Accueil / Thématique / Galeries photo

Galeries photo

Le Geneva Made de Caran d’Ache

Maison genevoise fondée en 1915, Caran d’Ache a toujours gardé un fort attachement à sa ville natale. A l’époque de la délocalisation, cette entreprise familiale a pris la décision de s’ancrer encore plus en Suisse, y laissant l’ensemble de ses ateliers. Ainsi, travaillant dans le respect de ses traditions tout en se tournant vers l’innovation, Caran d’Ache perpétue le Geneva made. L’histoire du graphite genevois débute en 1915 avec la fondation de la Fabrique Genevoise de Crayons. Reprise par Arnold Schweitzer en 1924, la Maison reçoit la même année son appellation actuelle, Caran d’Ache. Cette retranscription à la française du mot russe « karandash » (crayon) annonce directement la spécialisation de la manufacture: les instruments d’écriture et de dessin. Depuis, des pièces emblématiques...

Premières photos

Le nouveau quartier les Vergers à Meyrin

Lac des Vernes

A découvrir le lac des Vernes à Meyrin.

URBEX

Urbex route de l’Aire

Promenade

A découvrir magnifique promenade au bord de l’Aire.

Gare de Vernier

Magnifique mur de l’artiste Nadib Bandi. A découvrir à la gare de Vernier. A+Frank Bandi : Graffiti abstrait et Art urbain contemporain – Paris, Genève

Démontage

Démontage à Verbois. A+Frank

Entre tradition et création

De nature curieuse, Camille Dols travaille dans différentes directions suivant son instinct et ses envies. Ainsi, la créatrice développe des gammes hétérogènes, allant des bijoux à la papeterie, en passant par des pochettes et des fameux « Escapes Boxes ». A l’approche de son exposition du 17 mai au 7 juin à la Librairie de l’Ile, Signé Genève a rencontré cette genevoise dans son atelier, en plein cœur d’Onex. Signé Genève : Camille, vous avez fait vos études à la HEAD-Genève, qu’est-ce qui vous a poussé à devenir designer et créatrice de bijoux, plus spécifiquement ? Camille Dols : J’ai commencé mon activité artistique par la bijouterie en tombant amoureuse des ateliers tout simplement. J’ai été conquise par l’aspect très minutieux de cette profession, qui correspond parfaitement à ma per...

A coté de chez nous.

A coté de chez nous le téléphérique du Salève. 1932 Maurice Braillard. https://www.saleveautrement.ch/telepherique

Architecture Meyrinoise.

Architecture Meyrinoise dans la Z.I.. A+Frank (partie 1)

Mot de passe oublié

Inscription