, et plus précisément le chantier d’aménagement de « l’Abri », le nouvel espace culturel de la Ville. Conçu pour promouvoir les jeunes talents, « l’Abri » accueillera à terme une salle de théâtre de 80 places assises ou 150 debout, une salle polyvalente destinée aux concerts et aux expositions, un bar, deux salles de répétition ainsi qu’un un a...

La Saint-Valentin à la patinoire de Carouge

Accourez, accourez cet après-midi à la Patinoire de Carouge et vous serez serrés dans des bras chaleureux : Ccâlins gratuits, Free Hugs , Gratis Unarmung, Abrazos gratis, Gratis Kramer, et même Furi Haguzu en japonais, cela se dit et se pratique dans une vingtaines de pays. C’est bon à prendre et à donner ! Cela met de l’ambiance et de la bonne humeur dans l’air ! Christelle, l’animatrice de la Patinoire pour cet hiver a lancé cette belle idée et a engagé aujourd’hui  trois «câlineurs», deux jeunes femmes et un jeune homme, grands et beaux, qui vous prendront dans leurs bras et feront un tour de patinoire avec vous… N’ayez pas peur, les enfants !

Le parc des Evaux fait une cure de jouvence

700m3 d’arbres abattus en vue de régénérer la forêt des Evaux. Lancée à la mi janvier cette opération prendra fin le 3 mars. Des bûcherons, des bruits de tronçonneuses, des arbres qui jonchent le sol; la forêt des Evaux est plongée dans un climat particulier. « Nous sommes mandatés par l’Etat de Genève, la Ville d’Onex, et des particuliers pour couper les arbres qui penchent parce qu’ils représentent un danger pour les passants et tous ceux qui fréquentent cette forêt » m’explique Salvi Richard, responsable de l’Entreprise Forestière et Débardage. Selon lui l’objectif est de régénérer la forêt car un arbre n’est jamais éternel; il pourrit, sèche, et vieillit… « ça se reboise automatiquement, tout seul. i...

Comme si Brel débarquait dans votre salon

Une fois par mois, l’association l’èRe Des BelLes transforme des logements en salle de spectacle. Lundi, Laurent Viel a fait revivre «le plus grand Belge de tous les temps» dans un appartement de Perly. Sur le coup de 21 h 35, lundi soir, tout Perly a dû entendre ces 25 voix qui reprenaient en chœur Les remparts de Varsovie. Dans ce cinq-pièces de la campagne genevoise, le chanteur Laurent Viel et son guitariste Thierry Garcia enchaînaient leur troisième rappel après s’être retirés dans le corridor. «Comme un vrai concert, finalement», sourit Marie-France Blanchard, l’une des organisatrices. Il n’empêche, pas de planches sous les pieds des deux artistes venus de Paris pour interpréter le répertoire de Brel, mais le parquet d’un salon Chanson française uniquement Voici huit ans que l’associ...

Actu | Lac

«Ça s’est passé comme ça» – Episode 5: Relation?

La série web genevoise, « Ca s’est passé comme ça », qui fait un carton sur internet sort son cinquième épisode, l’avant-dernier d’une courte saison qui est un succès et qui promet, sans doute, une suite.

Mot de passe oublié

Inscription