Accueil / Thématique / Culture

Culture

Un délégué du CICR en quête de fonds chez les riches et puissants

Imaginez un délégué du CICR. Frappé par le courage de ses collègues et par l’importance des moyens mis en oeuvre, il se met en tête de créer un musée dans lequel l’histoire et les actions de l’organisation internationale seraient mises en lumière. Imaginez encore que cet homme de terrain – ayant convaincu ses responsables hiérarchiques – se trouve chargé de récolter la trentaine de millions de francs nécessaires à la mise sur pied de ce projet. « Chercheur de fonds, Heurs et malheurs d’un rêveur éclairé » de Laurent Marti, relate les pérégrinations de l’auteur au cours de ses recherches de financement et trace le portrait plein de finesse et d’humour des personnalités et institutions auxquels il s’est adressé tout au long de sa quête. H...

Rencontre avec un passionné de guitare à Chêne-Bougeries

«Composer, faire de la recherche et enseigner sont les composantes de mon triptyque.» C’est par ces mots que Francisco Herrera se caractérise. Ce guitariste professionnel, d’origine espagnole, habite à Chêne-Bougeries depuis plus de quarante ans et a toujours vécu pour et par la musique. Aujourd’hui à la retraite, il raconte avec passion ses expériences musicales. Composer C’est en tant que professeur de guitare que Francisco Herrera se met à composer des airs de musique simples et mélodiques pour ses élèves. Ses compositions lui donnent l’occasion d’enregistrer plusieurs disques. En revanche, peu de chance de l’écouter en concert. «Je n’aime pas jouer en public parce que j’ai le trac, avoue-t-il. Les concerts, ce n’est pas donné à tout le monde.» La recherche Lorsqu’il arrête d’enseigner,...

Projet artistique dédié à Genève

Bonjour, Je m’appelle Anton Stutz, je suis artiste-peintre et je suis en train de développer un projet artistique dédié à Genève. C’est une galerie virtuelle organisée sur le principe de réseau social où des visiteurs peuvent participer à différentes actions intéressantes. Je suis très heureux de vous voir dans mon projet!: www.enigmesdegeneve.ch La virtualité a ses inconvénients. Malheureusement, ici nous ne voyons pas les œuvres comme en vrai, dans la vie – on ne peut pas les toucher, nous rapprocher à la distance souhaitée ou les observer sous différents angles. Mais la galerie virtuelle a aussi ses avantages – on peut facilement se déplacer d’un œuvre vers l’autre, zoomer l’image et ce qu’est le plus important, on peut voir les œuvres, qu...

La boîte d’échange des Eaux-Vives fait des petits

Après avoir testé le concept dans son quartier, un «artiviste» disposera dix caissettes en ville de Genève. L’objectif: créer de nouvelles relations de voisinage grâce au troc d’objets en tout genre. Donnez quelque chose, prenez quelque chose. Le principe est trivial.  Une caissette à journaux recyclée posée à l’angle des rues Sillem et du Clos, aux Eaux-Vives. Et voilà. Servez-vous et n’oubliez pas de laisser un objet qui vous appartient. Lundi, une série de magazine de design et des romans attendaient de nouveaux propriétaires. Auparavant,  un cuit-oeuf, des jouets et, bien-sûr, des CD et cassettes composaient le trésor à partager entre voisins. Aujourd’hui, les habitants des Eaux-Vives se sont approprié la boîte. Alors Dan Acher, celui qui l’a installée en juin 2011 au bas de son immeub...

Le marché de Noël d’Aire-la-Ville fait carton plein

Dimanche passé, au matin, les première neiges de la saison n’ont pas empêché la quinzième édition du Marché de Noël d’Aire-la-Ville d’ouvrir ses portes. Un quart d’heure seulement après le coup d’envoi, la salle communale du village accueille un nombre impressionnant de visiteurs: habitants des quatre coins du canton ou de France voisine, habitués ou curieux, ils n’ont pas été gênés par la distance ou le temps hivernal. Derrière leur stand, les artisans de tous horizons sont prêts à recevoir la vague de centaines de visiteurs, jusqu’à 17 heures. Dans la salle, chaque stand a le droit à une petite parcelle munie de tables, sur lesquelles les œuvres des artisans sont joliment déployées. Alors que certains restent dans la sobriété, d’autres font...

Louis de Funès tourne un film à Genève!

Si Louis de Funès est connu pour avoir joué à St-Tropez pour la série des films des Gendarmes, il l‘est moins pour avoir joué à Genève et même à Bellevue. Le film intitulé « Les râleurs font leur beurre » ou « Pour un milliard » ou encore « Certains l’aiment froide » n’est sans doute pas son plus connu mais c’est l’un de ses premiers rôles principaux. En effet, 3 ans avant il ne jouait qu’un rôle secondaire dans « La traversée de Paris » aux côté de Jean Gabin et Bourvil. Ce n’est réellement que 5 ans plus tard que le grand succès viendra avec le début des séries de film Fantomas et les Gendarmes. Une série de photographies fût prise en amateur par un journaliste le 13 août 1959 alors que l’équipe terminait le tournage le 17 août. Retrouvez de plus amples renseignements, les autographes de...

Avent 2 décembre…

Voici revenir le joyeux mois de Noël. En ces temps de liesse, les rues se maquillent et tentent à tous prix d’appâter le passant. Tous les jours, j’ouvrirai une porte de calendrier jusqu’à la libération du 25.

Une exposition de graffitis dans l’ancienne fonderie d’art de Carouge

De la fonderie d’art au graffiti Nation 2012 Entre le 9 et le 24 novembre passé, l’ancienne fonderie d’art de Carouge a servi de cadre à l’exposition Graffiti Nation 2012, organisée dans le cadre du festival Communes-ikation. Créée en 1919, la Fonderie de Carouge a vu deux générations de fondeurs couler dans le bronze les oeuvres de Rodin, James Vibert, Giacometti ou encore Meret Oppenheim. Fermé au milieu des années 80, ce haut lieu de la sculpture a repris des couleurs sous les sprays de graffeurs locaux et internationaux réunis pour l’exposition Graffiti Nation 2012. Une initiative hautement participative Dans cet espace semi-industriel ont eu lieu des ateliers et des démonstrations de graffiti (pochoir, lettering, etc.), de détournement d’affiches ou...

Les trésors de l’église de Corsier

Il y a un an, la paroisse a souhaité rénové la petite église de Corsier. A l’occasion de cette rénovation, il a été décidé de réaliser des fouilles archéologiques dans l’église. Il faut dire que Corsier est connu depuis longtemps pour ces vestiges, trouvés sur les bords du lac et dans le village. Quelques pièces, datant de la préhistoire, sont d’ailleurs visibles dans la salle des fêtes. Et dans l’église, les archéologues n’ont pas creusé pour rien. Très rapidement de nombreux squelettes ont été découverts, 50 au total. Ces découvertes permettent de mieux comprendre les techniques d’ensevelissement au Moyen Age. Ces fouilles ont aussi permis de découvrir des pierres et une tombe aménagée dans un tronc, qui permettent de penser qu’un petit mausolée,...

Grace joue la dernière partition des Créatives Festival d’Onex 2012

Les dernières notes de musique de Grace ont clôturé les Créatives Festival d’Onex. La chanteuse américaine a présenté son dernier album « Made for Change ». Sans faille, la brillance de sa voix a accompagné ses chansons au style Folk. Acquise à la cause de l’environnement, l’artiste a réussi à faire passer son message relatif à la protection de la nature. Durant 2 h, la chanteuse a électrisé le public venu nombreux à la Maison de spectacle d’Onex. À la demande de celui-ci, l’artiste a prolongé de 15 minutes sa prestation pour totalement boucler le spectacle à près de 1 h du matin. « Elle a une vie énorme, c’est une grande conscience surtout pour le message qu’elle fait passer », me déclare un spectateur, ...

Mafé aux Créatives Festival 2012

J’ai eu le plaisir d’assister au concert de la canadienne Mafé lors des Créatives Festival 2012 d’Onex. Découvrez ci-dessous un extrait de son concert donné le 23 novembre au Manège d’Onex. Avec « Voodoo Funk », son premier album (voir 2e vidéo ci-dessous), la chanteuse de montréal partage sa douce folie à travers des thèmes de passion et de changement.

Les oeuvres de Rebecca Dautremer s’exposent à Onex

Depuis le 13 novembre une soixantaine de tableaux et une dizaine de livres de Rebecca Dautremer sont mis en valeur au Café Communautaire d’Onex. Cette exposition qui prendra fin le 23 novembre prochain a été marquée par un vernissage le vendredi 16 au même endroit. Pour faciliter la compréhension des messages véhiculés par les œuvres de cette graphiste française destinées essentiellement à la jeunesse, un dessin animé de 70 minutes a été projeté. Deux pièces mises à disposition, l’espace n’est certainement pas suffisant pour recevoir l’exposition de 67 tableaux et 17 livres de Rebecca Dautremer. Mais au Café Communautaire on a fait preuve de génie pour égailler les visiteurs venus en nombre ce soir scruter de très près les œuvres de cette artiste à la réputation internationale. Dans ...

Mot de passe oublié

Inscription