Accueil / Thématique / Galeries photo

Galeries photo

Bise noire

Dimanche matin, une petite ballade au bord du lac et je découvre, en compagnie de ma fille, un spectacle saisissant. Armé de mon ancien 50D, ma fille réalise ses premiers clichés avec un reflex numérique. Comme prévu par Météo Suisse, le vent a soufflé en rafale à 100km/h occasionnant des dégâts sur les toits, les arbres et les bateaux… Le passage par la petite passerelle pour se rendre sur la jetée des Pâquis fût plus que périlleux !    

Deux mampreneurs de Plan-les-Ouates récompensées par la promotion économique

Lors de leur première édition, les Prix du commerce de l’économie genevoise ont récompensé neufs commerces de la région. Un des lauréats, la boutique l’Echappée belle est tenue par deux mampreneurs de Saconnex d’Arve (comprenez mamans entrepreneurs).  Entretien avec Mélanie Philipp, l’une de ces deux mamans chefs d’entreprise. Décrivez-nous votre boutique ? Que peut-on y trouver ? L’Echappée Belle est située à la rue Saint Victor dans le Vieux-Carouge. Notre espace est composé de trois pièces, chacune dévolue à un thème en particulier. On y trouve des articles de décoration d’intérieur pour les adultes, des articles de décoration pour les enfants et un espace de dépôt vente de vêtements pour les enfants de 0 à 12 ans. Parlez-nous de ce Prix du comm...

La Maison Vaudagne de Meyrin, un carrefour de la jeunesse

C’est ici que s’opère la mue de la jeunesse meyrinoise. Située à l’avenue Vaudagne, sur la commune de Meyrin, la Maison Vaudagne est un carrefour de convivialité où les âges s’entremêlent et trouvent leurs repères. Cette unique maison de quartier, protégée des regards par d’imposants platanes centenaires, accueille enfants et adolescents. « On vit ensemble », déclare amoureusement Danièle Demmou, la présidente de cette association, qui est un pilier social de la commune ; un pilier qui tient tant bien que mal. Submergée de demandes d’inscriptions, la Maison Vaudagne manque d’espace. Comment faire face à cet afflux ? Quels sont, plus généralement, les problèmes générationnels que traverse la société meyrinoise ? Le centre, à travers son ambassadrice, confie ses préoccupations et nous ...

Un nouveau panneau d’affichage au terminus TPG du P+R Bernex

Depuis quelques jours, les passagers du tram qui montent au terminus du P+R Bernex, sur la route de Chancy, ont quelque peu retrouvé le sourire. En effet, les Transports Publics Genevois (TPG), en collaboration avec la Commune de Bernex, ont mis en place une nouvelle borne électronique qui annonce les prochains départs des véhicules. Ce tableau d’affichage, tant attendu par les passagers, séduit ces derniers grâce à son emplacement stratégique. À mi-chemin entre l’arrivée de la navette et les deux voies, les passagers qui se rendent en ville ou à Meyrin peuvent enfin être informés rapidement du départ du prochain tram. Souvent ignoré, l’affichage électronique des trams n’est pourtant pas une nouveauté au dernier arrêt de la ligne 14. Deux bornes jouxtent les voies 1 (côté Salève) et 2 (côt...

Des anniversaires en pagaille pour l’Association des Intérêts de Plan-les-Ouates

De nombreuses  associations doivent leur raison d’être à un intérêt commun comme la pratique d’un sport, d’une activité culturelle ou artistique ; d’autres ont pour but de mettre à disposition des services comme la bourse aux vêtements de Plan-les-Ouates ou encore la ludothèque. Mais à quoi donc peut servir une association d’intérêt et que fait en particulier celle de Plan-les-Ouates ? L’association des Intérêts de Plan-les-Ouates fête cette année plusieurs anniversaires importants : ses 80 ans d’existence, les 30 ans de son journal et les 15 ans de l’une de ses manifestations les plus populaires. Pour marquer ces différents évènements, l’association change de logo et publiera au mois de novembre prochain un numéro spécial de son journal. C&r...

Les vendanges touchent à leur fin sur le Coteau

Inutile de mentir, l’arrivée de l’automne ne séduit pas les foules : baisse d’humeur et autres coups de blues se font ressentir chez nombre de personnes. C’est pourtant à cette période de l’année que la nature offre l’un de ses plus beaux tableaux. Bien entendu, Bernex ne déroge pas à la règle. Partie intégrante du paysage de la commune, les vignes revêtent leur plus belle couleur à ce moment. Et dans le village, tout le monde le sait : qui dit mois de septembre et d’octobre, dit forcément vendanges. Évidemment. Il y a plusieurs semaines, le coup d’envoi pour les récoltes a été donné pour la petite dizaine de domaines viticoles bernésiens. Pendant plus d’un mois, tracteurs, vignerons et autres travailleurs n’ont eu de cesse de sillonner les centaines de lignes de vignes du Coteau. Patiente...

Une armée de morts-vivants chasse dans Genthod

Après le succès du jeu de rôle géant Don’t Be Zombies à Carouge le 27 avril dernier, Gus&Co a lancé une version plus petite du projet à Genthod, dans la nuit du 20 octobre. Le scénario : des équipes de survivants, derniers rescapés d’une épidémie désastreuse qui transforme la population en zombies, reçoivent une mission à réussir à tout prix, en collectant des indices sur leur parcours. Mais celui-ci est semé d’embûches. Des zombies affamés les attendent à chaque coin de rue, ne ratant pas une occasion pour les attaquer. Les places pour participer en tant que survivants se sont arrachées en quelques jours. Une semaine pour celles des zombies. Au total, près de 200 personnes se sont inscrites. Le lieu de rendez-vous pour les zombies est bien choisi : la salle de gymnastique de l’école d...

Travaux à Versoix: un vrai parcours du combattant

Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous. Les travaux d’assainissement et de réaménagement en vue d’une zone 30 plus étendue ont transformé le haut de Versoix en un parcours du combattant. Au chemin d’Ecogia, les travaux ont laissé place à un sol irrégulier, où quelques bouches d’égout, entourées de bords pointus, menacent les roues des véhicules. Arrive ensuite le chemin Ravoux, amputé de son trottoir, qui était déjà mal en point. Les piétons sont forcés de marcher sur la route, alors que la visibilité est restreinte par les places de parcs de chaque côté. « Vous allez tomber » Ceux qui courent pour prendre le train empruntent ensuite le chemin du Lac. Là, on glisse sur des graviers et de la boue, les chevilles enfermées dans les bottines à talon...

Mot de passe oublié

Inscription