Accueil / Thématique / Culture

Culture

De belles américaines à la ZIPLO

Le week-end passé, toute personne traversant la zone industrielle de Plan-les-Ouates (ZIPLO) a été gratifiée d’un spectacle rare et généralement limité aux musées de l’automobile. En effet, près de 150 anciennes Chevrolet, Buick, Pontiac, Dodge, Ford, Corvettes et Plymouth sont venues se faire admirer au Chemin du Champs-des-Filles – fermé pour l’occasion. Sagement garées, elles ont donné à voir leurs carrosseries aérodynamiques aux belles couleurs, leurs intérieurs cuir fait main et leurs moteurs customisés, le tout dans une ambiance festive et rock’n roll. Les Crazy Cruisers A l’origine de cette fête, un club de Genève : le Crazy Cruisers Club qui fêtait là son 25ème anniversaire. Ainsi que le raconte Mike, un des membres du club, les Crazy Cruisers, ce sont...

Jean-Etienne Liotard, dit «le peintre turc»

Sans nul doute vos pas ont déjà foulés la rue Liotard où se trouve l’école du même nom. Mais connaissez-vous le célèbre et à la fois trop méconnu peintre éponyme? Certainement très peu, c’est pourquoi il est désormais temps de lui rendre hommage. La deuxième partie de cette série d’articles, vous l’aurez compris, lui est entièrement consacrée et il le mérite bien car il est probablement l’un des plus connus et plus talentueux peintres genevois. Jean-Etienne Liotard, dit aussi «le peintre turc », est né à Genève le 22 décembre 1702 et décéda dans la même ville en 1789, où son père, Antoine Liotard de Montélimart, s’était réfugié suite à la révocation de l’Edit de Nantes. Il s’initia à l’art aux côtés de Daniel Gardelle qui fût son premier maître. Puis en 1723, il partit pour Paris afin d’en...

Les accordéons schwyzois ont fait vibrer Onex

Avant de se produire à Bernex dans le cadre de la 28ème édition des rencontres musicales, Rottubotsche a fait halte samedi 31 août à Onex. Fort d’une vingtaine de musiciens, le groupe a exécuté plusieurs morceaux devant un restaurant situé sur la route de Chancy. Des clients attablés en plein air ont apprécié le son des accordéons schwyzois accompagné merveilleusement par une contrebasse. Suivez l’extrait de cette prestation dans la vidéo ci-dessous:

Bernex fête le folklore suisse

Durant tout le week-end, les Rencontres Musicales de Bernex accueillaient, pour la première fois en Suisse romande, la 5e Rencontre Fédérale des Grandes Formations, une manifestation dédiée à la musique folklorique et qui a réuni dans les rue de Bernex plus de 400 musiciens venus de tout le pays. Le soleil et le public ont répondu présent pour cette 28e édition des Rencontres musicales de Bernex. C’est en effet sous un ciel sans nuages qu’une foule compacte déambule entre les stands de nourriture et les différentes scènes érigées sur la rue principale. A intervalles réguliers, les passants s’écartent toutefois pour laisser passer les Sonneurs de Toupins de L’écho des Pâturage qui parviennent à se frayer un chemin à travers les badauds en faisant sonner leurs cloches en cadence. Ces h...

Le Plein-les-Watts festival côté pile et face

Cette année pour la première fois, le Plein-les-Watts festival a entièrement dédié sa programmation au reggae. Au vu du succès répété de ce genre musical auprès des festivaliers lors des précédentes éditions, les organisateurs ont fait le pari d’une programmation reggae français le vendredi soir, international et jamaïcain le samedi. Pour sa septième édition, la manifestation a plus qu’atteint ses objectifs puisque les deux soirées ont été fréquentées par approximativement 7000 festivaliers et que l’ambiance était aussi caliente que la météo. Le festival : côté public C’est une population de festivaliers assez mélangée qui a envahi la « butte » de Plan-les-Ouates durant deux jours. En début de soirée le public, surtout local et familial, s’installe aux tables pour déguster un air de reggae...

Kay Saunders, reine des castings genevois

Le week-end du 1er au 4 août a vu le quartier des Pâquis s’animer avec un nouveau tournage de clip vidéo (ndlr: au printemps dernier, un autre clip avait été tourné dans le quartier). Au printemps dernier, un casting avait été lancé. Les producteurs d’Aloud Records étaient à la recherche d’une jeune chanteuse romande. De nombreuses jeunes femmes avaient répondu à ce casting. C’est une genevoise d’origine écossaise et âgée de 22 ans qui a été retenue. Restait à choisir un nom de scène. Sachant qu’elle chante en anglais et en rapport à ses origines écossaises, ce sera Kay Saunders. Elle s’était naturellement imposée durant les finales. Volontaire et travailleuse, elle s’est totalement investie dans ce projet. «Ce qui m’a séduit, confie-t-elle, c’est que tout de suite j’ai été en confiance av...

De l’art… étonnant à l’arrêt de tram de Plainpalais

L’endroit passe assez inaperçu, malgré les centaines de personnes qui le côtoient chaque jour, quelques minutes, avant de monter dans le tram. L’endroit, c’est l’arrêt de Plainpalais (ligne 12) qui abrite le Zabriskie Point, un espace d’art contemporain. On en avait copieusement entendu parlé il y a quelques mois, lorsqu’un cheval d’abord empaillé puis pendu y avait élu domicile. Mais depuis, le calme est revenu. Le 14 août, une nouvelle performance y a pris place, intitulée « ça va ça va ça va ça va », proposée par l’artiste Igor Varidel. Le nom de l’exposition est intriguant, son contenu tout autant. Des trainées de peinture noire, des dessins baclés, des extraits de textes, des propos osés. C’est le propre de l’art contem...

A Hermance, le jazz s’écoute sur la plage

Le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous, samedi dernier, pour la 21ème édition de Jazz sur la plage, à Hermance. Durant quelques heures, 9 groupes de Jazz ont fait vibrer le public les pieds dans l’eau ou au fond d’une cave. Voilà 21 ans que ce mini festival est organisé, dans le joli village d’Hermance. Depuis 8 ans, ill est dirigé bénévolement et d’une main de maître par Pierre Edmond Gilliand, le fondateur du Chat Noir, à Carouge. Passionné et bourré de projets, il a répondu à quelques questions. Le festival fête ses 21 ans cette année. Comment a-t-il été créé  ? Pierre Edmond Gilliand : Il a été créé à l’époque par Mme Vagnetti et M Tagliabue afin de participer au 700ème anniversaire de la confédération. Ce fut une belle soirée qui leurs donna envie de continuer. Quelques ...

Après la mairie de Carouge, le Théâtre Guignol

M. Dominique Haenni, qui fut chancelier d’Etat, conseiller administratif et maire de Carouge, donc observateur, puis membre des pouvoirs exécutifs, consacre sa retraite au Théâtre Guignol. Il en est très fier, mais demande qu’on ne le prenne pas trop au sérieux. Ce théâtre a été créé par son grand-père Charles Haenni, compositeur et sculpteur valaisan. Il l’a restauré avec la Zot Compagnie (marionnettes carougeoises)  et enrichi de pièces sculptées pour lui en Russie. L’histoire passionnante de ce théâtre et de ses personnages est présentée dans le site www.grande-piece.ch Il en expose en ce moment certaines pièces au Musée de Carouge, dans le cadre de l’exposition «  Marionnettes d’ici et d’ailleurs », à voir absolument d’ici le 1er septembre. Durant le mois d’août, le Musée de Carouge pr...

Les peintres genevois entre le 18ème et le 20ème siècle – Part. 1

Cette série d’articles aura pour but de vous présenter des peintres plus anciens de Genève. Pas tous bien sûr, c’est chose impossible à faire et à garantir, mais tout du moins les plus connus d’entre eux et les plus référenciés à certaines périodes, comme par exemple Saint-Ours, De La Rive et Liothard pour ne citer qu’eux. Nous prenons donc comme objet d’étude spécifique les peintres qui se sont succédé à Genève entre le 18ème et le 20ème siècle comme indiqué dans le titre de l’article. En effet, la plupart d’entre nous connaissent bien souvent leur dénomination car ils ont donné leurs noms à des rues, des quartiers ou des écoles à Genève. Peut-être même que certains d’entre vous ont eu la chance et le privilège de voir un jour certains tableaux fameux de ces artistes. Mais finalement, trè...

Sidie Mbaki navigue entre ses études et sa passion pour la photographie

Le 22 juin dernier à la salle communale d’Onex, Mosaïq’Arts en collaboration avec le Groupe de louange célébrait la fête de la musique sous le signe de la diversité. L’association qui a entre autre objectifs la promotion de jeunes talents, avait donné l’opportunité à une étudiante de 20 ans passionnée de photo d’exposer ses œuvres. Suissesse d’origine congolaise, Sidie Mbaki rumine autant d’ambitions pour ses études que pour cet art qu’elle a découvert sur les bancs de l’école. Nous l’avons rencontrée sur son stand. Vous êtes Genevoise mais étudiez à Fribourg ? J’étais à l’Université de Fribourg en Anthropologie, mais cette année je serai à Genève pour étudier les Relations Internationales. Apparemment ça n’a rien avoir avec la photo ? Je pense que ces filières ont une influence sur ma pas...

A Onex, une fête de la musique sous le signe de la diversité

Samedi 22 juin la salle communale d’Onex était en effervescence grâce à une journée culturelle organisée par l’association Mosaïq’arts en partenariat avec le Gospel «Groupe de Louange du Plein Evangile». L’événement qui coïncidait avec la célébration de la fête de la musique avait une touche particulière: la diversité. Des spécialités africaines et antillaises ont été servies. Par ailleurs, le public venu nombreux a eu droit à un one man show de l’humoriste congolais Felix Mbayi. Le moment fort de la soirée a été sans nul doute ce défilé de mode, au cours duquel les mannequins ont mis en valeur des tenues traditionnelles africaines. Tout au long de la cérémonie le public a chanté avec les différents groupes qui se sont succédé sur la scène. Des Pèlerins au Groupe de louange, en passant par...

Mot de passe oublié

Inscription