Accueil | Quartiers | Campagne | La commune de Dardagny relève dix tombes au cimetière de Malval

Partager l'article

Campagne | Environnement | Société

La commune de Dardagny relève dix tombes au cimetière de Malval

Le cimetière de Malval dans la commune de Dardagny.

Une dizaine de sépultures vont être retirées du petit cimetière de Malval. La Commune a averti les habitants.

Malval est un petit hameau de la commune de Dardagny, au fin fond du canton mais à deux pas de l’Allondon et à trois de la frontière française. Il est bien connu des randonneurs genevois pour être le point de départ d’une jolie balade le long de cette rivière à travers le grand bois de Roulave. Et surtout pour sa chapelle du XIe siècle, située en pleine campagne, entre herbettes et roseaux, dans une combe à proximité des vignes.

Des tombes de 1932 à 1974

C’est dans les terres de ce petit édifice cultuel que loge le bienveillant cimetière de Malval qui accueille les défunts du village de Russin, de Malval et d’Essertines. Or il se trouve que cette nécropole genevoise est pleine comme un œuf. Les autorités dardagniennes ont ainsi décidé d’y faire un peu de place. Par un avis publié dans la Feuille d’Avis Officielle , elles enjoignent les habitants du coin qui «souhaiteraient conserver divers ornements de tombes» à contacter la Mairie par écrit d’ici au 31 mai. En effet, une dizaine de tombes datant de 1932 à 1974 seront relevées dans le courant du mois de juin 2014. Pour être plus précis, il s’agit de 10 tombes sur un total de 66 que compte le petit cimetière de Malval, hameau où 29 âmes étaient répertoriées l’année dernière. Le village de Dardagny en a fait de même récemment, en relevant les tombes datant de 1936 à 1945.

Faire de la place

«La procédure en soi est tout ce qu’il y a de plus habituel, indique Antoinette Sermondade, secrétaire à la Mairie. C’est le règlement. Après vingt ans, s’il n’y a aucune demande de prolongation, les tombes sont relevées. Le but, c’est de faire de la place. Les parcelles seront alors regazonnées.» Les habitants ont donc été informés et la circulaire a également été envoyée à Russin. «Une seule dame nous a répondu qu’elle entretenait encore le souvenir de son grand-père dans ce cimetière. Autrement, la plupart des tombes sont maintenant à l’abandon, il n’y a plus de famille pour s’en occuper», explique l’employée communale. Elle ajoute: «Quand on connaît les familles, on les contacte pour qu’elles récupèrent leurs monuments, et évidemment, lorsqu’on voit que les tombes sont garnies de fleurs fraîches, on cherche les répondants. Finalement, on ne procède au relèvement de tombes que lorsqu’il y en a besoin et à Malval, on commençait à manquer de place.» Dont acte.

Il y aura désormais de la place pour les morts au cimetière de Malval. Le hameau n’a relevé qu’une inhumation en 2013 et aucun dépôt d’urne.

 

Le cimetière de Malval dans la commune de Dardagny.

Le cimetière de Malval dans la commune de Dardagny.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Fabien Kuhn
Journaliste RP, fasciné par le tissu local genevois, ses petites histoires et sa fascinante diversité,  je participe avec l’équipe des Reporters de quartier à la réalisation de Signé Genève sur le site et dans le journal.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription