Accueil | Thématique | Actu | Plaisir d’été : à la fraisière !

Partager l'article

Actu | Périphérie

Plaisir d’été : à la fraisière !

Prêtes à être cueillies Le dessert nous attend La vraie discipline est de cueillir des fraises sans en manger une seule
<
>
La vraie discipline est de cueillir des fraises sans en manger une seule

Le mois de juin annonce la période des fraises ! La récolte de fraises indigènes se fait de fin mai à début juillet. C’est ainsi que j’ai le plaisir de proposer à ma femme d’aller aux fraises !

Direction la Fraisière de la Feuillasse à Meyrin, juste derrière l’aéroport, le long de la route Forestier qui mène à l’aéro-club. (La Fraisière de la Feuillasse permet aussi la récolte d’autres petits-fruits : mûres, groseilles, framboises…) Ce site est ouvert au public et chacun peut venir y récolter aussi bien le nombre de barquettes qu’il désire, que de prendre le plaisir de fouiller dans les feuilles vertes des fraisiers pour y trouver un beau petit fruit qui n’attendait que d’être cueilli !

La barquette que je remplis ne contient naturellement que les fraises que je choisis. Je sélectionne chacune, et je ne prends que les meilleures : pas les trop petites, et pas celles pas encore assez ou au contraire un peu trop mûres. A croquer toutes seules, accompagnées de crème fraîche, de sucre vanillé, ou version salade de fruits, les fraises on les adore !

Evidemment, la véritable discipline sur place est de ramasser des fraises sans en manger une seule… Mais le résultat est tout de même très satisfaisant : à deux nous ramenons quatre barquettes remplies, et nous nous faisons le petit concours de celui qui trouvera la plus grosse fraise. Pour ma part j’ai ramassé deux ou trois spécimens très compétitifs je dois dire ! Mais je me suis quand même pris une pêche en pleine poire lorsque j’ai vu que ma femme en avait encore trouvé de plus belles… Pas de quoi tomber dans les pommes mais j’admets que ma dignité en a tout de même pris un petit coup.

Bon, il est temps que j’arrête de ramener ma fraise avec cet article et que j’aille m’occuper de cuisiner une bonne petite tarte. Le reste sera cuit pour faire de la confiture.

Bonne cueillette à tous !

Attention : au retour, dans la voiture, j’ai noté que quelques fraises avaient disparu, sans doute tombées par terre et probablement roulé sous un siège, mais je ne les ai pas retrouvées… Demandez donc, vous aussi, à votre épouse de bien tenir les barquettes pendant que vous conduisez, ça devrait vous éviter d’en perdre en route.

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription