Accueil / Thématique / Loisirs

Loisirs

Une halle de curling à Sous-Moulin

Bonne nouvelle pour les amateurs de sports des Trois-Chêne: le centre sportif de Sous-Moulin accueillera une nouvelle activité à partir de l’année prochaine. Le Curling Club de Genève (CCG), actuellement à Tivoli au Petit-Lancy, s’installera dans le courant de l’automne 2013 dans ses nouveaux quartiers à Thônex. Le projet était en discussion depuis plusieurs années et la décision est tombée il y a deux semaines; les conseillers municipaux des communes de Thônex, Chêne-Bourg et Chêne-Bougeries ont voté en faveur de la construction d’une halle de curling de six pistes dans le complexe sportif de Sous-Moulin et les autorisations de construire ont été délivrées. Les travaux devraient commencer le 9 décembre prochain pour une durée d’une année environ. «Trop étroit et plus tellement aux normes»...

Mais où est passée Janus ?

Quel petit Genevois ne connaît pas Janus, la tortue à deux têtes du Museum? Rencontrée à la faveur d’une sortie de classe ou lors d’un après-midi pluvieux avec ses parents, chacun s’est familiarisé avec ce gentil petit monstre, aujourd’hui âgé d’une quinzaine d’années. Mais Janus a disparu. A la place de sa vitrine habituelle, dans la rotonde du Museum, on ne voit plus qu’un trou et la trace d’un peu de peinture sur le mur. Ces deux dernières années, le personnel et les visiteurs ont dû s’accommoder des travaux de réfection intérieur et extérieur du Museum. Et Janus alors ? Le gardien se veut rassurant, la tortue est bien gardée dans un terrarium et regagnera le Museum dès janvier pour nous inviter à la visite. Ouf ! Il ne nous reste pl...

Cours de photographie

Vous souhaitez voir toutes les photos? Copiez le lien ci-dessous dans votre navigateur : La Fondation EVE la VIE organise des sorties pour rompre la solitude. Lorsqu’une personne a perdue un être aimé et se sent seule, nous cherchons ce qui la motive. Nous essayons de réintroduire doucement une énergie positive dans son quotidien. Pour y parvenir, nous organisons régulièrement des activités qui sont proposées et mises en ligne sur le site de la Fondation. Nous avons commencé avec la randonnée, car marcher en pleine nature permet de se reconnecter à la vie : c’est à la fois beau et apaisant. Et puis, il y a une notion de dépassement de soi essentiel pour redonner goût à sa vie. Ceux qui n’aiment pas marcher peuvent se tourner vers les cours de photos ou parcourir les salles des musées : d’a...

Au Café des Amis de Peissy

Ce joli estaminet connu depuis fort longtemps méritait une nouvelle fois le détour. Si le bistrot est demeuré le même, la salle à manger est devenue plus moderne tout en conservant son style campagnard. Le Chasselas vient du coin et va bien. La terrine du chef est toujours excellente. Les entrecôtes « bleues » sont à se relever la nuit et à la cuisson voulue. Le beurre aux herbes est un peu industriel à notre goût.. Les frites sont toujours maison et fraîches. Le vin du mois, un Gamaret de Peissy, aussi, frais, joli, sans valoir toutefois La Clémence de la Cave de Genève. Les desserts n’étaient pas « maison », mais bons. Une belle adresse qu’il vaut la peine de visiter. Un seul bémol, une lie à CHF 7.50, ça fait chers les levures mort...

« Les Antibrouillards » à Saint-Jean: portrait d’une bénévole

Monique Ferrier, 48 ans, est employée au Service des sports de la Ville de Genève pendant la semaine et bénévole à la Maison du quartier de Saint-Jean quelques dimanches par année. Plusieurs habitants du quartier de Saint-Jean organisent bénévolement, deux fois par an, une série de repas-concerts. Au mois de mars, « Les Cappuccini » proposent aux gens du quartier de déjeuner sur une musique douce. En novembre, la nuit venue, « Les Antibrouillards » font voyager les habitants à l’aide de musiques rythmées et d’un repas haut en couleurs. Qui se cache derrière ces festivals? Le groupe de bénévoles s’est formé du temps de l’ancienne maison de quartier de Saint-Jean. L’idée est venue des personnes qui organisent les repas de quartier. Ce sont de...

Le musée du skateboard, éloge de la planche et du béton

Route de  Vernier, Châtelaine. Le trafic ne s’interrompt jamais. Et pourtant, le temps semble s’être arrêté dans un poste de police désaffecté. C’est là que le collectif Pulp68 tient le musée du skateboard. Sur les murs de ce sanctuaire, des dizaines de planches à roulettes ont été disposées chronologiquement, de l’ébauche rigide des années ’50 à la board large et fluo des décennies suivantes. Ici, rien n’est neuf. Chacun des 350 objets porte en lui un page de l’histoire de ce sport urbain, avec ses stigmates du béton, roues en uréthane usées et termites xylophages. Ajoutez à cela des dizaines de reliques de jeux vidéo, des vêtements d’occasion et un python dans son terrarium pour une ambiance rétro un brin anarchique. Entre ces murs, Jim Zbinden endosse le rôle de conservateur. Depuis qu’...

L’auberge du Vieux Meyrin, c’est mieux sans la TV

C’est un fort bel établissement, pas immense (30 places) où l’accueil est fait par un serveur sympa à l’accent italien. Le Chasselas existe et le porto est frais. Le menu chasse, composé d’une magnifique salade avec une sauce mayonnaise maison pour l’un et d’un potage aux germes pour l’autre commence bien. Le chevreuil est joliment présenté sur un lit de spaetzli (pas assez rôtis à mon goût) et de magnifiques garnitures fruitières. La sauce est excellente mais rare. Peut-être qu’un service à part de la sauce eût été un plus. Les desserts sont composés d’une tartelette au citron excellente et d’un moelleux au chocolat qui a séjourné un peu trop longtemps dans le micro onde. On avait pris un rouge de Toscane, décanté, excellent et à...

Randonnées pédestres gratuites au Salève.

Randonnées pédestres gratuites au Salève. Tous les dimanches, les amoureux de randonnées pédestres se donnent rendez-vous à 10h au terminus du bus 8 à Veyrier-Douane (et non à Veyrier-Tournettes, à 100 mètres de la douane à l’intérieur de la Suisse, départ à 10h05). Un responsable de l’Association Genevoise des Amis du Salève (AGAS) vous y attend par tous les temps. Il n y a pas d’inscription préalable. Selon le circuit choisi, comptez 5 à 8 heures de marche [dont 3 heures de montée (800 mètres de dénivellation)]. De bonnes chaussures de marche (crampons en hiver, chapeau et crème solaire en été), imper ou parapluie, passeport, argent, pique-nique et boisson ainsi qu’une bonne condition physique sont indispensables. Site internet : http://www.rando-saleve.net . Cont...

Nestor Molière, dit «la bible du Léman»

Je vous relate la vie du plus ancien détaillant en articles de pêche de la place et sans doute la personne qui a la plus grande connaissance de notre beau lac Léman. Nestor est une figure emblématique de mon quartier, les Eaux-Vives.  Et nous partageons la même passion, la pêche. Avant d’être un commerçant, Nestor Molière est surtout un pêcheur genevois. Il l’a toujours été. Ce n’est plus tard qu’il est devenu détaillant en articles de pêche. Ce fut d’abord dans le quartier de la Jonction, mais depuis une vingtaine d’années, il a pignon sur rue au début du quartier des Eaux-Vives. De prime abord, Nestor peut certes sembler taciturne et peu enclin à conter ses innombrables périples sur le Léman, mais une fois son amitié gagnée, je vous assure que c’est une vraie mine d’informati...

«Peindre ensemble» à l’espace de quartier Le 99

Pour la quatrième année consécutive, Jan Frank Martin et Valérie Oppel proposent aux habitants des Charmilles de partager avec eux leur passion pour la peinture. Ni inscription ni cotisation ne sont nécessaires. C’est autour d’un pic-nic que les deux organisateurs accueillent chaleureusement les participants, de 18h45 à 19h30. Puis, les portes se ferment et la salle polyvalente se transforme en un véritable atelier de peinture. En musique, assis ou debout, avec son propre style et sa technique, chaque participant se concentre sur ses toiles, tout en profitant de la dynamique de groupe. Il ne s’agit pas d’une leçon de peinture, mais plutôt d’un lieu d’échange et de soutien. Parfois, un défi est lancé, «peignez les yeux bandés», mais chacun est libre de le relever ou pas. Un espace ouv...

Une armée de morts-vivants chasse dans Genthod

Après le succès du jeu de rôle géant Don’t Be Zombies à Carouge le 27 avril dernier, Gus&Co a lancé une version plus petite du projet à Genthod, dans la nuit du 20 octobre. Le scénario : des équipes de survivants, derniers rescapés d’une épidémie désastreuse qui transforme la population en zombies, reçoivent une mission à réussir à tout prix, en collectant des indices sur leur parcours. Mais celui-ci est semé d’embûches. Des zombies affamés les attendent à chaque coin de rue, ne ratant pas une occasion pour les attaquer. Les places pour participer en tant que survivants se sont arrachées en quelques jours. Une semaine pour celles des zombies. Au total, près de 200 personnes se sont inscrites. Le lieu de rendez-vous pour les zombies est bien choisi : la salle de gymnastique de l’école d...

Genève comme vous ne l’avez jamais vue

Nom de code : GAUI-330X-s. Sa mission: offrir un point de vue inédit de la Ville de Genève. Aux manettes du quadricoptère équipé d’une caméra, Pierre-Alain Oberson, un Genevois passionné de modélisme. Le drôle d’engin a pris son envol un dimanche matin, le 27 mai. Plaine de Plainpalais, Place Neuve, les Bastions, Cathédrale St-Pierre, Place de la Madeleine, cinq sites revisités. A chaque décollage, la même sensation d’apesanteur. Bercée par le vent, la ville se révèle au rythme de l’ascension. Genève dévoile ses toits ocres, ses artères parsemées de végétation. Et son lac, en toile de fond. «Piloter le quadricoptère est une passion propre, mais je souhaitais offrir ces images aux internautes pour le plaisir du partage», explique Pierre-Alain Oberson, 42 ans. Sur sa chaîne YouTube, vues aér...

Mot de passe oublié

Inscription