Accueil | Thématique | Loisirs | Dans la peau d’un «spotter» à Cointrin

Partager l'article

Loisirs | Périphérie

Dans la peau d’un «spotter» à Cointrin

Dans la peau d’un «spotter» à Cointrin

Genève-Cointrin, un aéroport de rêve pour assouvir sa passion: traquer les plus beaux fuselages et observer les dernières nouveautés en matière d’aéronautique.

Rendez-vous à deux pas du tunnel de Ferney, sur la Voie-des-Traz qui longe le tarmac. Une butte sur le bord de la route offre une vue plongeante sur la piste de Cointrin qui exhibe fièrement ses avions, au décollage ou à l’atterrissage, selon le sens du vent. Malgré les grillages, le «spotter» a la chance de pouvoir s’approcher de près pour observer l’objet de sa convoitise. Du côté de la route de Meyrin, les carlingues vrombissantes frôlent nos têtes et font trembler l’air en passant. La quête du plus bel oiseau de métal continue, avec les montagnes enneigées comme toile de fond.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Camille Martignoli
Passionné de terres lointaines, Camille Martignoli ne cache pas son envie de partir à la rencontre de ses voisins. Après avoir étudié la culture asiatique au Canada, ce résidant du quartier des Délices, à St-Jean, voyagera au coin de sa rue. Très attentif à l’image et à l’écriture, Camille désire découvrir « le lien » qui se tisse entre les habitants grâce à l’information locale.

5 commentaires

  1. Bravo @Flavia pour ton post. C’est si bien écrit et agréable à lire. A te lire, on a encore de passer par cet endroit pour rêver aussi…de poésie et de belles mécaniques.

    Répondre
  2. Oui, le français et l’orthographe volent bas…

    Répondre
  3. Je pense que le ballet des avions devrait inciter à donner un coup de balai à ceux qui martyrisent notre belle langue française…

    Répondre
  4. Le plus bel endroit était malgré tout la terrasse…

    Répondre
  5. Photo du profil de Flavia Longobardi

    Que de belles photos!

    Je travaille à l’aéroport et ai la chance de connaître ce monde de l’intérieur… Bien que le travail ne soit pas toujours simple, je ne me lasse jamais de contempler toutes ces machines une fois passée par le SAS employés. A l’aube ou au coucher du soleil, le tarmac apparaît toujours comme un lieu très mystique. Le matin c’est le soleil qui se lève et la lumière rosée qui baigne les machines et la nuit les centaines de petites lumières de toutes les couleurs…

    Un joli monde l’aéroport. bravo pour l’article

    Répondre

Répondre à Flavia Longobardi Annuler

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription