Accueil | Quartiers | Centre | 15. La période de l’Avent en milieu hospitalier (part.1)

Partager l'article

Centre | Société

15. La période de l’Avent en milieu hospitalier (part.1)

15. La période de l’Avent en milieu hospitalier (part.1)

C’est une véritable épreuve de devoir subir une hospitalisation, encore plus lorsque ce séjour intervient au mois de décembre, en pleine période de l’Avent. Actuellement, les représentants des aumôneries catholique et protestante sont parmi les seuls à avoir le temps nécessaire pour répondre aux besoins de contact des patients, offrir une relation empreinte de chaleur humaine, de partage spirituel ou religieux des pensionnaires et de leur entourage, parfois même lorsque certains traversent des situations d’extrême souffrance et de détresse.

Auparavant, l’Atelier d’Animation de l’hôpital Beau-Séjour était à même d’apporter également ces moments d’écoute et d’échange privilégiés aux personnes hospitalisées, tout en leur proposant des activités socioculturelles, instants de divertissement et de loisirs, dans un espace bienveillant. Créer des ambiances festives lors d’animations en rapport aux fêtes de fin d’année, organiser diverses célébrations en cette période particulière de décembre, contribuait à assurer un climat plus serein, propice à la convivialité. Bien sûr que le cadre restait celui d’un hôpital, toutefois certains oubliaient ainsi quelque peu cet environnement médicalisé, grâce aux opportunités plus réjouissantes et récréatives offertes.

Depuis le début du mois déjà, les décorations de Noël mises en place par les animateurs – dans l’Atelier lui-même ou dans le hall d’entrée de l’établissement et la cafétéria publique – permettait de mettre un peu de rêves et de couleur dans cet environnement de soins, respecter les traditions en plongeant un temps l’hôpital dans un univers plus familier et rassurant.

Au rez-de-chaussée du Pavillon Louis XVI, qui accueillait le centre de loisirs pour les patients, des boîtes et des paniers regorgeaient de fournitures de Noël: toutes sortes de travaux manuels pailletés, d’artisanat chatoyant et de confections scintillantes étaient proposées aux pensionnaires. Certaines créations allaient ensuite achalander le grand Marché de Noël dans la cafétéria.

Le 6 décembre à l’occasion de la Saint-Nicolas, un magnifique bonhomme en pâte levée constituait le traditionnel goûter des patients fréquentant l’Atelier. Ce « Männele » ou « Grittibänz » en pâte à brioche, était confectionné avec de la farine d’épeautre (pour ceux qui ne supportaient pas le blé ou le froment) et du lait de brebis ou de soja (pour les personnes intolérantes au lactose de vache). Une consonance un peu diététique certes, mais une saveur tout aussi délicate !

Autour du 11-12 décembre, alors que la première neige avait parfois déjà blanchi le parc, bénévoles et pensionnaires apprêtaient en commun les légumes pour la traditionnelle soupe de l’Escalade: cette dernière était servie avec pains et fromages le lendemain à l’Atelier d’Animation, de 10h.00 à 16h.00 non-stop. Cette activité gourmande regroupait alors patients, visites et employés de Beau-Séjour, dans une certaine allégresse. Entre-deux, une magnifique marmite en chocolat offerte par la Bisa Aux Bonnes Choses avait été brisée dans la cafétéria publique, comme le veut la coutume, par le doyen et le cadet des pensionnaires de l’hôpital…

Nous avons même eu l’occasion d’accueillir la Compagnie de 1602 dans la cafétéria publique : hallebardiers, arquebusiers et personnages historiques ont défilé dans les costumes d’antan et chanté le « Cé qu’è lainô », repris en chœur par tous les spectateurs. Il ne manquait plus que les démonstrations de tirs de mousquet et de tirs au canon, cependant un diaporama sur grand écran démontra tout ce qu’on ne pouvait logiquement pas réaliser dans l’institution.

Donc les patients n’étaient pas du tout privés – à cette époque – des festivités de décembre ayant lieu aux quatre coins du canton, sous prétexte qu’ils étaient hospitalisés (à suivre…)

Les images ci-dessous relatent ces différentes animations, avec les décorations de Noël qui annonçaient la couleur dès le hall d’entrée.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et "mesures d'économies" aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site  http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation  rubrique en bas de page "Plus d'Info".

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription